Jean 16

  1. Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute.
  2. Ils vous excluront des synagogues ; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.
  3. Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.
  4. Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l’heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j’étais avec vous.
  5. Maintenant je m’en vais vers celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : Où vas-tu ?
  6. Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre coeur.
  7. Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai.
  8. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement :
  9. en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ;
  10. la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus ;
  11. le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
  12. J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.
  13. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
  14. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.
  15. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.
  16. Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père.
  17. Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux : Que signifie ce qu’il nous dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez ? et : Parce que je vais au Père ?
  18. Ils disaient donc : Que signifie ce qu’il dit : Encore un peu de temps ? Nous ne savons de quoi il parle.
  19. Jésus, connut qu’ils voulaient l’interroger, leur dit : Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j’ai dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez.
  20. En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie.
  21. La femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde.
  22. Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse ; mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie.
  23. En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom.
  24. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite.
  25. Je vous ai dit ces choses en paraboles. L’heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père.
  26. En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous ;
  27. car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.
  28. Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père.
  29. Ses disciples lui dirent : Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole.
  30. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge ; c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu.
  31. Jésus leur répondit : Vous croyez maintenant.
  32. Voici, l’heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi.
  33. Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

    Jean 16:1-33
    Examinons et commentons le chapitre 16 de l’évangile de Jean :

    « Je vous ai dit ces choses (en ce qui concerne la haine du monde vis-à-vis des croyants), afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. (Les disciples ne seraient pas sous le choc quand les Paroles du Seigneur s’accompliraient. En fait, comme ils seraient avertis, ils tiendraient bon dans la foi malgré l’adversité.)

    2 Ils vous excluront des synagogues (lieux de culte des juifs); et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. (Cette parole fut confirmée pendant leur vie. Cette parole continue à se confirmer même à cette heure où plusieurs chrétiens meurent en martyrs. Remarquez aussi que les meurtriers croient « rendre un culte à Dieu ». Ceci implique que l’opposition spirituelle vient des hommes religieux.)

    3 Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi. (Seule l’ignorance de l’Amour véritable [Dieu] inciterait les hommes à tuer les amoureux de Dieu [les enfants de Dieu]. Les personnes qui commettent des meurtres au nom de Dieu ne connaissent ni le Dieu de la Bible, ni Son Fils Jésus, mais ils servent Satan.)

    4 Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l’heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. (Jésus avertissait ses disciples maintenant afin qu’ils puissent facilement discerner le chemin à suivre au moment de l’opposition.) Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j’étais avec vous. (Cette grande persécution n’arriverait qu’après le départ de Jésus de la terre.)

    5 Maintenant je m’en vais vers celui (Dieu le Père) qui m’a envoyé (du ciel à la terre), et aucun de vous ne me demande: Où vas-tu? (En ce qui concerne Son départ, Jésus souligne l’absence d’intérêt de Ses disciples.)

    6 Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre cœur. (Les disciples furent attristés par la pensée que leur Maître les quitterait.)

    7 Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille (Jésus encouragera Ses disciples en leur parlant de la venue du Saint-Esprit.), car si je ne m’en vais pas, le consolateur (le Saint-Esprit) ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. (L’envoi du Saint-Esprit dépendait du départ de Jésus de la terre [après l’œuvre de la croix] et donc, de Son retour au ciel. Cette annonce consolait les disciples.)

    8 Et quand il (le Saint-Esprit) sera venu, il convaincra le monde (Remarquez l’objet de cette conviction : le monde qui est esclave du péché.) en ce qui concerne le péché (ce qui veut dire: « manquer la cible, ou la marque »), la justice (se réfère à la révélation du besoin de justice, d’être approuvé de Dieu), et le jugement (se réfère à la révélation qu’un jour, tous les perdus seront jugés, afin de rendre compte à Dieu pour leur propre vie. « …il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement » [Hébreux 9:27]):

    9 en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; (Ce n’est pas le nombre de péchés qui condamne l’homme à la perdition, mais l’unique péché de rejeter Jésus-Christ, le Sauveur qui pardonne les péchés.)

    10 la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus (se réfère à la révélation du besoin de justice, d’être approuvé de Dieu.) ;

    11 le jugement (se réfère à la révélation qu’un jour, tous les perdus passeront devant le grand trône blanc [Apocalypse 20:11], afin de rendre compte à Dieu pour leur propre vie.), parce que le prince de ce monde(Satan) est jugé. (Satan a été totalement vaincu par l’œuvre de la croix. Jésus « …a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » [Colossiens 2:15])

    12 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.(Jésus discernait ne pas pouvoir leur dire plus à ce moment précis.)

    13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité (l’un des titres pour le Saint-Esprit), il vous conduira (Le mot « guidera » traduirait mieux l’idée de l’Auteur. L’Esprit dirigera le croyant et Il ne s’imposera jamais sur lui.) dans toute la vérité (Nous n’avons pas à redouter le travail de l’Esprit Saint. Il nous dirigera dans TOUTE la vérité, par la Parole de Dieu. Ceci révèle donc l’importance d’une communion intime avec l’Esprit Saint.); car il ne parlera pas de lui-même (Le Saint-Esprit élèvera toujours le nom qui est au-dessus de tous les noms : Jésus [Philippiens 2:9]. Car « …il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » [Actes 4:12]), mais il (le Saint-Esprit) dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. (Le Saint-Esprit, qui est Dieu, n’est aucunement ignorant mais Il travaille selon l’ordre voulu du Père. De plus, les « choses à venir » seraient révélées par le Saint-Esprit aux écrivains inspirés que Dieu utiliserait pour écrire le Nouveau Testament. Ceci dit, même si le canon des Saintes Écritures est maintenant complet et terminé, des messages prophétiques [qui ne seront jamais rajoutés à la Sainte Bible] sont toujours communiqués à l’Église afin de l’édifier, de l’exhorter et de la consoler. [1 Corinthiens 14:3])

    14 Il (le Saint-Esprit) me glorifiera (une autre preuve concernant la divinité de Jésus-Christ : « Je suis l’Éternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. » [Ésaïe 42:8]), parce qu’il prendra (la bénédiction en provenance de la croix) de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. (Ce travail fut accompli par la rédaction du Nouveau Testament : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. » [2 Timothée 3:16-17] Certes, le Saint-Esprit continue à annoncer Ses révélations par les messagers de Dieu qui rappellent ce que La Bible déclare.)

    15 Tout ce que le Père a est à moi (Jésus, le Fils, est l’Héritier du Père.); c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. (La vie de Christ [qui serait livrée sur la croix] serait annoncée à tous les hommes.)

    16 Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus (Jésus serait arrêté et enlevé d’auprès des apôtres.); et puis encore un peu de temps, et vous me verrez (Les apôtres reverraient Jésus lors de Sa crucifixion, après Sa résurrection et à Son ascension.), parce que je vais au Père (Actes 1:9).

    17 Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux: Que signifie ce qu’il nous dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez? et: Parce que je vais au Père? (Certains disciples se questionnaient sur cette parole du Seigneur.)

    18 Ils disaient donc: Que signifie ce qu’il dit: Encore un peu de temps? Nous ne savons de quoi il parle. (Même s’ils ne comprenaient pas la signification de Ses paroles, ils savaient qu’elles étaient importantes et donc dignes de méditation.)

    19 Jésus, connut (par le Saint-Esprit) qu’ils voulaient l’interroger, leur dit: Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j’ai dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez. (Jésus révèle qu’Il savait que Ses disciples se questionnaient sur Ses paroles, et ce, sans qu’ils lui demandent personnellement.)

    20 En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez (Jésus annonce le deuil des disciples.), et le monde se réjouira (Les ténèbres sont toujours en opposition à la Lumière.): vous serez dans la tristesse (lors de la crucifixion), mais votre tristesse se changera en joie. (La résurrection serait pour les disciples un sujet d’une grande joie !)

    21 La femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde. (Afin de révéler ce que les disciples expérimenteraient peu de temps après, Jésus prend l’image des douleurs temporaires d’une femme en travail. Elle souffre lors de l’accouchement mais elle finit par se réjouir à l’arrivée de son nouveau-né. Donc, malgré la douleur qu’éprouveraient les disciples lors de la crucifixion de Jésus, et malgré les tribulations qu’ils expérimenteraient dans le monde, la résurrection du Seigneur serait pour eux un sujet de joie.)

    22 Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse (comprenant que Jésus quitterait Ses disciples) ; mais je vous reverrai (car Jésus ressusciterait), et votre cœur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. (La joie du croyant est fondée sur l’œuvre de la croix. Elle est expérimentée par une vision céleste du Jésus ressuscité et de la libération du royaume de l’ennemi. En recevant Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, le fruit de l’Esprit nous est donné, incluant certainement la joie [Galates 5:22] que le monde n’a pas donnée et qu’il ne peut enlever !)

    23 En ce jour-là (après la résurrection), vous ne m’interrogerez plus sur rien (comme l’interrogation du verset 17). En vérité, en vérité, je vous le dis (Jésus s’apprête à annoncer une nouvelle révolutionnaire), ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. (Lorsque nous prions, nous nous adressons au Père au nom de Jésus car ce dernier est notre Médiateur : « …Il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme. » [1 Timothée 2:5] Si l’enfant de Dieu prie des défunts, des soit-disant « saints », ou même Marie [la mère de Jésus], il commet un péché. Cette pratique, celle d’interroger les morts, est interdite dans la Bible et elle est qualifiée d’abomination. [Deutéronome 18:11])

    24 Jusqu’à présent (sous le régime de la Loi, et avant l’œuvre de la croix) vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. (Le cœur de Dieu est pour la joie de Ses enfants. Sachant cela, nous devrions nous approcher de Dieu heureux et bénis, croyant qu’Il désire exaucer nos prières.)

    25 Je vous ai dit ces choses en paraboles. L’heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père. (Jésus employait des paraboles afin que la vérité parvienne à ceux qui la recherchaient véritablement : « C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. » [Matthieu 13:13]. Voir aussi les notes de Jean 12:40)

    26 En ce jour (après la résurrection), vous demanderez en mon nom (de Jésus), et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous; (Puisque l’œuvre de Jésus sur la croix est parfaite, la communion avec le Père est parfaitement restaurée ! Un accès direct nous est donné dans la prière : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » [Hébreux 4:16])

    27 car le Père lui-même vous aime (Puisque le Père nous aime, nous pouvons Lui parler directement, et ce, à cause de l’œuvre purificatrice du sang de Jésus versé sur la croix. [1 Jean 1:7]), parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. (En recevant la Parole de Jésus, nous recevons le Père.)

    28 Je suis sorti du Père (Jésus est d’une origine divine.), et je suis venu dans le monde (Jean 3:16, Philippiens 2:5-11); maintenant je quitte le monde, et je vais au Père (Actes 1:9).

    29 Ses disciples lui dirent: Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n’emploies aucune parabole. (Jésus connaissait son auditoire, sachant qu’ils croyaient et désiraient recevoir la Parole.)

    30 Maintenant nous savons que tu sais toutes choses (Au verset 19, nous lisons que Jésus savait automatiquement [par révélation du Saint-Esprit] que Ses disciples voulaient l’interroger.), et que tu n’as pas besoin que personne t’interroge (Ce n’était pas nécessaire de lui dire quand on avait une question car Il le savait directement par révélation.); c’est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. (Les disciples croyaient que Jésus était divin, le Messie tant attendu.)

    31 Jésus leur répondit: Vous croyez maintenant. (Jésus reconnaît leur foi.)

    32 Voici, l’heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul (Jésus souffrirait non seulement la douleur de la croix mais également celle de l’abandon de Ses disciples.); mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi.

    33 Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix (Sûreté, sécurité, prospérité, félicité) en moi. Vous aurez des tribulations (de l’opposition, des afflictions) dans le monde (qui s’oppose toujours à Dieu); mais prenez courage (soyez rassurés), j’ai vaincu le monde. (En Jésus, la victoire est assurée !) »

    – Un extrait de « Jésus révélé ».