Nombres 14

  1. Toute l’assemblée éleva la voix et poussa des cris, et le peuple pleura pendant la nuit.
  2. Tous les enfants d’Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron, et toute l’assemblée leur dit : Que ne sommes-nous morts dans le pays d’Égypte, ou que ne sommes-nous morts dans ce désert !
  3. Pourquoi l’Éternel nous fait-il aller dans ce pays, où nous tomberons par l’épée, où nos femmes et nos petits enfants deviendront une proie ? Ne vaut-il pas mieux pour nous retourner en Égypte ?

    Nombres 14:1-3
    Nous lisons ici concernant la rébellion des Israélites incrédules qui critiquaient Moïse, Aaron et qui blâmaient Dieu. Ils croyaient plus dans la puissance de l’ennemi que dans le Dieu qui les avait délivrés de l’esclavage en Égypte.

  4. Et ils se dirent l’un à l’autre : Nommons un chef, et retournons en Égypte.

    Le comble de la rébellion se retrouve au verset 4 : « Et ils se dirent l’un à l’autre : Nommons-nous un chef, et retournons en Egypte. » (traduction Semeur). Ils voulaient donc remplacer Moïse par un leader qui désobéirait à l’Éternel et qui se soumettrait à leurs paroles.

  5. Moïse et Aaron tombèrent sur leur visage, en présence de toute l’assemblée réunie des enfants d’Israël.
  6. Et, parmi ceux qui avaient exploré le pays, Josué, fils de Nun, et Caleb, fils de Jephunné, déchirèrent leurs vêtements,

    Le déchirement des vêtements signifiait le deuil ou la colère à l’époque.

  7. et parlèrent ainsi à toute l’assemblée des enfants d’Israël : Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays très bon, excellent.
  8. Si l’Éternel nous est favorable, il nous mènera dans ce pays, et nous le donnera : c’est un pays où coulent le lait et le miel.
  9. Seulement, ne soyez point rebelles contre l’Éternel, et ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir, l’Éternel est avec nous, ne les craignez point !

    Nombres 14:7-9
    Josué et Caleb prêchaient la foi aux 10 autres espions craintifs.

  10. Toute l’assemblée parlait de les lapider, lorsque la gloire de l’Éternel apparut sur la tente d’assignation, devant tous les enfants d’Israël.

    Le message de foi que Josué et Caleb prêchaient ne fut pas accueilli par le peuple mais « […] toute la communauté parlait de les lapider […] » (traduction Semeur). Heureusement, la gloire de l’Éternel est arrivée sur la scène, les secourant des hommes incrédules. Pareillement, la gloire de Dieu dans votre vie peut vous secourir des attaques du royaume des ténèbres. Découvrez l’enseignement « Dieu votre bouclier » afin de développer vos connaissances à ce sujet.

  11. Et l’Éternel dit à Moïse : Jusqu’à quand ce peuple me méprisera-t-il ? Jusqu’à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les prodiges que j’ai faits au milieu de lui ?

    La crainte révéla la non confiance du peuple en Dieu.

  12. Je le frapperai par la peste, et je le détruirai ; mais je ferai de toi une nation plus grande et plus puissante que lui.

    La traduction King James dit : « Je le frapperai de mortalité, et je le détruirai ; mais je te ferai devenir un peuple plus grand et plus fort qu’il n’est. » Dieu allait frapper le peuple d’une parole de jugement mortelle afin de remplacer ces incrédules par une autre génération d’hommes. | Découvrez les commentaires d’Exode 12:23 pour plus de détails sur les jugements dans l’Ancien Testament.

  13. Moïse dit à l’Éternel : Les Égyptiens l’apprendront, eux du milieu desquels tu as fait monter ce peuple par ta puissance,
  14. et ils le diront aux habitants de ce pays. Ils savaient que toi, l’Éternel, tu es au milieu de ce peuple ; que tu apparais visiblement, toi, l’Éternel ; que ta nuée se tient sur lui ; que tu marches devant lui le jour dans une colonne de nuée, et la nuit dans une colonne de feu.
  15. Si tu fais mourir ce peuple comme un seul homme, les nations qui ont entendu parler de toi diront :
  16. L’Éternel n’avait pas le pouvoir de mener ce peuple dans le pays qu’il avait juré de lui donner : c’est pour cela qu’il l’a égorgé dans le désert.
  17. Maintenant, que la puissance du Seigneur se montre dans sa grandeur, comme tu l’as déclaré en disant :
  18. L’Éternel est lent à la colère et riche en bonté, il pardonne l’iniquité et la rébellion ; mais il ne tient point le coupable pour innocent, et il punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération.
  19. Pardonne l’iniquité de ce peuple, selon la grandeur de ta miséricorde, comme tu as pardonné à ce peuple depuis l’Égypte jusqu’ici.

    Nombres 14:13-19
    Moïse intercéda en faveur du peuple rebelle, argumentant que les ennemis accuseraient l’Éternel d’être incapable de faire entrer son peuple dans la terre promise. | Découvrez les commentaires d’Exode 20:4-6 concernant les punitions des fils du verset 18.

  20. Et l’Éternel dit : Je pardonne, comme tu l’as demandé.
  21. Mais, je suis vivant ! Et la gloire de l’Éternel remplira toute la terre.
  22. Tous ceux qui ont vu ma gloire, et les prodiges que j’ai faits en Égypte et dans le désert, qui m’ont tenté déjà dix fois, et qui n’ont point écouté ma voix,
  23. tous ceux-là ne verront point le pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner, tous ceux qui m’ont méprisé ne le verront point.
  24. Et parce que mon serviteur Caleb a été animé d’un autre esprit, et qu’il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé, et ses descendants le posséderont.
  25. Les Amalécites et les Cananéens habitent la vallée : demain, tournez-vous, et partez pour le désert, dans la direction de la mer Rouge.

    Nombres 14:20-25
    L’Éternel accepta de laisser vivre les rebelles mais il déclara qu’aucun d’entre eux, ayant 20 ans ou plus, n’entrerait dans la terre promise. Précisons que les Lévites, n’ayant pas eu de représentants parmi les espions, furent exclus de ce jugement. | L’Éternel rendit hommage à l’homme de foi Caleb au verset 24.

  26. L’Éternel parla à Moïse et à Aaron, et dit :
  27. Jusqu’à quand laisserai-je cette méchante assemblée murmurer contre moi ? J’ai entendu les murmures des enfants d’Israël qui murmuraient contre moi.
  28. Dis-leur : Je suis vivant ! Dit l’Éternel, je vous ferai ainsi que vous avez parlé à mes oreilles.
  29. Vos cadavres tomberont dans ce désert. Vous tous, dont on a fait le dénombrement, en vous comptant depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, et qui avez murmuré contre moi,
  30. vous n’entrerez point dans le pays que j’avais juré de vous faire habiter, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun.
  31. Et vos petits enfants, dont vous avez dit : Ils deviendront une proie ! Je les y ferai entrer, et ils connaîtront le pays que vous avez dédaigné.
  32. Vos cadavres, à vous, tomberont dans le désert ;
  33. et vos enfants paîtront quarante années dans le désert, et porteront la peine de vos infidélités, jusqu’à ce que vos cadavres soient tous tombés dans le désert.
  34. De même que vous avez mis quarante jours à explorer le pays, vous porterez la peine de vos iniquités quarante années, une année pour chaque jour ; et vous saurez ce que c’est que d’être privé de ma présence.

    Lisons ce verset dans la traduction Semeur : « Vous avez mis quarante jours à reconnaître le pays, eh bien, vous porterez les conséquences de vos fautes durant quarante ans : une année pour chaque jour. Ainsi vous saurez ce qu’il en coûte de m’abandonner ! ». En fait, la désobéissance et l’incrédulité coûtent très cher et peuvent détruire complètement des destinées.

  35. Moi, l’Éternel, j’ai parlé ! Et c’est ainsi que je traiterai cette méchante assemblée qui s’est réunie contre moi ; ils seront consumés dans ce désert, ils y mourront.
  36. Les hommes que Moïse avait envoyés pour explorer le pays, et qui, à leur retour, avaient fait murmurer contre lui toute l’assemblée, en décriant le pays ;
  37. ces hommes, qui avaient décrié le pays, moururent frappés d’une plaie devant l’Éternel.

    Les 10 espions incrédules qui ne considéraient aucunement la parole de Dieu moururent. Seuls Josué et Caleb furent épargnés car ils avaient cru à la parole de Dieu. Aujourd’hui, la parole peut aussi nous épargner de la mort et nous donner la vie éternelle. | Lisons ce verset dans la traduction Pirot-Clamer : « Ces hommes qui avaient tenu des propos inexacts et méchants sur ce pays moururent frappés d’une mort soudaine devant Yahweh. » | Découvrez les commentaires d’Exode 12:23 pour plus de détails sur les jugements dans l’Ancien Testament.

  38. Josué, fils de Nun, et Caleb, fils de Jephunné, restèrent seuls vivants parmi ces hommes qui étaient allés pour explorer le pays.
  39. Moïse rapporta ces choses à tous les enfants d’Israël, et le peuple fut dans une grande désolation.
  40. Ils se levèrent de bon matin, et montèrent au sommet de la montagne, en disant : Nous voici ! Nous monterons au lieu dont a parlé l’Éternel, car nous avons péché.
  41. Moïse dit : Pourquoi transgressez-vous l’ordre de l’Éternel ? Cela ne réussira point.
  42. Ne montez pas ! Car l’Éternel n’est pas au milieu de vous. Ne vous faites pas battre par vos ennemis.
  43. Car les Amalécites et les Cananéens sont là devant vous, et vous tomberez par l’épée. Parce que vous vous êtes détournés de l’Éternel, l’Éternel ne sera point avec vous.
  44. Ils s’obstinèrent à monter au sommet de la montagne ; mais l’arche de l’alliance et Moïse ne sortirent point du milieu du camp.
  45. Alors descendirent les Amalécites et les Cananéens qui habitaient cette montagne ; ils les battirent, et les taillèrent en pièces jusqu’à Horma.

    Nombres 14:39-45
    Notons que le peuple fut averti par Moïse de ne pas aller à la conquête de la terre promise car Dieu ne serait pas avec les rebelles. Ce peuple fut vaincu car il refusa d’obéir, désobéissant encore à la parole telle que donnée par Moïse.