Genèse 49

  1. Jacob appela ses fils, et dit : Assemblez-vous, et je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps.
  2. Rassemblez-vous, et écoutez, fils de Jacob ! Écoutez Israël, votre père !

    Genèse 49:1-2
    Jacob [Israël] s’apprêta à bénir prophétiquement chacun de ses douze fils. Bien que ses paroles soient intitulées des « bénédictions », elles ne furent pas toutes positives mais elles prédirent ce que deviendraient les fils en question et leurs tribus respectives. De plus, Jacob [Israël] ordonna à ses fils d’enterrer son corps en Canaan plutôt qu’en Égypte.

  3. Ruben, toi, mon premier-né, Ma force et les prémices de ma vigueur, Supérieur en dignité et supérieur en puissance,
  4. Impétueux comme les eaux, tu n’auras pas la prééminence ! Car tu es monté sur la couche de ton père, Tu as souillé ma couche en y montant.

    Genèse 49:3-4
    Ruben qui aurait dû recevoir le droit d’aînesse fut ici châtié par Jacob [Israël] parce qu’il avait couché avec Bilha, l’épouse/concubine de son père : « Pendant qu’Israël habitait cette contrée, Ruben alla coucher avec Bilha, concubine de son père. Et Israël l’apprit. Les fils de Jacob étaient au nombre de douze. » (Genèse 35:22). | Jacob [Israël] prophétise : « … tu n’auras pas la prééminence ! ». En fait, aucun prophète ni aucun grand dirigeant ne sortiront de la descendance de Ruben.

  5. Siméon et Lévi sont frères ; Leurs glaives sont des instruments de violence.
  6. Que mon âme n’entre point dans leur conciliabule, Que mon esprit ne s’unisse point à leur assemblée ! Car, dans leur colère, ils ont tué des hommes, Et, dans leur méchanceté, ils ont coupé les jarrets des taureaux.
  7. Maudite soit leur colère, car elle est violente, Et leur fureur, car elle est cruelle ! Je les séparerai dans Jacob, Et je les disperserai dans Israël.

    Genèse 49:5-7
    Jacob [Israël] châtia Siméon et Lévi. Même s’ils avaient défendu l’honneur de leur sœur Dina, ils avaient agi avec cruauté (voir Genèse 34:25-29). | En fait, lors de la conquête de la terre promise, des centaines d’années plus tard, la tribu de Siméon n’aura pas son propre héritage en Canaan mais elle fut assimilée au sein de la tribu de Juda. De plus, la tribu de Lévi n’aura pas d’héritage en Canaan : elle sera dispersée et aussi bénie en devenant la tribu sacerdotale d’Israël.

  8. Juda, tu recevras les hommages de tes frères ; Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi.
  9. Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il ploie les genoux, il se couche comme un lion, Comme une lionne : qui le fera lever ?
  10. Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent.
  11. Il attache à la vigne son âne, Et au meilleur cep le petit de son ânesse ; Il lave dans le vin son vêtement, Et dans le sang des raisins son manteau.
  12. Il a les yeux rouges de vin, Et les dents blanches de lait.

    Genèse 49:8-12
    Jacob [Israël] bénit Juda. | Notons que Jésus-Christ est issu de la tribu de Juda (Genèse 49:9-10, Apocalypse 5:5) et il est reconnu comme étant le « lion de la tribu de Juda ». Cette expression est un symbole que l’on retrouve dans la Genèse et dans l’Apocalypse. Dans la Genèse, Jacob [Israël] se référa à lui et à sa future tribu comme étant « un jeune lion » (Genèse 49:9). Dans l’Apocalypse, ce symbole est revu lorsque le « lion de la tribu de Juda » est déclaré vainqueur et digne d’ouvrir le livre et ses sept sceaux (Apocalypse 5:5). Comme Jésus est celui qui est digne (Jean 5:22) d’ouvrir le livre, il est en fait le « lion de la tribu de Juda ». | Bien que ces paroles se rapportèrent à Juda, elles sont aussi des déclarations prophétiques sur le « lion de Juda » (Jésus-Christ) et ce qu’il fera :
    A – « Juda, tu recevras les hommages de tes frères. » : Jésus-Christ recevra les hommages de ses frères lorsque le peuple d’Israël le reconnaîtra enfin comme son Messie : « Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. » (Zacharie 12:10).
    B – « Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. » : « Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » (Colossiens 2:15). De plus, Dieu, par l’entremise du corps de Jésus-Christ : « … écrasera bientôt Satan sous vos pieds… » (Romains 16:20).
    C – « Les fils de ton père se prosterneront devant toi. » : Le peuple d’Israël se prosternera devant le Seigneur Jésus-Christ lors de sa seconde venue : « C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2:9-11) ; « Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi, et toute langue donnera gloire à Dieu. » (Romains 14:11).
    D – « Juda est un jeune lion. » : L’expression se réfère à Jésus-Christ comme nous l’avons déjà mentionné.
    E – « Le sceptre ne s’éloignera point de Juda » : Le sceptre indique l’autorité.
    F – « Ni le bâton souverain d’entre ses pieds » ou « l’insigne de chef » (dans la version Semeur) fait référence à la tribu de Juda (et à Christ) qui sera une gardienne de la loi.
    G – « Jusqu’à ce que vienne le Schilo, et que les peuples lui obéissent. » : Schilo (signifie « le pacifique ») est l’un des titres se référant au messie. Jésus-Christ sera obéi par tous les peuples de la terre.
    H – « Il attache à la vigne son âne » : La vigne évoque du fruit. Jésus à dit : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. » (Jean 15:1).
    I – « Et au meilleur cep le petit de son ânesse ; il lave dans le vin son vêtement, et dans le sang des raisins son manteau. » : Le « sang des raisins » représente le sang de Jésus qui fut versé pour le salut de tous les hommes. Les hommes rachetés ont lavé leurs vêtements grâce au sang de Christ. (1 Jean 1:7, Ésaïe 1:16-18, Apocalypse 22:14).
    J – « Il a les yeux rouges de vin… » : Cette expression pourrait signifier que Juda aurait dans sa portion beaucoup de vignes et de vin. Ensuite, cette même expression pourrait se référer à Jésus qui aurait eu une vision très claire concernant son sacrifice sanglant sur la croix.
    K – « Et les dents blanches de lait. » : Cela pourrait se référer à la bénédiction d’avoir, sur son territoire, du lait en abondance. Tout comme les yeux de Juda s’enflammeraient de vin, ses dents deviendraient blanches de lait. | Grâce à Jésus-Christ, nous pouvons aussi savourer le lait et le miel du salut (voir aussi Jérémie 11:5).

  13. Zabulon habitera sur la côte des mers, Il sera sur la côte des navires, Et sa limite s’étendra du côté de Sidon.
  14. Issacar est un âne robuste, Qui se couche dans les étables.
  15. Il voit que le lieu où il repose est agréable, Et que la contrée est magnifique ; Et il courbe son épaule sous le fardeau, Il s’assujettit à un tribut.

    Genèse 49:13-15
    Ce qui est dit sur Zabulon et Issacar annonce la
    dispersion (la diaspora) des juifs dans les nations.

  16. Dan jugera son peuple, Comme l’une des tribus d’Israël.
  17. Dan sera un serpent sur le chemin, Une vipère sur le sentier, Mordant les talons du cheval, Pour que le cavalier tombe à la renverse.

    Genèse 49:16-17
    Dan représente Israël dans l’apostasie pendant l’âge de l’antéchrist (Dan est mis de côté dans l’Apocalypse 7).

  18. J’espère en ton secours, ô Éternel !
  19. Gad sera assailli par des bandes armées, Mais il les assaillira et les poursuivra.
  20. Aser produit une nourriture excellente ; Il fournira les mets délicats des rois.
  21. Nephthali est une biche en liberté ; Il profère de belles paroles.

    Genèse 49:19-21
    Gad, Aser et Nephtali représentent le restant pieux pendant la grande tribulation.

  22. Joseph est le rejeton d’un arbre fertile, Le rejeton d’un arbre fertile près d’une source ; Les branches s’élèvent au-dessus de la muraille.
  23. Ils l’ont provoqué, ils ont lancé des traits ; Les archers l’ont poursuivi de leur haine.
  24. Mais son arc est demeuré ferme, Et ses mains ont été fortifiées Par les mains du Puissant de Jacob : Il est ainsi devenu le berger, le rocher d’Israël.
  25. C’est l’oeuvre du Dieu de ton père, qui t’aidera ; C’est l’oeuvre du Tout puissant, qui te bénira Des bénédictions des cieux en haut, Des bénédictions des eaux en bas, Des bénédictions des mamelles et du sein maternel.
  26. Les bénédictions de ton père s’élèvent Au-dessus des bénédictions de mes pères Jusqu’à la cime des collines éternelles : Qu’elles soient sur la tête de Joseph, Sur le sommet de la tête du prince de ses frères !

    Genèse 49:22-26
    « Joseph est le rejeton d’un arbre fertile », c’est-à-dire, celui qui fut rejeté par ses frères, celui dont le nom ne figure pas dans la liste des douze tribus d’Israël. Ses « branches s’élèvent au-dessus de la muraille » : en fait, son impact sera durable mais au travers de sa descendance (Éphraïm et Manassé). | Joseph fait référence à Christ, lui aussi rejeté de ses frères (Matthieu 21:42).

  27. Benjamin est un loup qui déchire ; Le matin, il dévore la proie, Et le soir, il partage le butin.

    La tribu de Benjamin sera la plus fougueuse et la plus guerrière de toutes les tribus d’Israël.

  28. Ce sont là tous ceux qui forment les douze tribus d’Israël. Et c’est là ce que leur dit leur père, en les bénissant. Il les bénit, chacun selon sa bénédiction.

    « … Ceux qui forment les douze tribus d’Israël » ne furent pas mentionnés ici dans leur ordre chronologique mais possiblement dans l’ordre de leur positionnement physique autour du chevet de leur père.

  29. Puis il leur donna cet ordre : Je vais être recueilli auprès de mon peuple ; enterrez-moi avec mes pères, dans la caverne qui est au champ d’Éphron, le Héthien,
  30. dans la caverne du champ de Macpéla, vis-à-vis de Mamré, dans le pays de Canaan. C’est le champ qu’Abraham a acheté d’Éphron, le Héthien, comme propriété sépulcrale.
  31. Là on a enterré Abraham et Sara, sa femme ; là on a enterré Isaac et Rebecca, sa femme ; et là j’ai enterré Léa.
  32. Le champ et la caverne qui s’y trouve ont été achetés des fils de Heth.

    Genèse 49:29-32
    Jacob [Israël] habitait en Égypte mais son cœur était resté en Canaan, l’endroit où il voulait être enterré.

  33. Lorsque Jacob eut achevé de donner ses ordres à ses fils, il retira ses pieds dans le lit, il expira, et fut recueilli auprès de son peuple.

    « Jacob vécut dix-sept ans dans le pays d’Égypte ; et les jours des années de la vie de Jacob furent de cent quarante-sept ans. » (Genèse 47:28).