Nombres 36

  1. Les chefs de la famille de Galaad, fils de Makir, fils de Manassé, d’entre les familles des fils de Joseph, s’approchèrent et parlèrent devant Moïse et devant les princes, chefs de famille des enfants d’Israël.
  2. Ils dirent : L’Éternel a ordonné à mon seigneur de donner le pays en héritage par le sort aux enfants d’Israël. Mon seigneur a aussi reçu de l’Éternel l’ordre de donner l’héritage de Tselophchad, notre frère, à ses filles.
  3. Si elles se marient à l’un des fils d’une autre tribu des enfants d’Israël, leur héritage sera retranché de l’héritage de nos pères et ajouté à celui de la tribu à laquelle elles appartiendront ; ainsi sera diminué l’héritage qui nous est échu par le sort.
  4. Et quand viendra le jubilé pour les enfants d’Israël, leur héritage sera ajouté à celui de la tribu à laquelle elles appartiendront, et il sera retranché de celui de la tribu de nos pères.

    Nombres 36:1-4
    Un défi concernant le patrimoine foncier des familles fut présenté à Moïse et aux chefs des groupes familiaux des israélites. Il s’agissait d’une perte potentielle de territoire lorsqu’une femme se mariait avec un homme d’une autre tribu.

  5. Moïse transmit aux enfants d’Israël les ordres de l’Éternel. Il dit : La tribu des fils de Joseph a raison.
  6. Voici ce que l’Éternel ordonne au sujet des filles de Tselophchad : elles se marieront à qui elles voudront, pourvu qu’elles se marient dans une famille de la tribu de leurs pères.
  7. Aucun héritage parmi les enfants d’Israël ne passera d’une tribu à une autre tribu, mais les enfants d’Israël s’attacheront chacun à l’héritage de la tribu de ses pères.
  8. Et toute fille, possédant un héritage dans les tribus des enfants d’Israël, se mariera à quelqu’un d’une famille de la tribu de son père, afin que les enfants d’Israël possèdent chacun l’héritage de leurs pères.
  9. Aucun héritage ne passera d’une tribu à une autre tribu, mais les tribus des enfants d’Israël s’attacheront chacune à son héritage.

    Nombres 36:5-9
    Nous lisons ici la loi concernant le patrimoine foncier des familles en Israël : les femmes pouvaient épouser qui elles voulaient, à condition que l’époux soit un membre de la famille d’une tribu de ses ancêtres. C’est ainsi que le patrimoine foncier serait conservé, évitant le transfert du patrimoine d’une tribu à une autre.

  10. Les filles de Tselophchad se conformèrent à l’ordre que l’Éternel avait donné à Moïse.
  11. Machla, Thirtsa, Hogla, Milca et Noa, filles de Tselophchad, se marièrent aux fils de leurs oncles ;
  12. elles se marièrent dans les familles des fils de Manassé, fils de Joseph, et leur héritage resta dans la tribu de la famille de leur père.
  13. Tels sont les commandements et les lois que l’Éternel donna par Moïse aux enfants d’Israël, dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.