La loyauté : une bête en voie d’extinction ?

Se fier à un homme déloyal au jour du malheur, c’est comme se fier à une dent branlante ou à un pied chancelant.
Proverbe 25:19 (Bible, traduction Semeur)

Comme une dent cassée et un pied qui chancelle, ainsi est la confiance en un perfide au jour de la détresse.
Proverbe 25:19 (Bible, traduction Louis Segond 1910)

Dieu a un plan merveilleux et glorieux pour son Église. Il veut déployer son onction sur nous, ses miracles et sa gloire. Comme nous avons soif que sa volonté parfaite soit accomplie parmi nous ! Certains diront : « Mais pourquoi nous ne voyons pas plus de sa gloire parmi nous aujourd’hui ? ». La raison est très simple ! Si nous connaissons la volonté de Dieu en ce qui concerne le réveil, sachez que l’ennemi la connaît également. Satan travaille 24h/24 pour essayer d’empêcher l’Église d’entrer dans sa destinée ! Il peut attaquer de l’extérieur mais, malheureusement, je crois que l’opposition vient principalement de l’intérieur de l’Église elle-même. Quelle triste réalité.

L’ennemi influence nos conversations pour que nous nous maudissions et que nous nous trahissions. Satan, l’accusateur des frères, est celui qui nous accuse devant notre Dieu jour et nuit (Apocalypse 12:10). Il travaille de façon similaire sur la terre, en inspirant les frères à se maudire mutuellement. À cause de cela, Dieu ne peut pas déverser son onction sur ces canaux remplis de haine. Même si nous sommes enseignés à ne pas médire (Tite 3:2), certains pensent que ces paroles ne sont que de simples suggestions et non un commandement.

Un homme loyal sait aimer véritablement. Si quelqu’un assassine le caractère de son ami, l’homme loyal défendra l’honneur de celui qui est proche de son cœur. Un homme déloyal par contre, ne défendra personne, mais plutôt, participera à l’assassinat en fabriquant même parfois des armes pour détruire son « ami ». Le pire c’est que ce genre de situation est récurrent dans l’Église. Comme nous disons au Québec : « Ô mon doux ! ».

N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.
Éphésiens 4:30-32 (Bible, traduction Louis Segond 1910)

Le Seigneur vous invite à examiner vos cœurs :
– êtes-vous loyal envers vos frères chrétiens ?
– êtes-vous un chrétien à « deux faces », les bénissant à l’église en public, mais le maudissant en privé ?
– aimez-vous vos leaders d’église ? Sinon, que faites-vous sous leur autorité ?

J’ai déjà prêché qu’une des façons de savoir si nous sommes appelés à fréquenter notre assemblée ou pas, est de se demander simplement : « Est-ce que j’aime les pasteurs Joël et Mathilde Spinks ? ». Cela vous surprend-il ? Vous pensez peut-être : « Ne devrions-nous pas plutôt demander aux gens s’ils aiment le Seigneur Jésus ? ». Certes, mais puisque tous les chrétiens diront qu’ils aiment Jésus, nous devons aussi leur demander s’ils aiment les pasteurs.

Si les gens dans notre assemblée ne nous aiment pas, ils ne nous seront jamais loyaux ! Ils seront des instruments entre les mains de l’ennemi pour nous accuser faussement et ils détruiront l’œuvre de Dieu que nous essayons d’accomplir. « Oui mais, nous devons aimer tout le monde ! Pourquoi demander aux gens de se questionner ainsi ? ». Même si nous savons que nous devons aimer tout le monde, nous savons également que nous n’avons pas d’affinités avec tous. Il est alors important de vouloir côtoyer ceux qui nous dirigent, les aimer, prier pour eux et les défendre quand l’ennemi veut les attaquer.
Je me réjouis que nous ayons des gens dans notre assemblée qui aiment Jésus, mais qui nous aiment également et véritablement ! Je me réjouis de voir leur loyauté envers Jésus et envers ses sous-bergers. Et non, cela ne me gêne pas du tout de le dire ! Je crois que nous devons vivre une révolution dans l’Église à ce niveau-là ! Pendant trop longtemps, nous avons permis aux déloyaux d’exister dans nos rangs, dans notre armée. Il n’y a aucune armée humaine qui tolère l’infiltration d’ennemis et par conséquent, son autodestruction !

L’Église de Jésus Christ n’est pas moins intelligente ! Il est d’autant plus difficile de répondre à l’appel de Dieu et de livrer le bon combat quand nous devons aussi combattre la médisance et la fourberie au sein de l’Église ! Les gens qui marchent avec nous devraient être une source de soutien et non une source d’opposition !

Je ne pense pas non plus que les églises devraient établir des personnes non redevables et dictatrices comme bergers. Le conseil des anciens devrait prendre la peine de regarder principalement à l’amour, à la loyauté, pour décider qui sera en position de leadership et qui ne le sera pas.

Je rends grâce pour une situation que nous avions vécu : une nouvelle personne dans notre assemblée avait essayé de semer la pagaille, et elle a été immédiatement reprise par une sœur loyale qui lui disait : « Non, nous ne parlons pas contre nos bergers dans cette assemblée ! Ça ne fonctionne pas comme cela ici ! ». Gloire à Dieu pour tous ceux et celles qui choisissent l’amour et la loyauté !

Arrêtez de maudire vos frères et sœurs au nom de Jésus ! Priez pour vos leaders et bénissez-les au lieu de les maudire !

Soyons intelligents et déjouons ensemble les plans de l’ennemi dès aujourd’hui ! Soyons loyaux et recevons la gloire du Seigneur parmi nous et à travers la francophonie !