Jacques 1

  1. Jacques, serviteur de Dieu et du seigneur Jésus Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut !

    Commentons ce verset : « Jacques [demi-frère de Jésus-Christ], serviteur de Dieu et du seigneur Jésus-Christ [un apôtre], aux douze tribus qui sont dans la dispersion [les Juifs furent l’auditoire de l’apôtre Jacques], salut ! ».

  2. Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,

    Commentons ce verset : « Mes frères [des chrétiens d’origine juive], regardez comme un sujet de joie complète [« considérez-vous comme heureux », traduction Semeur] les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés ». | Précisons que le lecteur se retrouvait dans un moment de l’histoire où l’Église vivait de vives persécutions.

  3. sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.

    Commentons ce verset : « sachant que l’épreuve [« quand vous rencontrez des difficultés de toutes sortes », traduction Parole de Vie] de votre foi [précisons que le texte ne dit pas que l’épreuve en soi rendait endurant mais : « l’épreuve de votre foi »] produit la patience [l’épreuve de la foi produit de « l’endurance », traduction Semeur]. ». | Autrement dit, même si l’ennemi attaque un croyant, si ce dernier lui résiste et ne cesse jamais de croire en la parole de Dieu, il deviendra de plus en plus endurant (à force de résister) et persévérant dans sa foi. Notons aussi que plusieurs hommes perdus vivent toutes sortes de difficultés (des épreuves constantes) et ils ne sont pas plus saints pour autant. Ce ne sont pas les misères qui produisent l’endurance mais « l’épreuve de votre foi ».

  4. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.

    Commentons ce verset à partir de la traduction Semeur : « Mais il faut [il est nécessaire] que votre endurance aille jusqu’au bout de ce qu’elle peut faire [sans abandonner] pour que vous parveniez à l’état d’adultes [ayant une foi mature] et soyez pleins de force, des hommes auxquels il ne manque rien. ». La foi persévérante verra la manifestation concrète des promesses divines.

  5. Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.
  6. Mais qu’il l’a demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.

    Jacques 1:5-6
    Qu’une personne demande à l’Éternel la sagesse ou une autre provision divine, le principe spirituel demeure identique : qu’il la demande à Dieu « avec foi, sans douter » (Jacques 1:6). Beaucoup de personnes s’imaginent qu’elles peuvent prier efficacement sans être nécessairement convaincues de la volonté de Dieu lorsqu’elles prient. Plusieurs prient dans la passivité, sans exercer leur foi d’une manière concrète. L’évangile de Marc 11:24 déclare : « C’est pourquoi je [Jésus] vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. ». Un monde de croyants n’a pas compris qu’il était important de connaître la volonté de Dieu avant même de prier. Beaucoup n’ont pas appris que Dieu a établi des lois spirituelles qui régissent même la vie de prière (découvrez la série « La prière surnaturelle » afin d’approfondir vos connaissances à ce sujet). Par exemple, certains concluent chaque prière avec une phrase automatique telle que : « si c’est ta volonté Seigneur ». Bien sûr, si nous prions une prière de consécration, lorsque la volonté de Dieu est inconnue, une telle sorte de prière est appropriée. Cependant, lorsque la volonté de Dieu est explicitement révélée dans la Bible, il est inapproprié de prier ainsi.

  7. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur :
  8. c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies.

    Jacques 1:7-8
    Commentons ces versets : « Qu’un tel homme [qui prie sans avoir une conviction concernant la volonté de Dieu, « un homme de double pensée », traduction King James] ne s’imagine pas [« ne doit pas croire », traduction Bible des Peuples] qu’il recevra quelque chose du Seigneur : c’est un homme [ce genre de personne] irrésolu [« son cœur est partagé », traduction Semeur], inconstant [« instable », traduction Bible Segond 21 ; « indécis et incertain », traduction Bible en français courant] dans toutes ses voies. ». | Il est donc important de prier avec foi afin de recevoir les exaucements à nos prières.

  9. Que le frère de condition humble se glorifie de son élévation.
  10. Que le riche, au contraire, se glorifie de son humiliation ; car il passera comme la fleur de l’herbe.
  11. Le soleil s’est levé avec sa chaleur ardente, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, et la beauté de son aspect a disparu : ainsi le riche se flétrira dans ses entreprises.

    Jacques 1:9-11
    L’Éternel peut-être un sujet de gloire pour tous les hommes. | Le Seigneur élève le démuni, le sortant de sa pauvreté spirituelle et matérielle. Le Seigneur abaisse le riche (qui place sa confiance dans la richesse, voir 1 Timothée 6:10) en lui révélant : 1 – la vérité sur la fragilité de l’homme si temporaire ; 2 – la vérité sur le fait que la véritable richesse ne se trouve qu’en Jésus-Christ. Si l’on fait confiance aux richesses, cette foi mal placée diminuera une telle personne matériellement prospère et spirituellement pauvre.

  12. Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.

    Lisons ce verset dans la traduction anglophone (ici traduite) Bible amplifiée déjà commentée : « Béni (heureux, à être envié) est l’homme qui est patient à l’épreuve et qui résiste à la tentation, car lorsqu’il a résisté à l’épreuve et a été approuvé, il recevra la couronne de vie [du vainqueur] que Dieu a promis à ceux qui l’aiment. ». | Celui qui est endurant et qui résiste à la tentation jouira d’une récompense éternelle.

  13. Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

    On ne devrait jamais blâmer Dieu comme étant celui qui éprouve ou qui tente au péché. De plus, l’homme doit assumer l’entière responsabilité de ses fautes. | Approfondissez vos connaissances sur les épreuves dans l’enseignement « Sortir de la souffrance » (bientôt disponible).

  14. Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.
  15. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort.

    Jacques 1:14-15
    Lisons ce texte dans la traduction Semeur : « Lorsque nous sommes tentés, ce sont les mauvais désirs que nous portons en nous [la nature pécheresse] qui nous attirent et nous séduisent, puis le mauvais désir conçoit et donne naissance au péché. Or le péché, une fois parvenu à son plein développement, engendre la mort. ». | Tout ce dont vous vous nourrissez grandira en vous. Plus vous vous exposez à une sorte de péché, plus vous aurez un appétit pour ce péché. Nous pouvons choisir de développer nos désirs en s’investissant intentionnellement dans une vie consacrée aux choses d’en haut. | Approfondissez vos connaissances sur la vie de sainteté dans l’enseignement « Comment recevoir la victoire sur le péché ».

  16. Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés :
  17. toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

    Jacques 1:16-17
    Dieu n’est jamais la source de nos problèmes. Dieu n’est que bon et est source de lumière et de sainteté. Il ne change jamais.

  18. Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures.

    Commentons ce verset : « Il nous a engendrés [nous a fait naître à la vie, nous sommes des enfants de Dieu] selon sa volonté, par la parole de vérité [l’Évangile], afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures [« les premiers fruits de sa nouvelle création. », traduction Semeur]. ». | Dieu nous a engendrés par la semence incorruptible de sa parole, produisant ainsi le miracle de la nouvelle naissance : « […] vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu. » (1 Pierre 1:23). | Approfondissez vos connaissances sur ce sujet dans dans l’enseignement « La révélation de la nouvelle création ».

  19. Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ;
  20. car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu.

    Jacques 1:19-20
    L’apôtre Jacques exhorte ses lecteurs à vivre spirituellement, manifestant la maîtrise de soi, évitant des réactions charnelles telles que la colère humaine. | Approfondissez vos connaissances sur ce sujet dans l’enseignement « Le fruit de l’Esprit ».

  21. C’est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été planté en vous, et qui peut sauver vos âmes.

    Commentons ce verset à partir de la traduction Bible Parole de vie : « Alors, rejetez tout ce qui salit, tout ce qui rend mauvais. Recevez avec douceur la parole que Dieu a plantée en vous, elle peut vous sauver la vie [grec « sozo » : sauver, garder sain et sauf, délivrer du danger ou de la destruction]. ». | Le salut inclut le ciel qui sera notre demeure éternelle. Cependant, il inclut également la préservation divine ici sur terre. | Approfondissez vos connaissances sur la protection surnaturelle dans l’enseignement « Dieu votre bouclier ».

  22. Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
  23. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,
  24. et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était.
  25. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

    Jacques 1:22-25
    Entendre la Bible prêchée ne suffit pas. Il faut la mettre en pratique afin d’être heureux « vers sa réalisation » (Jacques 1:25, traduction Bible Chouraqui) dans notre vie. Sinon, l’auditeur n’est pas plus avantagé que celui qui se regarderait dans un miroir et oublierait aussitôt à quoi il ressemble.

  26. Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine.

    Nous pouvons croire être religieux mais si nous n’avons aucun contrôle sur ce qui sort de notre bouche, nous sommes dans le mensonge et éloignés de toute forme de piété véritable. Notons que la maîtrise de soi, l’une des dimensions du fruit de l’Esprit, implique aussi la maîtrise de sa langue. Cette dernière est possible exclusivement lorsqu’une personne se soumet à Dieu et reçoit la puissance du Saint-Esprit dans sa vie : « […] la langue, aucun homme [normal] ne peut la dompter ; c’est un mal qu’on ne peut réprimer ; elle est pleine d’un venin mortel. » (Jacques 3:8).

  27. La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde.

    Plusieurs chrétiens disent : « J’ai une relation avec le Seigneur et non une religion ». Nous comprenons la pensée, vouloir prioriser le spirituel plutôt que des rituels et des formalités. Ceci dit, la pensée du verset ici est, selon la traduction Stapfer : « Une manière de servir notre Dieu et Père, pure et sans tache à ses yeux, est de veiller sur les orphelins et les veuves dans leur détresse et de se garder soi-même immaculé du monde. ». Le christianisme authentique devrait avoir une expression visible et concrète. Voilà le sens du verset en question. Si quelqu’un dit suivre Jésus, il devrait aimer concrètement, avec des œuvres à l’appui, celui qui est dans le besoin et s’éloigner du mal. La traduction Parole de vie dit : « Aux yeux de Dieu notre Père, voici la façon parfaite de pratiquer la religion : prendre soin des orphelins et des veuves dans leur malheur, ne pas se laisser salir par les choses du monde. ».