Hébreux 1

  1. Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,
  2. Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde,

    Hébreux 1:1-2
    Dieu avait, dans le passé, parlé à travers des prophètes mais maintenant, l’auteur note qu’il avait aussi parlé à travers son fils, Jésus-Christ, le créateur. En parlant de Jésus-Christ, Colossiens 1:15-18 dit : « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création [voir les notes d’
    Actes 2:24 concernant les implications de ce titre qui ne se limitent pas à une mention honorifique de prééminence.]. Car en lui [en Jésus-Christ] ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il [Jésus-Christ] est avant toutes choses, et toutes choses subsistent [Jésus-Christ est la source de la vie] en lui. Il est la tête [le chef] du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier [Jésus est le premier-né d’une nouvelle race d’hommes nés de nouveau. Voir les notes d’Actes 2:24.]. ».

  3. et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,

    Jésus-Christ a lui-même dit : « […] Celui qui m’a vu a vu le Père […] » (Jean 14:9) révélant qu’il était bel et bien « […] le reflet de sa gloire et l’empreinte […] » de la personne du Père. Nous pouvons être assurés que Jésus nous a révélé le cœur du Père, accomplissant parfaitement sa volonté sur la terre. | Hébreux 11:3 révèle que la terre fut formée par la parole de Dieu. Pareillement, la terre est soutenue aujourd’hui par cette même parole de Christ. | Jésus-Christ est assis au ciel (Éphésiens 1.19-21) parce qu’il a parfaitement accompli l’œuvre de la purification de tous les péchés, et ce, pour tous les temps (Voir Hébreux 9:11-13). Notons que lorsque nous sommes devenus enfants de Dieu, nous avons été spirituellement élevés avec Christ : « Il [Dieu le Père] nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ. » (Éphésiens 2:6).

  4. devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.

    Jésus-Christ, le fils de l’homme [parlant de Christ en tant qu’être humain, quoi qu’il a toujours été 100 % Dieu], fut élevé au-dessus des anges. La traduction Semeur dit : « Il a ainsi acquis un rang bien plus éminent que celui des anges, dans la mesure où le titre que Dieu lui a donné est incomparablement supérieur au leur. ».

  5. Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ?
  6. Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : que tous les anges de Dieu l’adorent !

    Hébreux 1:5-6
    La vérité de la supériorité de Christ, par rapport aux anges, est validée par les questions dans ce chapitre (voir aussi le verset 13). Examinons et commentons maintenant les deux versets en question : « Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit [il est sous-entendu ici que le Père n’a jamais dit aux anges ce qu’il a dit à son fils Jésus-Christ] : tu [Jésus] es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui [ne se réfère pas à la naissance physique de Jésus-Christ à Bethlehem mais à sa nouvelle naissance, telle que commentée dans Actes 2:24] ? Et encore [notons le mot employé ici : « encore » qui souligne la seconde naissance de Christ] : je [Dieu le Père] serai pour lui un père [après avoir abandonné son fils sur la croix, voir Marc 15:34], et il sera pour moi un fils ? Et lorsqu’il introduit de nouveau [Dieu le Père présenta À nouveau son fils] dans le monde le premier-né, il dit : que tous les anges de Dieu l’adorent [soulignant la divinité de Jésus-Christ qui mérite l’adoration en tant que Dieu] ! ».

  7. De plus, il dit des anges : celui qui fait de ses anges des vents, et de ses serviteurs une flamme de feu.

    L’auteur cite Psaume 104:4 : « Il fait des vents ses messagers, des flammes de feu ses serviteurs. ». La traduction Semeur dit : « Au sujet des anges, il dit : il utilise ses anges comme des vents, et ses serviteurs comme des flammes de feu. ». Même si les prédicateurs peuvent être spirituellement « en feu », c’est-à-dire, enflammés d’une passion et d’un zèle pour l’Éternel, ce verset concerne spécifiquement les anges. Dieu emploie et il envoie ses messagers selon ses buts variés et de la manière qui lui plaît, les revêtant de l’apparence du vent invisible ou d’un feu puissant.

  8. Mais il a dit au Fils : ton trône, ô Dieu est éternel ; le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ;

    Dieu le Père appelle son fils Jésus : « Dieu », prouvant ainsi sa divinité (voir aussi Jean 1:1, 14).

  9. Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes égaux.

    Jésus-Christ a toujours été juste et intègre : « lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude. ». (1 Pierre 2:22) Jésus fut aussi oint d’une huile de joie, se référant à l’onction du Saint-Esprit afin d’annoncer une bonne nouvelle : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4:18-19).

  10. Et encore : toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ;

    Jésus-Christ fut l’agent de la création (Colossiens 1:15-18).

  11. Ils périront, mais tu subsistes ; ils vieilliront tous comme un vêtement,
  12. Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés ; mais toi, tu restes le même, et tes années ne finiront point.

    Hébreux : 1:11-12
    Hébreux 13:8 révèle que « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. ». Ceci dit, cela n’est pas le cas pour la création : « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. ». (2 Pierre 3:10) Notons que les futurs changements au niveau de la création n’impliquent pas l’anéantissement de la terre comme certains théologiens l’affirment. La terre sera plutôt rénovée par le feu. Le psaume 104:5 affirme que la terre ne cessera jamais d’exister : « Il [Dieu] a établi la terre sur ses fondements, elle ne sera jamais ébranlée. ». La traduction Français Courant dit : « Tu as fixé la terre sur ses bases ; pas de danger qu’elle en bouge désormais. ». Puisque la terre ne bougera pas de son axe, elle ne cessera donc pas d’exister. « De génération en génération ta fidélité subsiste ; tu as fondé la terre, et elle demeure ferme. ». La traduction Semeur dit : « Ta fidélité demeure d’âge en âge: tu as fondé la terre, elle subsiste. » (Psaume 119:90) « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! ». (Matthieu 5:5) En fait, même la création de Dieu ne cessera jamais d’exister. (Jérémie 31:35-36). Malgré les efforts sataniques déployés dans le jardin d’Eden, le plan originel de Dieu pour la terre se réalisera certainement.

  13. Et auquel des anges a-t-il jamais dit : assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ?

    Le fils, Jésus-Christ, est assis à la droite du Père. Les anges n’ont jamais reçu cet honneur, révélant une différence entre la création et Christ, le créateur.

  14. Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ?

    Les anges sont des esprits, des créatures spirituelles qui peuvent, selon la volonté de Dieu, prendre une forme humaine. Ils servent l’Éternel en servant les enfants de Dieu qui sont les héritiers du salut en Jésus-Christ. « Bénissez l’Éternel, vous ses anges, qui êtes puissants en force, et qui exécutez ses ordres, en obéissant à la voix de sa parole ! Bénissez l’Éternel, vous toutes ses armées, qui êtes ses serviteurs, et qui faites sa volonté ! » (Psaume 103:20-21).