1 Rois 19

  1. Achab rapporta à Jézabel tout ce qu’avait fait Élie, et comment il avait tué par l’épée tous les prophètes.
  2. Jézabel envoya un messager à Élie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux !
  3. Élie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur.
  4. Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C’est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.

    1 rois 19:1-4
    Le prophète Élie, rempli de crainte, a pris la fuite car Jézabel, l’épouse du roi Achab, voulait venger la mort des 450 prophètes de Baal. Il est remarquable que cet homme de foi, qui venait de voir une grande victoire sur 450 hommes, craignait une femme. La clé de la victoire est de ne pas prêter attention aux menaces de l’ennemi ! « […] si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Romains 8:31).

  5. Il se coucha et s’endormit sous un genêt. Et voici, un ange le toucha, et lui dit : Lève-toi, mange.
  6. Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d’eau. Il mangea et but, puis se recoucha.
  7. L’ange de l’Éternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.
    Dieu redonne du courage à Élie
  8. Il se leva, mangea et but ; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb.

    1 Rois 19:5-8
    Nous lisons ici que l’Éternel envoya un ange servir le prophète Élie, exerçant un ministère de restauration auprès de lui. Le prophète Élie fut physiquement fortifié par la nourriture que l’ange lui offrit, marchant ensuite « quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb » (1 Rois 19:8). Notons que l’assistance angélique n’était pas limitée à l’époque de l’ancien ou même du nouveau testament. Les anges existent toujours aujourd’hui, ainsi que leur ministère pour les croyants. En parlant des anges : « ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ? » (Hébreux 1:14).

  9. Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l’Éternel lui fut adressée, en ces mots : Que fais-tu ici, Élie ?
  10. Il répondit : J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.
  11. L’Éternel dit : Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Éternel ! Et voici, l’Éternel passa. Et devant l’Éternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers : l’Éternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre : l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre.
  12. Et après le tremblement de terre, un feu : l’Éternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger.
  13. Quand Élie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles : Que fais-tu ici, Élie ?
  14. Il répondit : J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie.

    1 Rois 19:9-14
    Le prophète Élie se cacha des hommes dans une caverne mais l’Éternel l’a vu et lui communiqua ses consignes. | Nous lisons au verset 9 : « […] la parole de l’Éternel lui fut adressée, en ces mots : Que fais-tu ici, Élie ? ». Cette question en disait long sur le voyage du prophète qui s’était rendu dans ce lieu inspiré par la crainte de la femme Jézabel. | Soulignons ici une vérité : la puissance de l’Éternel n’est pas l’unique force qui influence la nature. Nous lisons aux versets 11 et 12 qu’il y avait un « vent fort et violent » qui déchira « les montagnes et brisait les rochers », « un tremblement de terre » et un « feu ». L’Éternel n’était dans aucune de ces forces mais il était plutôt dans « un murmure doux et léger ». La désignation populaire « act of God », suggérant que les désastres naturels sont d’une origine divine, n’est pas juste car l’ennemi perturbe souvent la nature. Notons que Jésus a lui-même menacé la nature, prouvant que l’Éternel n’était pas à l’origine d’une tempête : Jésus ne menacerait jamais son père. « S’étant réveillé, il [Jésus] menaça le vent [une tempête violente], et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. » (Marc 4:39). | Le texte ne précise pas ici la raison de l’opposition climatique mais il semblerait évident que l’ennemi voulait perturber la communication entre Dieu et son prophète.

  15. L’Éternel lui dit : Va, reprends ton chemin par le désert jusqu’à Damas ; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie.
  16. Tu oindras aussi Jéhu, fils de Nimschi, pour roi d’Israël ; et tu oindras Élisée, fils de Schaphath, d’Abel Mehola, pour prophète à ta place.
  17. Et il arrivera que celui qui échappera à l’épée de Hazaël, Jéhu le fera mourir ; et celui qui échappera à l’épée de Jéhu, Élisée le fera mourir.

    1 Rois 19:15-17
    L’Éternel dit au prophète Élie qu’il devait oindre Hazaël pour roi de Syrie, Jéhu pour roi d’Israël et Élisée pour prophète à sa place, tous des leaders divinement désignés.

  18. Mais je laisserai en Israël sept mille hommes, tous ceux qui n’ont point fléchi les genoux devant Baal, et dont la bouche ne l’a point baisé.

    L’Éternel révéla au prophète Élie qu’il n’était pas l’unique homme qui lui était demeuré fidèle. Il y avait, en fait, 7000 hommes qui avaient refusé de se prosterner et de baiser le faux dieu Baal. | L’homme qui souffre a souvent une vision démesurée de la réalité. Heureusement, celui qui est en communion avec Dieu peut apprendre la vérité et sortir de ses idées présomptueuses.

  19. Élie partit de là, et il trouva Élisée, fils de Schaphath, qui labourait. Il y avait devant lui douze paires de boeufs, et il était avec la douzième. Élie s’approcha de lui, et il jeta sur lui son manteau.
  20. Élisée, quittant ses boeufs, courut après Élie, et dit : Laisse-moi embrasser mon père et ma mère, et je te suivrai. Élie lui répondit : Va, et reviens ; car pense à ce que je t’ai fait.
  21. Après s’être éloigné d’Élie, il revint prendre une paire de boeufs, qu’il offrit en sacrifice ; avec l’attelage des boeufs, il fit cuire leur chair, et la donna à manger au peuple. Puis il se leva, suivit Élie, et fut à son service.

    1 Rois 19:19-21
    Le prophète Élie appela Élisée à lui succéder en tant que prophète. Le manteau d’Élie, un symbole prophétique de l’onction qui reposait sur le prophète, reposerait sur son successeur.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.