Genèse 9

  1. Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre.

    On voit dans ce verset un rappel de la bénédiction divine déclarée sur Adam et Eve dans le jardin d’Eden : « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. » (Genèse 1:28).

  2. Vous serez un sujet de crainte et d’effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer : ils sont livrés entre vos mains.
  3. Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture : je vous donne tout cela comme l’herbe verte.
  4. Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang.

    Genèse 9:3-4
    Avant la chute de l’homme dans le péché, Dieu lui avait donné un régime végétalien : « Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. » (Genèse 1:29). Après la chute de l’homme, le régime de Dieu pour l’homme a changé comme nous le constatons dans Genèse 9:3-4.

  5. Sachez-le aussi, je redemanderai le sang de vos âmes, je le redemanderai à tout animal ; et je redemanderai l’âme de l’homme à l’homme, à l’homme qui est son frère.

    Dieu condamne le suicide, les meurtres et les homicides.

  6. Si quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé ; car Dieu a fait l’homme à son image.

    La peine capitale est mentionnée et sanctionnée dans la Bible : « Car l’autorité est au service de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, redoute-la. Car ce n’est pas pour rien qu’elle peut punir de mort. Elle est, en effet, au service de Dieu pour manifester sa colère et punir celui qui fait le mal. » (Romains 13:4, Traduction Semeur). La peine capitale n’était pas sanctionnée uniquement comme un moyen de dissuasion contre le meurtre, mais comme étant une déclaration de l’immense valeur et du caractère sacré de la vie humaine créée à l’image de Dieu.

  7. Et vous, soyez féconds et multipliez, répandez-vous sur la terre et multipliez sur elle.
  8. Dieu parla encore à Noé et à ses fils avec lui, en disant :
  9. Voici, j’établis mon alliance avec vous et avec votre postérité après vous ;
  10. avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, tant les oiseaux que le bétail et tous les animaux de la terre, soit avec tous ceux qui sont sortis de l’arche, soit avec tous les animaux de la terre.
  11. J’établis mon alliance avec vous : aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n’y aura plus de déluge pour détruire la terre.
  12. Et Dieu dit : C’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours :
  13. j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre.
  14. Quand j’aurai rassemblé des nuages au-dessus de la terre, l’arc paraîtra dans la nue ;
  15. et je me souviendrai de mon alliance entre moi et vous, et tous les êtres vivants, de toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair.
  16. L’arc sera dans la nue ; et je le regarderai, pour me souvenir de l’alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants, de toute chair qui est sur la terre.
  17. Et Dieu dit à Noé : Tel est le signe de l’alliance que j’établis entre moi et toute chair qui est sur la terre.

    Genèse 9:8-17
    Dieu a promis qu’il n’inonderait plus jamais la terre entière, marquant son alliance avec un arc-en-ciel comme un rappel éternel.

  18. Les fils de Noé, qui sortirent de l’arche, étaient Sem, Cham et Japhet. Cham fut le père de Canaan.
  19. Ce sont là les trois fils de Noé, et c’est leur postérité qui peupla toute la terre.
  20. Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne.

    Noé est devenu un cultivateur de vignes.

  21. Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.

    La loi de la « première mention » dans la Bible révèle une vérité importante : le fruit de la vigne peut être dangereux, conduisant potentiellement à l’intoxication et au péché de la chair : « Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, qui fait des perles dans la coupe, et qui coule aisément. Il finit par mordre comme un serpent, et par piquer comme un basilic. Tes yeux se porteront sur des étrangères, et ton cœur parlera d’une manière perverse. » (Proverbe 23:31-33) ; « Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit. » (Éphésiens 5:18).
    Dans la traduction Semeur : « Il en but le vin et s’enivra, de sorte qu’il se mit tout nu au milieu de sa tente. ». Certains théologiens affirment que cette nudité concernait un péché sexuel impliquant Cham. La Bible déclare simplement que Noé « apprit ce que lui avait fait son fils cadet. » (Genèse 9:24), ne précisant rien de plus que le fait que Cham a voulu exposer la nudité de son père. La conclusion de ce péché : Noé a maudit son fils. | Proverbe 31:4-7 souligne aussi le danger de la consommation de l’alcool. Ces versets mentionnent qu’il n’est « pas bon pour les rois » (Nouvelle Bible Français courant), ceux qui sont en leadership, de boire de l’alcool : « Il ne convient pas aux rois, Lemouel, non, il ne convient pas aux rois de boire du vin, ni à ceux qui gouvernent d’aimer les boissons enivrantes, car, en buvant, ils pourraient oublier les lois édictées et rendre des jugements qui lèsent le droit des pauvres. Que l’on donne plutôt les boissons enivrantes à celui qui va périr, et du vin à qui a le cœur amer. Qu’il boive et qu’il oublie sa misère, qu’il ne se souvienne plus de son tourment ! » (traduction Semeur 2015). Nous ne voyons donc pas l’éloge de l’alcool dans ce passage mais plutôt le contraire. Lisons le verset 4 dans la traduction Nouvelle Bible Français courant : « Le vin, Lemouel, n’est pas bon pour les rois. Ce n’est pas à eux d’en boire, ni à ceux qui gouvernent de boire de l’alcool. ». | Bien que nous ayons lu la recommandation (de l’apôtre Paul à Timothée) de boire un peu de vin à des fins médicales, cela ne signifie pas être un buveur de vin de façon habituelle et récréative : « Ne continue pas à ne boire que de l’eau ; mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions. » (1 Timothée 5:23). | « Il est évident d’après le texte que Timothée souffrait d’un mal d’estomac, bien que la nature du mal ne soit pas connue. Cependant, Paul semble suggérer que l’eau est la cause de sa maladie. Depuis l’époque d’Hippocrate, on savait que l’eau du monde antique contenait des bactéries nocives qui pouvaient provoquer des maladies. Lorsque Paul écrit cette lettre, Timothée est à Éphèse. Éphèse était une ancienne ville en décomposition dont le port s’envasait et créait des problèmes d’égouts qui empoisonnaient les réserves d’eau souterraines (Williams, Paul’s Metaphors, p. 101). Il est très probable que ce soit la cause des maux d’estomac de Timothée. Le vin fermenté de [l’antiquité et donc de la période de la Bible] était souvent utilisé comme remède contre de telles maladies. Ainsi, l’alcool prévenait la dysenterie en détruisant les bactéries et les agents pathogènes nocifs de l’eau. Ce remède était largement reconnu par les talmudistes, Plutarque, Pline, et aussi [dans] les écrits d’Hippocrate lui-même (Fee, New International Biblical Commentary, p. 135). Par conséquent, l’instruction de Paul à Timothée n’était en aucun cas une approbation de la conception récréative et sociale des boissons alcoolisées, mais [un conseil d’utiliser l’alcool] uniquement à des fins médicinales. Ce passage révèle également beaucoup sur le caractère de Timothée. Indépendamment de la légitimité de son besoin de consommer du vin fermenté à des fins médicinales, il est raisonnable de conclure qu’il s’en était abstenu par souci de sobriété et [afin d’éviter une influence néfaste de l’alcool sur lui]. […] Son service personnel au Christ était bien plus important que les dommages potentiels infligés par [la maladie, dus à la non consommation d’alcool médicinal], d’où la nécessité de l’exhortation de Paul. ». Source

  22. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.
  23. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père ; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.
  24. Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet.
  25. Et il dit : Maudit soit Canaan ! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères !
  26. Il dit encore : Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave !

    Sem est l’ancêtre du peuple d’Israël.

  27. Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave !
  28. Noé vécut, après le déluge, trois cent cinquante ans.
  29. Tous les jours de Noé furent de neuf cent cinquante ans ; puis il mourut.