Colossiens 1

  1. Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée,
  2. aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses ; que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père !

    Colossiens 1:1-2
    Remarquons que l’apôtre Paul n’a pas écrit aux « pécheurs sauvés par grâce ». Non ! Puisque ces pécheurs avaient été sauvés par grâce, l’apôtre écrivit aux saints qui vivaient à Colosses. Quelle leçon pouvons-nous tirer de cette salutation d’ouverture ? Tout d’abord, la sainteté n’est pas réservée aux défunts mais appartient à tous ceux qui ont été sanctifiés, c’est-à-dire, mis à part pour les desseins de Dieu. Deuxièmement, notre nouvelle naissance en Christ (2 Corinthiens 5:17) devient notre nouvelle identité, ce qui signifie qu’il est juste et convenable que l’Église se considère comme étant une famille de saints. Découvrez le texte «
    Votre identité en Jésus-Christ ! » afin d’approfondir vos connaissances sur ce sujet.

  3. Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, et nous ne cessons de prier pour vous,
  4. ayant été informés de votre foi en Jésus Christ et de votre charité pour tous les saints,
  5. à cause de l’espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l’Évangile vous a précédemment fait connaître.

    Colossiens 1:3-5
    L’apôtre Paul fut reconnaissant pour l’impact que l’Évangile avait eu sur les croyants de Colosses. Leur espérance s’était traduite en foi et en amour.

  6. Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c’est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité,
  7. d’après les instructions que vous avez reçues d’Épaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre de Christ,
  8. et qui nous a appris de quelle charité l’Esprit vous anime.

    Colossiens 1:6-8
    L’Évangile augmentait toujours dans sa propagation. Notons qu’Épaphras était fort probablement le fondateur de l’église de Colosses.

  9. C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,
  10. pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu,
  11. fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.

    Colossiens 1:9-11
    L’apôtre Paul ne cessa de prier pour les saints à Colosses afin qu’ils soient remplis de la connaissance et de la sagesse divines qui leur permettraient de marcher d’une manière agréable au Seigneur. Notons maintenant la différence entre la
    condition des croyants et leur position. En Christ, les Colossiens étaient spirituellement parfaits mais Paul priait néanmoins pour eux afin que leur condition humaine glorifie aussi le Seigneur. Les chefs spirituels d’aujourd’hui devraient  aussi prier de la même manière pour ceux qui sont sous leur autorité. Paul priait pour qu’ils persévèrent dans la foi et qu’ils manifestent joyeusement et surnaturellement de bons fruits dans leur vie. Découvrez l’enseignement « Le fruit de l’Esprit » pour plus d’informations sur ce sujet.

  12. Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,
  13. qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,
  14. en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

    Colossiens 1:12-14
    L’apôtre Paul attira l’attention du lecteur sur le Père qui est la source de l’héritage des saints dans la lumière. C’est le Père qui a déjà délivré tous les saints du royaume des ténèbres par Jésus-Christ. Puisque les croyants sont déjà transférés dans le royaume du fils de Dieu, il serait donc inutile pour eux de supplier Dieu pour la délivrance. Si un saint se retrouve dans le besoin d’une délivrance, il doit simplement exercer sa foi dans la parole de Dieu qui le déclare libre. Il ordonnera ensuite aux esprits menteurs de le quitter et il recevra ainsi sa liberté par la foi dans le nom de Jésus. C’est grâce au seigneur Jésus que le croyant fut pardonné de ses péchés et qu’il savoure aujourd’hui son rachat, la rédemption. Le pécheur était autrefois vendu au péché. Aujourd’hui, il est un esclave de la justice (Romains 6:18).

  15. Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

    Jésus-Christ est l’image parfaite de son père : « Celui qui m’a vu a vu le Père… » (Jean 14:9). Il est le premier-né d’une nouvelle race d’hommes recréés. Allez plus loin dans vos connaissances sur ce sujet en découvrant l’enseignement « La révélation de la nouvelle création » ainsi que les commentaires bibliques d’Actes 2:24.

  16. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
  17. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

    Colossiens 1:16-17
    Jésus-Christ fut l’agent de la création. Il est le créateur et non une créature (voir aussi Jean 1:1-3, 14).

  18. Il est la tête du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

    Jésus-Christ est la tête spirituelle de son corps, l’Église. C’est lui qui doit diriger en toutes choses. Il est le premier (de la nouvelle race d’hommes) à être ressuscité d’entre les morts.  Allez plus loin dans vos connaissances sur ce sujet en découvrant l’enseignement « La révélation de la nouvelle création » ainsi que les commentaires bibliques d’Actes 2:24.

  19. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ;
  20. il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

    Colossiens 1:19-20
    Ce texte confirme celui de Colossiens 2:9 : « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. ». | Jésus-Christ était 100% homme et 100% Dieu. Bien qu’il se s’eut abaissé, s’incarnant sous la forme d’un simple homme (Philippiens 2:5-10), Jésus ne cessa jamais d’être Dieu. Seule l’expression glorieuse de sa divinité fut limitée pendant son temps sur la terre. | Le Père choisit que ce serait par son fils qu’une réconciliation avec lui-même se ferait.

  21. Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,
  22. pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,
  23. si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.

    Colossiens 1:21-23
    Dieu prend des pécheurs et il les transforme en saints, qui deviennent irréprochables grâce au sang de Christ qui purifie complètement. | Le verset 23 précise l’importance de la persévérance des saints dans la foi, ce qui demeure essentiel au salut. Découvrez l’enseignement sur « La persévérance des saints » dans le chapitre sur le salut dans «
    Le Disciple Victorieux ». C’est par la grâce que nous sommes sauvés, par le moyen de la foi alors c’est de la même manière que nous demeurons sauvés : par la grâce, par le moyen de la foi (voir Éphésiens 2:8-10).

  24. Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église.

    L’apôtre Paul était en prison au moment de l’écriture de cette épître. Il souffrait, ayant perdu sa liberté physique. | Ce verset ne signifie pas que Christ n’a pas achevé son travail lorsqu’il s’est sacrifié sur la croix pour les pécheurs. Lisons ce verset dans la traduction Parole de Vie : « Maintenant, je suis heureux de souffrir pour vous. En effet, dans mon corps, je continue à participer aux souffrances du Christ pour son corps, c’est-à-dire pour l’Église. ». Lisons maintenant ce verset dans la traduction Semeur : « Maintenant, je me réjouis des souffrances que j’endure pour vous. Car, en ma personne, je complète, pour le bien de son corps - qui est l’Église - ce qui manque aux persécutions dirigées contre Christ. ». Il y a donc une certaine souffrance rattachée à notre identification à Jésus-Christ. La Bible mentionne la persécution des croyants comme étant une forme de souffrance. « Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. » (Matthieu 16:24). Notons bien qu’il ne s’agit pas ici de souffrir la malédiction de la loi (Deutéronome 28) car Christ nous a racheté de cette forme de souffrance (Galates 3:13-14).

  25. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu,
  26. le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,
  27. à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.

    Colossiens 1:25-27
    Lisons maintenant ces versets dans la traduction Parole de Vie : « Je suis devenu le serviteur de l’Église, pour faire le travail que Dieu m’a demandé : je dois vous annoncer la parole de Dieu tout entière. Cette parole, c’est le mystère caché à toutes les générations depuis toujours. Maintenant, Dieu l’a montré clairement à ceux qui lui appartiennent. Il a voulu leur faire connaître la grandeur de ce mystère et sa richesse, pour tous les peuples. Ce mystère, le voici : le Christ est au milieu de vous, et par lui, vous espérez participer à la gloire de Dieu. ».

  28. C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.
  29. C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

    Colossiens 1:28-29
    L’apôtre Paul travaillait à faire connaître Jésus-Christ, le salut habitant en lui. Notons que la perfection, la maturité spirituelle, est possible grâce à Jésus-Christ ! Découvrez l’enseignement « Vous êtes justifié » afin d’approfondir vos connaissances sur ce sujet vital pour l’enfant de Dieu.