1 Samuel 6

  1. L’arche de l’Éternel fut sept mois dans le pays des Philistins.
  2. Et les Philistins appelèrent les prêtres et les devins, et ils dirent : Que ferons-nous de l’arche de l’Éternel ? Faites-nous connaître de quelle manière nous devons la renvoyer en son lieu.
  3. Ils répondirent : Si vous renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, ne la renvoyez point à vide, mais faites à Dieu un sacrifice de culpabilité ; alors vous guérirez, et vous saurez pourquoi sa main ne s’est pas retirée de dessus vous.
  4. Les Philistins dirent : Quelle offrande lui ferons-nous ? Ils répondirent : Cinq tumeurs d’or et cinq souris d’or, d’après le nombre des princes des Philistins, car une même plaie a été sur vous tous et sur vos princes.
  5. Faites des figures de vos tumeurs et des figures de vos souris qui ravagent le pays, et donnez gloire au Dieu d’Israël : peut-être cessera-t-il d’appesantir sa main sur vous, sur vos dieux, et sur votre pays.

    1 Samuel 6:1-5
    Après sept mois, ayant l’arche de l’alliance en leur possession, les Philistins se décidèrent à la renvoyer en Israël.

  6. Pourquoi endurciriez-vous votre coeur, comme les Égyptiens et Pharaon ont endurci leur coeur ? N’exerça-t-il pas ses châtiments sur eux, et ne laissèrent-ils pas alors partir les enfants d’Israël ?
  7. Maintenant, faites un char tout neuf, et prenez deux vaches qui allaitent et qui n’aient point porté le joug ; attelez les vaches au char, et ramenez à la maison leurs petits qui sont derrière elles.
  8. Vous prendrez l’arche de l’Éternel, et vous la mettrez sur le char ; vous placerez à côté d’elle, dans un coffre, les objets d’or que vous donnez à l’Éternel en offrande pour le péché ; puis vous la renverrez, et elle partira.
  9. Suivez-la du regard : si elle monte par le chemin de sa frontière vers Beth Schémesch, c’est l’Éternel qui nous a fait ce grand mal ; sinon, nous saurons que ce n’est pas sa main qui nous a frappés, mais que cela nous est arrivé par hasard.
  10. Ces gens firent ainsi. Ils prirent deux vaches qui allaitaient et les attelèrent au char, et ils enfermèrent les petits dans la maison.
  11. Ils mirent sur le char l’arche de l’Éternel, et le coffre avec les souris d’or et les figures de leurs tumeurs.
  12. Les vaches prirent directement le chemin de Beth Schémesch ; elles suivirent toujours la même route en mugissant, et elles ne se détournèrent, ni à droite ni à gauche. Les princes des Philistins allèrent derrière elles jusqu’à la frontière de Beth Schémesch.
  13. Les habitants de Beth Schémesch moissonnaient les blés dans la vallée ; ils levèrent les yeux, aperçurent l’arche, et se réjouirent en la voyant.
  14. Le char arriva dans le champ de Josué de Beth Schémesch, et s’y arrêta. Il y avait là une grande pierre. On fendit le bois du char, et l’on offrit les vaches en holocauste à l’Éternel.
  15. Les Lévites descendirent l’arche de l’Éternel, et le coffre qui était à côté d’elle et qui contenait les objets d’or ; et ils posèrent le tout sur la grande pierre. Les gens de Beth Schémesch offrirent en ce jour des holocaustes et des sacrifices à l’Éternel.
  16. Les cinq princes des Philistins, après avoir vu cela, retournèrent à Ékron le même jour.

    1 Samuel 6:7-16
    Les Philistins voulaient savoir si ce qu’ils avaient vécu était d’ordre surnaturel. Lisons le verset 9 dans la traduction Semeur : « Vous le suivrez des yeux : si les vaches se dirigent vers la frontière du pays d’Israël du côté de Beth-Shémesh, cela veut dire que c’est leur Dieu qui nous a infligé tous ces grands malheurs ; sinon, nous conclurons que ce n’est pas lui qui nous a frappés ; mais que cela nous est arrivé par hasard. ». Ils comprirent qu’il n’y avait pas de coïncidence dans les jugements mais que Dieu les opposaient directement.

  17. Voici les tumeurs d’or que les Philistins donnèrent à l’Éternel en offrande pour le péché : une pour Asdod, une pour Gaza, une pour Askalon, une pour Gath, une pour Ékron.
  18. Il y avait aussi des souris d’or selon le nombre de toutes les villes des Philistins, appartenant aux cinq chefs, tant des villes fortifiées que des villages sans murailles. C’est ce qu’atteste la grande pierre sur laquelle on déposa l’arche de l’Éternel, et qui est encore aujourd’hui dans le champ de Josué de Beth Schémesch.
  19. L’Éternel frappa les gens de Beth Schémesch, lorsqu’ils regardèrent l’arche de l’Éternel ; il frappa [cinquante mille] soixante-dix hommes parmi le peuple. Et le peuple fut dans la désolation, parce que l’Éternel l’avait frappé d’une grande plaie.

    Selon la loi mosaïque, seuls les Lévites avaient le droit de regarder dans l’arche de l’Éternel. La curiosité des gens de Beth Schémesch coûterait la vie de 70 hommes. La Bible Annotée de Neufchâtel est une traduction plus exacte concernant le nombre de morts : « Et l’Éternel frappa des gens de Beth-Sémès, parce qu’ils avaient regardé l’arche ; il frappa soixante-dix [70] hommes, parmi le peuple. Et le peuple fit un grand deuil parce que l’Éternel l’avait frappé, d’une grande plaie. » | Voir les commentaires bibliques d’Exode 12:23 pour plus de détails sur l’expression « Dieu frappa ».

  20. Les gens de Beth Schémesch dirent : Qui peut subsister en présence de l’Éternel, de ce Dieu saint ? Et vers qui l’arche doit-elle monter, en s’éloignant de nous ?
  21. Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Kirjath Jearim, pour leur dire : Les Philistins ont ramené l’arche de l’Éternel ; descendez, et faites-la monter vers vous.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.