Osée 13

  1. Lorsqu’Éphraïm parlait, c’était une terreur : il s’élevait en Israël. Mais il s’est rendu coupable par Baal, et il est mort.

    Bien qu’Ephraïm semblait prospère (voir Osée 13:15), le prophète Osée annonce, dans ce chapitre, sa chute imminente.

  2. Maintenant ils continuent à pécher, ils se font avec leur argent des images en fonte, des idoles de leur invention ; toutes sont l’oeuvre des artisans. On dit à leur sujet : que ceux qui sacrifient baisent les veaux !
  3. C’est pourquoi ils seront comme la nuée du matin, comme la rosée qui bientôt se dissipe, comme la balle emportée par le vent hors de l’aire, comme la fumée qui sort d’une fenêtre.
  4. Et moi, je suis l’Éternel, ton Dieu, dès le pays d’Égypte. Tu ne connais d’autre Dieu que moi, et il n’y a de sauveur que moi.
  5. Je t’ai connu dans le désert, dans une terre aride.
  6. Ils se sont rassasiés dans leurs pâturages ; ils se sont rassasiés, et leur cœur s’est enflé ; c’est pourquoi ils m’ont oublié.

    ​​Osée 13:2-6
    La traduction Semeur précise ici : « … On dit à leur propos : ils offrent des humains en sacrifice et ils font des baisers aux veaux ! » Ephraïm avait oublié son Dieu, son vrai berger et libérateur. Il avait abandonné l’Éternel, choisissant d’honorer Baal, offrant des sacrifices humains à cette fausse divinité.

  7. Je serai pour eux comme un lion ; comme une panthère, je les épierai sur la route.
  8. Je les attaquerai, comme une ourse à qui l’on a enlevé ses petits, et je déchirerai l’enveloppe de leur cœur ; je les dévorerai, comme une lionne ; les bêtes des champs les mettront en pièces.

    Osée 13:7-8
    Commentons ces versets qui prédisaient quatre monarchies militaires qui s’opposeraient à Ephraïm : « Je serai pour eux comme un lion [Babylone] ; Comme une panthère [Grèce], je les épierai sur la route. Je les attaquerai, comme une ourse [Perse] à qui l’on a enlevé ses petits, et je déchirerai l’enveloppe de leur cœur ; je les dévorerai, comme une lionne [Rome] ; les bêtes des champs les mettront en pièces. ».

  9. Ce qui cause ta ruine, Israël, c’est que tu as été contre moi, contre celui qui pouvait te secourir.
  10. Où donc est ton roi ? Qu’il te délivre dans toutes tes villes ! Où sont tes juges, au sujet desquels tu disais : donne-moi un roi et des princes ?
  11. Je t’ai donné un roi dans ma colère, je te l’ôterai dans ma fureur.
  12. L’iniquité d’Éphraïm est gardée, son péché est mis en réserve.
  13. Les douleurs de celle qui enfante viendront pour lui ; c’est un enfant peu sage, qui, au terme voulu, ne sort pas du sein maternel.

    Ephraïm accouchera du fruit de sa rébellion.

  14. Je les rachèterai de la puissance du séjour des morts, je les délivrerai de la mort. O mort, où est ta peste ? Séjour des morts, où est ta destruction ? Mais le repentir se dérobe à mes regards !

    Le prophète sème de l’espoir, annonçant ici le rachat futur d’Ephraïm. | « O mort, où est ta victoire? Ô mort, où est ton aiguillon? » (1 Corinthiens 15:55) .

  15. Éphraïm a beau être fertile au milieu de ses frères, le vent d’orient viendra, le vent de l’Éternel s’élèvera du désert, desséchera ses sources, tarira ses fontaines. On pillera le trésor de tous les objets précieux.

    Comme il n’y avait pas encore de repentance, le jugement d’Ephraïm fut annoncée ici. Les Assyriens envahiraient Ephraïm prochainement.

  16. Samarie sera punie, parce qu’elle s’est révoltée contre son Dieu. Ils tomberont par l’épée ; leurs petits enfants seront écrasés, et l’on fendra le ventre de leurs femmes enceintes.

    Pareillement, la Samarie récolterait les horribles conséquences de ses mauvaises semences semées.