Genèse 1

  1. Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

    « Au commencement, Dieu… » : Avant toutes choses, Dieu existait. Dieu est éternel. Il est le seul vrai Dieu : « Vous êtes mes témoins, dit l’Éternel […], avant moi il n’a point été formé de Dieu, et après moi il n’y en aura point. » (Ésaïe 43:10) ; « Ne le sais-tu pas ? ne l’as-tu pas appris ? C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, qui a créé les extrémités de la terre ; il ne se fatigue point, il ne se lasse point ; on ne peut sonder son intelligence. » (Ésaïe 40:28) ; « Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles ! Amen ! » (1 Timothée 1:17). Les humains comprennent la vie en termes de début et de fin ; une date de naissance et de décès. Notre Dieu n’a ni l’un, ni l’autre, puisqu’il a toujours existé. Lorsque l’homme rationnel essaie de comprendre avec son intelligence le Dieu de la Bible, il le réduira afin qu’il puisse s’intégrer dans sa tête. Quand l’homme peut comprendre Dieu, il n’a plus le Dieu de la Bible, mais un Dieu fictif conçu par sa propre imagination. Nous pouvons connaître Dieu spirituellement, par le moyen de la foi. | Jésus est l’agent de la création (voir Colossiens 1:15-17).

  2. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

    Entre le verset un et deux se trouve une théorie à laquelle croient de nombreux théologiens : la théorie de l’écart. Puisque Dieu n’est pas l’auteur du chaos, il y aurait eu une première création pré-adamique qui aurait été détruite lors d’une grande rébellion de Lucifer contre Dieu (Ésaïe 14:12-15, Ézéchiel 28:12-15). Cette grande guerre (Apocalypse 12:7-8) aurait causé une énorme destruction dans le système solaire qui aurait affecté la première création terrestre. Ce serait à ce moment-là que la terre serait devenue dans l’état chaotique nécessitant une nouvelle création, celle que nous lisons à partir du verset 2. La traduction King James précise ainsi le verset 28 : « … remplissez à nouveau la terre… », sous-entendant qu’il y aurait eu une première création. Si Dieu a choisi de ne pas énoncer explicitement tous les détails entre les deux versets, il ne faudrait pas devenir dogmatique à propos de cette théorie. Ceci dit, elle est intéressante à considérer car elle explique plusieurs facteurs géographiques et historiques.

  3. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut.

    De nombreux théologiens prétendent à tort que Dieu a tout créé à partir de rien. La Bible enseigne explicitement que Dieu a formé le monde à partir de sa parole créatrice : « C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. » (Hébreux 11:3). Allez plus loin dans votre étude biblique en lisant l’essentiel du message « La confession de la parole de foi » de la série « La force qui déplace les montagnes ».

  4. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres.
  5. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le premier jour.
  6. Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.
  7. Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi.
  8. Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le second jour.
  9. Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
  10. Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.
  11. Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.
  12. La terre produisit de la verdure, de l’herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
  13. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le troisième jour.
  14. Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ;
  15. et qu’ils servent de luminaires dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

    Genèse 1:14-15
    Les « luminaires dans l’étendue du ciel » serviraient comme « signes pour marquer les époques, les jours et les années ». Dès le premier chapitre du premier livre de la Bible, nous comprenons que Dieu parlerait du haut des cieux : « Je ferai paraître des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang, du feu, et des colonnes de fumée. » (Joël 2:30) ; « Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel… » (Actes 2:19). Cette connaissance servira l’étudiant en eschatologie, l’étude des temps de la fin.

  16. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles.
  17. Dieu les plaça dans l’étendue du ciel, pour éclairer la terre,
  18. pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d’avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.
  19. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.
  20. Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel.
  21. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce ; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon.
  22. Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.
  23. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.
  24. Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.
  25. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
  26. Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
  27. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

    Genèse 1:26-27
    L’homme a été créé à l’image de Dieu et non à l’image d’un animal dont il a évolué. Dieu, qui est amour (1 Jean 4:8), a voulu répandre son amour sur des créatures avec lesquelles il pouvait communier, des créatures avec lesquelles il pouvait marcher et parler (Genèse 3:8), afin que l’homme puisse le connaître et l’aimer en retour. Le prophète Ézéchiel a décrit cette « image de la gloire de l’Éternel » en termes de luminosité (Ézéchiel 1:27-28). Par conséquent, nous savons que Dieu avait revêtu Adam et Eve d’une lumière glorieuse au moment de leur création. Malheureusement, lors de la chute de l’homme dans le péché, cette gloire a disparu (Romains 3:23) et ils ont vu qu’ils étaient nus (Genèse 3:7).

  28. Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
  29. Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture.

    Avant la chute de l’homme dans le péché, il était végétalien. Après la chute, il est devenu omnivore (Genèse 9:3). Il est aussi intéressant de noter que, d’après Genèse 6:5-7, puisque les hommes étaient de si grands pécheurs, Dieu a inondé et a fait périr le monde (à l’exception de Noé et de sa famille). Il est difficile, voire presque impossible, de croire que personne n’aurait pensé à tuer et à manger des animaux avant le déluge, d’autant plus que les animaux étaient déjà utilisés dans les sacrifices avant le déluge (Genèse 3:21). Cependant, c’est un argument conçu à partir d’un silence alors il n’est concluant. Nous avons donc la certitude que les hommes mangeaient de la viande après le déluge et qu’ils en mangeaient probablement aussi avant le déluge, donc après la chute.

  30. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

    Genèse 1:28-30
    Les premières paroles que l’humanité entendit étaient des paroles de bénédictions.

  31. Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour.