Genèse 41

  1. Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.

    La Bible ne révèle pas la durée totale de la peine de prison de Joseph, cependant, nous savons que deux ans ont été ajoutés à sa peine déjà purgée. | La bénédiction de l’Éternel était sur Joseph malgré ses difficultés. Malheureusement, lorsque nous nous retrouvons dans des situations difficiles, causées par des hommes mauvais, certains nous jugent s’imaginant que nous sommes maudits. Les hommes sont prompts à parler bêtement. Maintenant, indépendamment de l’emprisonnement de Joseph, rien ne pouvait arrêter le pouvoir surnaturel de la bénédiction sur sa vie. « La bénédiction d’Abraham » comprenait la faveur qui se manifesta dans sa vie tout comme elle se manifeste pour ceux qui croient aujourd’hui : « Car tu bénis le juste, ô Éternel ! Tu l’entoures de ta grâce comme d’un bouclier. » (Psaumes 5:12). | Dans ce chapitre, nous découvrons que le Seigneur a non seulement délivré Joseph de la prison, mais il le restaura totalement et le promut extrêmement.

  2. Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.
  3. Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve.
  4. Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s’éveilla.
  5. Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige.
  6. Et sept épis maigres et brûlés par le vent d’orient poussèrent après eux.
  7. Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s’éveilla. Voilà le songe.

    Au fur et à mesure que nous lisons le récit biblique, le sens des rêves de Pharaon devient évident car Joseph en donne lui-même l’interprétation. | Dieu a utilisé et utilise encore les rêves comme un moyen de communication avec l’homme, sauvé ou non : « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, quand ils sont endormis sur leur couche. » (Job 33:14-15). | Découvrez comment Dieu parle aux hommes aujourd’hui dans « Lumière Prophétique ».

  8. Le matin, Pharaon eut l’esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l’Égypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon.
  9. Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon : Je vais rappeler aujourd’hui le souvenir de ma faute.
  10. Pharaon s’était irrité contre ses serviteurs ; et il m’avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers.
  11. Nous eûmes l’un et l’autre un songe dans une même nuit ; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu’il avait eu.
  12. Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua.
  13. Les choses sont arrivées selon l’explication qu’il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

    Genèse 41:9-13
    L’échanson se souvint enfin de Joseph, n’ayant pas vu l’importance de le mentionner avant que ce besoin d’interprétation ne surgisse. | Notons que plusieurs personnes sollicitent les hommes afin de profiter de leurs dons au lieu de chercher à les aimer pour les dons qu’ils sont. Que la sagesse vous protège et vous dirige afin d’être bien entouré de ceux qui vous apprécient sincèrement.

  14. Pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir en hâte de prison. Il se rasa, changea de vêtements, et se rendit vers Pharaon.

    Les dons surnaturels vous amènent à côtoyer des hommes puissants : « Les présents d’un homme lui élargissent la voie, et lui donnent accès auprès des grands. » (Proverbes 18:16).

  15. Pharaon dit à Joseph : J’ai eu un songe. Personne ne peut l’expliquer ; et j’ai appris que tu expliques un songe, après l’avoir entendu.
  16. Joseph répondit à Pharaon, en disant : Ce n’est pas moi ! c’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon.

    Joseph était un homme humble, reconnaissant sa véritable source de révélations : Dieu.

  17. Pharaon dit alors à Joseph : Dans mon songe, voici, je me tenais sur le bord du fleuve.
  18. Et voici, sept vaches grasses de chair et belles d’apparence montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie.
  19. Sept autres vaches montèrent derrière elles, maigres, fort laides d’apparence, et décharnées : je n’en ai point vu d’aussi laides dans tout le pays d’Égypte.
  20. Les vaches décharnées et laides mangèrent les sept premières vaches qui étaient grasses.
  21. Elles les engloutirent dans leur ventre, sans qu’on s’aperçût qu’elles y fussent entrées ; et leur apparence était laide comme auparavant. Et je m’éveillai.
  22. Je vis encore en songe sept épis pleins et beaux, qui montèrent sur une même tige.
  23. Et sept épis vides, maigres, brûlés par le vent d’orient, poussèrent après eux.
  24. Les épis maigres engloutirent les sept beaux épis. Je l’ai dit aux magiciens, mais personne ne m’a donné l’explication.
  25. Joseph dit à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon est une seule chose ; Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.

    Le Seigneur annonça une seule révélation à Pharaon mais à deux reprises, confirmant que les rêves s’accompliraient certainement : « … toute affaire se réglera sur la déclaration de deux ou de trois témoins. » (2 Corinthiens 13:1).

  26. Les sept vaches belles sont sept années : et les sept épis beaux sont sept années : c’est un seul songe.
  27. Les sept vaches décharnées et laides, qui montaient derrière les premières, sont sept années ; et les sept épis vides, brûlés par le vent d’orient, seront sept années de famine.
  28. Ainsi, comme je viens de le dire à Pharaon, Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu’il va faire.
  29. Voici, il y aura sept années de grande abondance dans tout le pays d’Égypte.
  30. Sept années de famine viendront après elles ; et l’on oubliera toute cette abondance au pays d’Égypte, et la famine consumera le pays.
  31. Cette famine qui suivra sera si forte qu’on ne s’apercevra plus de l’abondance dans le pays.
  32. Si Pharaon a vu le songe se répéter une seconde fois, c’est que la chose est arrêtée de la part de Dieu, et que Dieu se hâtera de l’exécuter.

    Genèse 41:26-32
    Quand Dieu accorde une prévoyance surnaturelle, on peut prévoir l’avenir. Cette révélation garantit non seulement une provision pour soi-même mais aussi pour tous ceux dans le besoin. Voilà le pouvoir de la bénédiction manifestée : les bénis marchent dans la bénédiction afin d’être une source de bénédictions pour les autres. | À propos des révélations surnaturelles : La révélation surnaturelle est en effet une manifestation de la bénédiction. On lit dans l’Ancien Testament que le roi de Syrie était perplexe. Israël connaissait toujours leur emplacement secret : « Le roi de Syrie était en guerre avec Israël, et, dans un conseil qu’il tint avec ses serviteurs, il dit : Mon camp sera dans un tel lieu. Mais l’homme de Dieu [Élisée] fit dire au roi d’Israël : Garde-toi de passer dans ce lieu, car les Syriens y descendent. » (2 Rois 6:8-9). Le roi d’Israël considérait la perspicacité prophétique du prophète Élisée et il agissait en conséquence : « Et le roi d’Israël envoya des gens, pour s’y tenir en observation, vers le lieu que lui avait mentionné et signalé l’homme de Dieu. Cela arriva non pas une fois ni deux fois. » (2 Rois 6:10). Quand on reçoit des informations secrètes, l’ennemi devient perplexe et effrayé : « Le roi de Syrie en eut le coeur agité ; il appela ses serviteurs, et leur dit : Ne voulez-vous pas me déclarer lequel de nous est pour le roi d’Israël ? L’un de ses serviteurs répondit : Personne ! ô roi mon seigneur ; mais Élisée, le prophète, qui est en Israël, rapporte au roi d’Israël les paroles que tu prononces dans ta chambre à coucher. » (2 Rois 6:11-12). Dans le Nouveau Testament, nous voyons que Dieu utilisait également les rêves pour communiquer aux hommes. Par exemple, nous lisons que Joseph et Marie ont bénéficié d’une révélation transmise dans un rêve : « Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J’ai appelé mon fils hors d’Égypte. » (Matthieu 2:13-15). Qu’il soit bien reconnu que le surnaturel ne devrait pas être exceptionnel pour le chrétien, mais fait partie de la vie normale de celui qui est divinement connecté. Par exemple, j’ai été surnaturellement prévenu de dangers spirituels à maintes reprises. Le Seigneur m’a fait rêver en entendant des conversations privées entières. J’ai reçu des songes me révélant des situations importantes pour ma vie ainsi que pour celle du ministère. Comprenez donc que le Seigneur préserve les siens en leur révélant ce qui doit leur être révélé : « Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits. » (Luc 12:2-3). Comme nous vivons dans les derniers jours, puissions-nous libérer notre foi et croire que Dieu nous donnera tous certainement des révélations surnaturelles : « Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, dans ces jours-là, je répandrai mon esprit. » (Joël 2:28-29). | Notez également le parallèle entre cette famine de 7 ans en Égypte et la grande tribulation future qui durera 7 ans également (Daniel 9:27, Matthieu 24:21). Pour plus d’informations sur les événements de la fin des temps, lisez : « Les commentaires bibliques Spinks : Apocalypse ».

  33. Maintenant, que Pharaon choisisse un homme intelligent et sage, et qu’il le mette à la tête du pays d’Égypte.

    Joseph avait non seulement accès à l’homme le plus puissant d’Égypte, mais il lui donnait aussi des conseils et des instructions. De toute évidence, Joseph ne se voyait pas comme étant un simple prisonnier. Sa vision de lui-même était celle d’un serviteur du Dieu audacieux, convaincu qu’il avait un destin puissant : « Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. » (2 Timothée 1:7).

  34. Que Pharaon établisse des commissaires sur le pays, pour lever un cinquième des récoltes de l’Égypte pendant les sept années d’abondance.
  35. Qu’ils rassemblent tous les produits de ces bonnes années qui vont venir ; qu’ils fassent, sous l’autorité de Pharaon, des amas de blé, des approvisionnements dans les villes, et qu’ils en aient la garde.
  36. Ces provisions seront en réserve pour le pays, pour les sept années de famine qui arriveront dans le pays d’Égypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.

    Genèse 41:34-36
    Les instructions de Joseph étaient précises, tout comme étaient ses interprétations. Dieu lui avait donné beaucoup de sagesse, également disponible pour quiconque lui en fait la demande aujourd’hui (Jacques 1:5-8, Proverbe 8). | Dieu protège les siens en leur communiquant des révélations prophétiques. L’Esprit omniscient de Dieu avertit ses enfants des événements à l’avance afin qu’ils puissent réagir en conséquence : « L’homme prudent voit le mal et se cache ; les simples avancent et sont punis. » (Proverbe 27:12). | Dieu utilisa cette famine pour amener les frères de Joseph à la repentance.

  37. Ces paroles plurent à Pharaon et à tous ses serviteurs.
  38. Et Pharaon dit à ses serviteurs : Trouverions-nous un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ?
  39. Et Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.

    Genèse 41:37-39
    Joseph, un homme ayant l’Esprit de Dieu, un homme de conviction, était convaincant et impressionnant ! La bénédiction de l’Éternel accorde une sagesse comme ce fut aussi le cas d’un autre personnage biblique : « … Daniel surpassait les présidents et les princes, parce qu’un excellent esprit était en lui ; et le roi pensait à l’établir sur le royaume entier. » (Daniel 6:3, traduction King James). Imaginez ceci : Si vous avez fait de Jésus-Christ le Seigneur de votre vie, vous avez le même Esprit de Dieu vivant en vous ! « Avec Dieu, nous ferons des exploits ; il écrasera nos ennemis. » (Psaume 60:12).

  40. Je t’établis sur ma maison, et tout mon peuple obéira à tes ordres. Le trône seul m’élèvera au-dessus de toi.
  41. Pharaon dit à Joseph : Vois, je te donne le commandement de tout le pays d’Égypte.
  42. Pharaon ôta son anneau de la main, et le mit à la main de Joseph ; il le revêtit d’habits de fin lin, et lui mit un collier d’or au cou.
  43. Il le fit monter sur le char qui suivait le sien ; et l’on criait devant lui : A genoux ! C’est ainsi que Pharaon lui donna le commandement de tout le pays d’Égypte.
  44. Il dit encore à Joseph : Je suis Pharaon ! Et sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Égypte.

    Genèse 41:40-44
    Joseph a été surnaturellement promu au poste de premier ministre d’Égypte. Il lui est donné une grande autorité sur les richesses et sur les peuples d’Égypte. | Joseph a parlé au nom de Dieu afin de communiquer sa révélation divine. Aujourd’hui, plusieurs parlent en leur propre nom afin de communiquer des informations humaines sur eux-mêmes. Comprenons que la voie de la promotion est celle de l’humilité : « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable » (1 Pierre 5:6) ; « Qu’un autre te loue, et non ta bouche, un étranger, et non tes lèvres. » (Proverbe 27:2).

  45. Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath Paenéach ; et il lui donna pour femme Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d’On. Et Joseph partit pour visiter le pays d’Égypte.

    Le nom « Joseph » signifie « que l’Éternel ajoute ». Le nouveau nom donné à Joseph « Tsaphnath Paenéach » signifie « ce vivant est l’approvisionnement du pays ». Joseph a épousé une femme non juive, Asnath.

  46. Joseph était âgé de trente ans lorsqu’il se présenta devant Pharaon, roi d’Égypte ; et il quitta Pharaon, et parcourut tout le pays d’Égypte.

    Tout comme Joseph avait commencé son règne à trente ans, Jésus-Christ a commencé son ministère à ce même âge. Il y a ici un parallèle entre Joseph et Jésus-Christ : tous les deux agissent comme des sauveurs, mais à des niveaux et de manières différentes.

  47. Pendant les sept années de fertilité, la terre rapporta abondamment.
  48. Joseph rassembla tous les produits de ces sept années dans le pays d’Égypte ; il fit des approvisionnements dans les villes, mettant dans l’intérieur de chaque ville les productions des champs d’alentour.
  49. Joseph amassa du blé, comme le sable de la mer, en quantité si considérable que l’on cessa de compter, parce qu’il n’y avait plus de nombre.
  50. Avant les années de famine, il naquit à Joseph deux fils, que lui enfanta Asnath, fille de Poti Phéra, prêtre d’On.
  51. Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père.

    Manassé signifie « oublieux ». Joseph oublierait ses peines précédentes.

  52. Et il donna au second le nom d’Éphraïm, car, dit-il, Dieu m’a rendu fécond dans le pays de mon affliction.

    Éphraïm signifie « doublement fécond ». Joseph porterait beaucoup de fruits.

  53. Les sept années d’abondance qu’il y eut au pays d’Égypte s’écoulèrent.

    Tout comme Dieu avait une provision abondante pour l’Égypte, et ce, malgré une famine, le Seigneur pourvoit aussi pour tous les siens et peu importe la situation (découvrez comment Dieu a pourvu pour Isaac au milieu d’une famine dans Genèse 26:12-13).

  54. Et les sept années de famine commencèrent à venir, ainsi que Joseph l’avait annoncé. Il y eut famine dans tous les pays ; mais dans tout le pays d’Égypte il y avait du pain.

    « … il y eut famine dans tous les pays » : les pays en question concernent les pays du Moyen-Orient de l’époque.

  55. Quand tout le pays d’Égypte fut aussi affamé, le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Pharaon dit à tous les Égyptiens : Allez vers Joseph, et faites ce qu’il vous dira.
  56. La famine régnait dans tout le pays. Joseph ouvrit tous les lieux d’approvisionnement, et vendit du blé aux Égyptiens. La famine augmentait dans le pays d’Égypte.
  57. Et de tous les pays on arrivait en Égypte, pour acheter du blé auprès de Joseph ; car la famine était forte dans tous les pays.

    Genèse 41:56-57
    Lorsque les hommes se sont retrouvés dans le besoin, Joseph était prêt. Il avait les ressources nécessaires pour subvenir à leurs besoins. Joseph était non seulement un premier ministre mais un homme d’affaires intelligent, rempli de sagesse. Il a su profiter de la situation grâce à la prescience divine que Dieu lui avait accordé. Voilà le fruit de la bénédiction d’Abraham manifestée dans sa vie.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.