Luc 11

  1. Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l’a enseigné à ses disciples.
  2. Il leur dit : Quand vous priez, dites : Père ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne.
  3. Donne-nous chaque jour notre pain quotidien ;
  4. pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense ; et ne nous induis pas en tentation.

    Luc 11:2-4
    Découvrez la prière complète, connue traditionnellement sous le nom du « Notre Père », dans Matthieu 6:9-13.

  5. Il leur dit encore : Si l’un de vous a un ami, et qu’il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : Ami, prête-moi trois pains,
  6. car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir,
  7. et si, de l’intérieur de sa maison, cet ami lui répond : Ne m’importune pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne puis me lever pour te donner des pains, –
  8. je vous le dis, même s’il ne se levait pas pour les lui donner parce que c’est son ami, il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin.

    Luc 11:5-8
    Si, par une simple persévérance, une demande peut être obtenue d’une personne réticente, combien plus notre Père, qui n’est pas réticent, exaucera-t-il les prières de ceux qui le cherchent.

  9. Et moi, je vous dis : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.
  10. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.

    Luc 11:9-10
    Demander, chercher et frapper présentent la persévérance dans la prière.

  11. Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ?
  12. Ou, s’il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion ?
  13. Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent.

    Luc 11:11-13
    De nombreux chrétiens nés de nouveau ont peur du surnaturel. Ils ont relégué tout ce qui n’est pas terre à terre au royaume des ténèbres. Vraiment, la peur du surnaturel a entravé l’avancement du royaume de Dieu sur la terre. Le Seigneur Jésus fut très clair à ce sujet : Si nous demandons à notre Seigneur le Saint-Esprit, il ne permettra pas qu’un démon nous soit donné à la place ! Qu’il soit également entendu que les dons du Saint-Esprit ont été donnés pour l’usage de l’église, pour le bien commun (1 Corinthiens 12). Si, à cause de la peur, les dons de l’Esprit sont rejetés, cela signifie que la volonté de Dieu est également rejetée car il est l’auteur de tout don spirituel. Précisons également que ses dons s’adressent encore aujourd’hui à tout croyant : « … Il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus Christ. » (1 Corinthiens 1:7).

  14. Jésus chassa un démon qui était muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet parla, et la foule fut dans l’admiration.
  15. Mais quelques-uns dirent : c’est par Béelzébul, le prince des démons, qu’il chasse les démons.
  16. Et d’autres, pour l’éprouver, lui demandèrent un signe venant du ciel.

    Luc 11:14-16
    Ce n’est pas nouveau pour les hommes religieux d’accuser les serviteurs oints du Seigneur d’être utilisés de façon démoniaque. Même Jésus fut accusé d’œuvrer avec des démons ! | « Béelzébul [voir aussi 2 Rois 1:2], le prince des démons » signifie : le « seigneur de la maison », un nom de Satan, « le prince des mauvais esprits » (note Strong’s).

  17. Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et une maison s’écroule sur une autre.
  18. Si donc Satan est divisé contre lui-même, comment son royaume subsistera-t-il, puisque vous dites que je chasse les démons par Béelzébul ?
  19. Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
  20. Mais, si c’est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous.

    Luc 11:17-20
    Comment Jésus pouvait-il connaître leurs pensées ? Était-il un télépathe ? Non ! En termes simples, Jésus opérait le don de la « parole de connaissance » (1 Corinthiens 12:8) par la puissance du Saint-Esprit. Ce don lui procurait une connaissance surnaturelle des pensées des hommes. | Au verset 18, Jésus expliqua qu’il serait contre-productif pour Satan de chasser les démons : il travaillerait alors contre lui-même. | Au verset 19, la version « Le Message » paraphrase ce texte en ces mots : « Vous m’accusez de m’associer au diable, le prince des démons, pour chasser les démons, mais si vous me jetez de « la boue du diable », m’appelant un diable qui chasse les démons, est-ce que la même « boue » ne colle pas à vos propres exorcistes ? … ».

  21. Lorsqu’un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu’il possède est en sûreté.
  22. Mais, si un plus fort que lui survient et le dompte, il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il se confiait, et il distribue ses dépouilles.
  23. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.

    Luc 11:21-23
    Reprenons ce passage commenté directement dans le texte afin de faciliter la compréhension : « Lorsqu’un homme fort et bien armé [symbolisant le diable] garde sa maison [symbolisant le monde], ce qu’il possède est en sûreté. Mais, si un plus fort que lui [symbolisant Jésus] survient et le dompte, il lui enlève toutes les armes dans lesquelles il se confiait, et il distribue ses dépouilles [voilà ce que Jésus fit par l’œuvre de la croix | voir aussi Colossiens 2:15-17]. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse [il n’y a pas d’entre deux : on est soit pour ou contre Jésus | celui qui n’est pas pour Jésus « disperse », nuit à sa cause salvatrice]. ».

  24. Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant point, il dit : Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti ;
  25. et, quand il arrive, il la trouve balayée et ornée.
  26. Alors il s’en va, et il prend sept autres esprits plus méchants que lui ; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première.

    Luc 11:24-26
    Jésus expliqua comment fonctionne le royaume des ténèbres. Lorsqu’un esprit impur est chassé d’un corps humain, ce corps (maison) est balayé (le corps est délivré de l’esprit). Cependant, lorsque cet esprit impur ne peut trouver une autre maison à habiter (un autre corps humain), il retournera dans le même corps d’où il avait été chassé, mais reviendra avec sept autres esprits, rendant la situation de cette personne pire qu’auparavant. Heureusement, une personne peut être protégée du retour d’un esprit en étant remplie du Saint-Esprit.

  27. Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui t’a porté ! heureuses les mamelles qui t’ont allaité !
  28. Et il répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !

    Luc 11:27-28
    Bien que cette femme eut dit la vérité, elle interrompit le Seigneur Jésus alors qu’elle aurait dû écouter attentivement. Jésus la réprimanda gentiment en parlant de ceux qui écoutent la parole.

  29. Comme le peuple s’amassait en foule, il se mit à dire : Cette génération est une génération méchante ; elle demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas.
  30. Car, de même que Jonas fut un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l’homme en sera un pour cette génération.

    Luc 11:29-30
    Pourquoi Jésus dit-il : « Cette génération est une génération méchante ; elle demande un miracle. » ? Pourquoi seraient-ils méchants de demander un miracle ? Le contexte révèle qu’ils vinrent tout juste d’accuser Jésus d’œuvrer avec Béelzébul. Ils ne croyaient clairement pas en lui. De plus, ils demandèrent un autre signe, après avoir déjà été témoin du miracle du verset 14 : « Jésus chassa un démon qui était muet. ». Jésus fut leur signe, tout comme Jonas l’eut été dans sa génération.

  31. La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec les hommes de cette génération et les condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ; et voici, il y a ici plus que Salomon.
  32. Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas ; et voici, il y a ici plus que Jonas.

    Luc 11:31-32
    Lisons ce passage à partir de la version paraphrasée « Le Message » : « Au jour du jugement, les Ninivites se lèveront et donneront des preuves qui condamneront cette génération, car lorsque Jonas leur a prêché, ils ont changé leur vie. Un prédicateur bien plus grand que Jonas est ici [parlant de lui-même], et vous vous querellez à propos de “preuves”. Le jour du jugement, la reine de Saba se présentera et apportera des preuves qui condamnent cette génération, parce qu’elle a voyagé d’un coin éloigné de la terre pour écouter le sage Salomon. Une sagesse bien plus grande que celle de Salomon est juste devant vous [parlant de lui-même], et vous ergotez sur les “preuves”. ».

  33. Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.
  34. Ton oeil est la lampe de ton corps. Lorsque ton oeil est en bon état, tout ton corps est éclairé ; mais lorsque ton oeil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres.
  35. Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres.
  36. Si donc tout ton corps est éclairé, n’ayant aucune partie dans les ténèbres, il sera entièrement éclairé, comme lorsque la lampe t’éclaire de sa lumière.

    Luc 11:33-36
    Jésus dit : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée » (Matthieu 5:14). Nous savons que Jésus est certainement notre source de lumière et que Dieu nous appelle à briller afin de la faire connaître. | Au verset 34, Jésus dit qu’un œil est une lampe qui éclaire tout le corps. Il exhorta, disant que nous devons garder notre vie aussi bien éclairée qu’une pièce bien éclairée. | Au verset 35, Jésus parla de la séduction : « Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres. ». Nous devons nous assurer que notre lumière soit une véritable lumière, pas quelque chose d’artificiel qui nous trompe.

  37. Pendant que Jésus parlait, un pharisien le pria de dîner chez lui. Il entra, et se mit à table.
  38. Le pharisien vit avec étonnement qu’il ne s’était pas lavé avant le repas.
  39. Mais le Seigneur lui dit : Vous, pharisiens, vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et à l’intérieur vous êtes pleins de rapine et de méchanceté.
  40. Insensés ! celui qui a fait le dehors n’a-t-il pas fait aussi le dedans ?
  41. Donnez plutôt en aumônes ce qui est dedans, et voici, toutes choses seront pures pour vous.
  42. Mais malheur à vous, pharisiens ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue, et de toutes les herbes, et que vous négligez la justice et l’amour de Dieu : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans omettre les autres choses.
  43. Malheur à vous, pharisiens ! parce que vous aimez les premiers sièges dans les synagogues, et les salutations dans les places publiques.
  44. Malheur à vous ! parce que vous êtes comme les sépulcres qui ne paraissent pas, et sur lesquels on marche sans le savoir.

    Luc 11:37-44
    Un pharisien jugea Jésus parce qu’il ne s’était pas lavé cérémonieusement. Le commentaire du pharisien déclencha une réponse franche de Jésus, déclarant que les pharisiens sont des hypocrites qui ne s’intéressent qu’aux apparences extérieures mais qui étaient pourris jusqu’à la moelle.

  45. Un des docteurs de la loi prit la parole, et lui dit : Maître, en parlant de la sorte, c’est aussi nous que tu outrages.

    Un des docteurs de la loi prit ici la parole et répondit au discours de Jésus. Jésus ne mâcha pas ses mots, lui répondant aussi franchement qu’eut répondu le pharisien. Jésus accusa les docteurs de la loi d’être non seulement des hypocrites mais des assassins de prophètes. Il les considéra comme étant des obstacles à la connaissance divine.

  46. Et Jésus répondit : Malheur à vous aussi, docteurs de la loi ! parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter, et que vous ne touchez pas vous-mêmes de l’un de vos doigts.
  47. Malheur à vous ! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes, que vos pères ont tués.
  48. Vous rendez donc témoignage aux oeuvres de vos pères, et vous les approuvez ; car eux, ils ont tué les prophètes, et vous, vous bâtissez leurs tombeaux.
  49. C’est pourquoi la sagesse de Dieu a dit : Je leur enverrai des prophètes et des apôtres ; ils tueront les uns et persécuteront les autres,
  50. afin qu’il soit demandé compte à cette génération du sang de tous les prophètes qui a été répandu depuis la création du monde,
  51. depuis le sang d’Abel jusqu’au sang de Zacharie, tué entre l’autel et le temple ; oui, je vous le dis, il en sera demandé compte à cette génération.
  52. Malheur à vous, docteurs de la loi ! parce que vous avez enlevé la clef de la science ; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient.
  53. Quand il fut sorti de là, les scribes et les pharisiens commencèrent à le presser violemment, et à le faire parler sur beaucoup de choses,
  54. lui tendant des pièges, pour surprendre quelque parole sortie de sa bouche.

    Luc 11:53-54
    Bien que Jésus eut dit la vérité au sujet des scribes et des pharisiens, ils ne répondirent pas avec un cœur repentant. Au lieu de cela, ils essayèrent fortement de le piéger dans ses paroles.