2 Rois 1

  1. Moab se révolta contre Israël, après la mort d’Achab.

    La Bible Semeur commente l’historique du contexte : « Les Moabites avaient été soumis par David (2 Samuel 8:2). À partir du schisme, ils ont dû se trouver assujettis au royaume du Nord. ».

  2. Or Achazia tomba par le treillis de sa chambre haute à Samarie, et il en fut malade. Il fit partir des messagers, et leur dit : Allez, consultez Baal Zebub, dieu d’Ékron, pour savoir si je guérirai de cette maladie.
  3. Mais l’ange de l’Éternel dit à Élie, le Thischbite : Lève-toi, monte à la rencontre des messagers du roi de Samarie, et dis-leur : Est-ce parce qu’il n’y a point de Dieu en Israël que vous allez consulter Baal Zebub, dieu d’Ékron ?
  4. C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel : Tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté, car tu mourras. Et Élie s’en alla.

    2 Rois 1:2-4
    Achazia, le roi de Samarie, tomba par sa fenêtre et il se blessa gravement. Il demanda alors à ses messagers d’aller interroger le faux dieu Baal Zebub afin de savoir s’il se remettrait de sa chute. L’ange de l’Éternel dit à Élie, un véritable prophète de Dieu, d’aller à la rencontre des messagers du roi. Il leur posa une question et leur annonça la mort du roi : « N’y a-t-il pas de Dieu en Israël pour que vous alliez consulter Baal-Zeboub, le dieu d’Eqrôn ? C’est pourquoi, voici ce que déclare l’Éternel à votre roi : Tu ne quitteras plus le lit sur lequel tu t’es couché et tu vas mourir. » (un extrait des versets 3 et 4, traduction Semeur). | Le nom Baal Zebub apparaît dans Matthieu 10:25 et 12:27 sous la forme Béelzébul, désignant le prince des démons.

  5. Les messagers retournèrent auprès d’Achazia. Et il leur dit : Pourquoi revenez-vous ?
  6. Ils lui répondirent : Un homme est monté à notre rencontre, et nous a dit : Allez, retournez vers le roi qui vous a envoyés, et dites-lui : Ainsi parle l’Éternel : Est-ce parce qu’il n’y a point de Dieu en Israël que tu envoies consulter Baal Zebub, dieu d’Ékron ? C’est pourquoi tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté, car tu mourras.
  7. Achazia leur dit : Quel air avait l’homme qui est monté à votre rencontre et qui vous a dit ces paroles ?
  8. Ils lui répondirent : C’était un homme vêtu de poil et ayant une ceinture de cuir autour des reins. Et Achazia dit : C’est Élie, le Thischbite.

    2 Rois 1:5-8
    Le roi Achazia discerna que les messagers lui parlèrent du prophète Élie. Le roi connaissait celui qui lui dirait la vérité, mais pourtant, il s’était plutôt intéressé à connaître l’avis des faux prophètes !

  9. Il envoya vers lui un chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce chef monta auprès d’Élie, qui était assis sur le sommet de la montagne, et il lui dit : Homme de Dieu, le roi a dit : Descends !
  10. Élie répondit au chef de cinquante : Si je suis un homme de Dieu, que le feu descende du ciel et te consume, toi et tes cinquante hommes ! Et le feu descendit du ciel et le consuma, lui et ses cinquante hommes.

    2 Rois 1:9-10
    Le prophète Élie ne fut pas intimidé par l’ordre du roi. Son identité en tant que véritable prophète de Dieu fut confirmée par la manifestation d’un feu dévorant.

  11. Achazia envoya de nouveau vers lui un autre chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce chef prit la parole et dit à Élie : Homme de Dieu, ainsi a dit le roi : Hâte-toi de descendre !
  12. Élie leur répondit : Si je suis un homme de Dieu, que le feu descende du ciel et te consume, toi et tes cinquante hommes ! Et le feu de Dieu descendit du ciel et le consuma, lui et ses cinquante hommes.

    2 Rois 1:11-12
    La même confirmation concernant l’identité d’Élie, en tant que prophète, se répéta ici.

  13. Achazia envoya de nouveau un troisième chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce troisième chef de cinquante monta ; et à son arrivée, il fléchit les genoux devant Élie, et lui dit en suppliant : Homme de Dieu, que ma vie, je te prie, et que la vie de ces cinquante hommes tes serviteurs soit précieuse à tes yeux !
  14. Voici, le feu est descendu du ciel et a consumé les deux premiers chefs de cinquante et leurs cinquante hommes : mais maintenant, que ma vie soit précieuse à tes yeux !
  15. L’ange de l’Éternel dit à Élie : Descends avec lui, n’aie aucune crainte de lui. Élie se leva et descendit avec lui vers le roi.

    2 Rois 1:13-15
    Le troisième chef des 50 exprima une révérence et une crainte envers le prophète de Dieu. L’Éternel dit alors à Élie d’accepter sa requête de descendre de la montagne afin d’aller à la rencontre du roi. Notons que la révérence pour l’homme de Dieu indique une révérence pour celui qui l’a envoyé ; Dieu lui-même. Le déshonneur d’un homme de Dieu est aussi un manque de respect envers l’Éternel. « Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes ! » (Psaume 105:15).

  16. Il lui dit : Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as envoyé des messagers pour consulter Baal Zebub, dieu d’Ékron, comme s’il n’y avait en Israël point de Dieu dont on puisse consulter la parole, tu ne descendras pas du lit sur lequel tu es monté, car tu mourras.
  17. Achazia mourut, selon la parole de l’Éternel prononcée par Élie. Et Joram régna à sa place, la seconde année de Joram, fils de Josaphat, roi de Juda ; car il n’avait point de fils.
  18. Le reste des actions d’Achazia, et ce qu’il a fait, cela n’est-il pas écrit dans le livre des Chroniques des rois d’Israël ?

    2 Rois 1:16-18
    Le prophète Élie annonça au roi Achazia qu’il mourrait car il s’était tourné vers les messagers d’un faux dieu. Soulignons le fait qu’il n’y a ici aucune mention que le roi se repentit de sa déloyauté envers l’Éternel. Nos choix ont des répercussions dans la vie et, dans le cas en question, le choix du roi mena à sa mort physique.