Luc 12

  1. Sur ces entrefaites, les gens s’étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples : Avant tout, gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie.

    Il est intéressant de noter que Jésus commença son discours en évoquant premièrement l’hypocrisie parmi les religieux. En fait, les hommes religieux peuvent être extrêmement artificiels, critiques et cruels, donc, la nature contraire de Jésus. Découvrez nos essentiels « Choisissez vos semences » et « Semez de la grâce ! » de la série « La grande récolte » afin d’approfondir ce sujet extrêmement important et négligé dans l’Église.

  2. Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.
  3. C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits.

    Luc 12:2-3
    Beaucoup de personnes hypocrites disent toutes sortes de choses en privé. Ils racontent des commérages et des calomnies, imaginant qu’il n’y aura jamais de répercussions pour leur paroles. Le Seigneur nous avertit que rien n’est vraiment privé parce que Dieu voit et il entend tout. Il peut donc révéler ce qu’il veut à qui il veut ! Par exemple, le Seigneur m’a fait entendre des conversations privées entières afin de me protéger de certains mensonges. J’ai reçu des songes me révélant des situations importantes pour ma vie ainsi que pour celle du ministère. | Véritablement, soyons des croyants vrais et authentiques ! | Découvrez les notes sur Genèse 41:26-32 concernant ce même thème.

  4. Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.
  5. Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre.

    Luc 12:4-5
    L’homme ne devrait pas vivre craignant l’opinion ou le pouvoir de l’homme. Jésus exhorta son auditoire à craindre Dieu, celui qui a le pouvoir sur nos destinées éternelles.

  6. Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? Cependant, aucun d’eux n’est oublié devant Dieu.
  7. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux.

    Luc 12:6-7
    Jésus souligna la valeur des hommes.

  8. Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu ;
  9. mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

    Luc 12:8-9
    Se charger de sa croix implique de s’identifier à Jésus-Christ. Si nous refusons de nous identifier à lui, si nous avons honte de lui devant les hommes, Dieu ne nous reconnaîtra pas non plus devant ses anges au moment du jour du jugement.

  10. Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint Esprit il ne sera point pardonné.

    Examinons la gravité de ce péché dans l’évangile de Matthieu : « Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. » (Matthieu 12:32). | Rappelons-nous de ce que nous avons lu dans la chapitre précédent : les pharisiens eurent accusé Jésus d’œuvrer par la puissance du royaume des ténèbres : « Mais quelques-uns dirent : c’est par Béelzébul, le prince des démons, qu’il chasse les démons. » (Luc 11:15).1 – Les pharisiens avaient vu Jésus accomplir des miracles ; 2 – Ils avaient rejeté l’œuvre du Saint-Esprit dans son ministère en affirmant qu’il avait un démon. Maintenant, voici ce que les Écritures affirment concernant l’œuvre du Saint-Esprit : « Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement. » (Jean 16:8). Comprenez donc cette vérité : Il n’y a pas de pardon possible, que ce soit dans cet âge ou dans l’âge à venir, pour une personne qui rejette les incitations du Saint-Esprit à recevoir Jésus-Christ comme Seigneur. Il n’y a pas de pardon possible pour celui qui meurt dans son incrédulité. Simplement dit, il est impossible d’être pardonné tout en rejetant la source du pardon. Si vous croyez que Jésus est un démoniaque, il ne peut pas vous sauver ! Le péché impardonnable c’est vraiment l’état d’incrédulité continue. Si nous croyons, affirmons et attribuons à Jésus les œuvres du diable, nous ne pourrons jamais être pardonnés tout en croyant en ces choses. | Craignez-vous d’avoir commis ce péché ? Le fait que vous avez même ce souci spirituel révèle que vous ne l’avez pas commis. L’œuvre continue du Seigneur dans votre vie est un signe que le Seigneur vous attire à lui : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6:44). Si vous êtes attiré par le Seigneur, vous n’avez certainement pas commis ce péché.

  11. Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz ;
  12. car le Saint Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.

    Luc 12:11-12
    Le Saint-Esprit inspire encore aujourd’hui ce que nous devrions dire ou ne pas dire.

  13. Quelqu’un dit à Jésus, du milieu de la foule : Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.
  14. Jésus lui répondit : Ô homme, qui m’a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages ?

    Luc 12:13-14
    Cet homme interrompit le Seigneur pour lui demander de régler une affaire. Jésus ne s’impliqua pas dans cette affaire terrestre. Il se concentrait sur les questions spirituelles.

  15. Puis il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.

    Les religieux prêchent contre la possession de l’argent tandis que la bible prêche contre l’amour de l’argent (1 Timothée 6:10) et contre la cupidité. Découvrez le livre « L’économie du royaume » pour plus d’informations sur la pensée de Dieu sur les finances.

  16. Et il leur dit cette parabole : Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté.
  17. Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte.
  18. Voici, dit-il, ce que je ferai : j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ;
  19. et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.
  20. Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?
  21. Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

    Luc 12:16-21
    Contrairement à la pensée religieuse, Jésus ne dénonça pas ici la récolte abondante de l’agriculteur. Non, un fermier n’est pas fautif s’il a une belle récolte. De plus, Jésus ne dénonça pas l’agrandissement de ses greniers afin d’accueillir sa grande récolte. Ce que Jésus dénonça se retrouve au verset 19 : « Je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. ». En fait, nous voyons ici que l’agriculteur était concerné par lui-même. De plus, il avait placé sa confiance dans sa provision plutôt qu’en Dieu. L’apôtre Paul exhorta Timothée concernant ce même danger qui pourrait atteindre les riches : « Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. » (1 Timothée 6:17). Remarquez que Dieu donne « avec abondance » alors il ne faut pas conclure que Dieu est contre l’abondance. Dieu s’oppose simplement au fait que nous placions notre confiance en nous-même et dans le matériel plutôt qu’en lui. | Soyons « riche pour Dieu » en valorisant et en cherchant « … premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Matthieu 6:33). | Découvrez le livre « L’économie du royaume » pour plus d’informations sur la pensée de Dieu sur les finances.

  22. Jésus dit ensuite à ses disciples : C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus.
  23. La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.
  24. Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier ; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !
  25. Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
  26. Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ?
  27. Considérez comment croissent les lis : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.
  28. Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?
  29. Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets.
  30. Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin.
  31. Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
  32. Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.

    Luc 12:22-32
    L’apôtre Paul résuma la pensée de ce passage : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. » (Philippiens 4:6-7). Véritablement, notre Père céleste prend toujours soin de ses enfants. Ceci dit, il faut refuser de s’inquiéter : « … déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » (1 Pierre 5:7).

  33. Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s’usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n’approche point, et où la teigne ne détruit point.
  34. Car là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur.

    Luc 12:33-34
    Le contexte révèle que le Seigneur s’adressait à des personnes qui devaient apprendre à ne pas vivre dans la crainte du manque. Jésus leur proposa « un trésor inépuisable dans les cieux » (verset 33). Il leur dit : « Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. » (verset 33), ce qui est, en fait, le chemin de la récolte (Proverbe 19.17). Le verset 34 souligne ce qui est important, l’état du cœur. | Découvrez le livre « L’économie du royaume » pour plus d’informations sur la pensée de Dieu sur les finances.

  35. Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.
  36. Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera.
  37. Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir.
  38. Qu’il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve veillant !
  39. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.
  40. Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

    Luc 12:35-40
    Jésus exhorta ici son auditoire à se préparer pour son retour, précisant : « … tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » (verset 40).

  41. Pierre lui dit : Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole ?
  42. Et le Seigneur dit : Quel est donc l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ?

    Luc 12:41-42
    Le texte « … l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens » nous évoque une personne qui se responsabilise spirituellement afin d’avoir une influence spirituelle.

  43. Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi !
  44. Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.
  45. Mais, si ce serviteur dit en lui-même : Mon maître tarde à venir ; s’il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer,
  46. le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles.
  47. Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups.
  48. Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié.
  49. Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai-je à désirer, s’il est déjà allumé ?
  50. Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !

    Luc 12:49-50
    La vie chrétienne attire de l’opposition spirituelle (« le feu ») en provenance du royaume des ténèbres.

  51. Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division.
  52. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois ;

    Luc 12:51-52
    Voir les notes sur Luc 2:14.

  53. le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.
  54. Il dit encore aux foules : Quand vous voyez un nuage se lever à l’occident, vous dites aussitôt : La pluie vient. Et il arrive ainsi.
  55. Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites : Il fera chaud. Et cela arrive.
  56. Hypocrites ! vous savez discerner l’aspect de la terre et du ciel ; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ?
  57. Et pourquoi ne discernez-vous pas de vous-mêmes ce qui est juste ?

    Luc 12:54-57
    Jésus s’adressa ici aux foules, incluant des pharisiens, qui ne discernaient pas les temps spirituels.

  58. Lorsque tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, tâche en chemin de te dégager de lui, de peur qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice, et que celui-ci ne te mette en prison.
  59. Je te le dis, tu ne sortiras pas de là que tu n’aies payé jusqu’à dernière pite.

    Luc 12:58-59
    Jésus s’adressa aux gens, les incitant à mettre de l’ordre dans leur vie.