1 Corinthiens 16

  1. Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux églises de la Galatie.

    Les croyants de Corinthe furent invités à participer à une collecte de fonds pour les saints de Jérusalem. Ces derniers se retrouvaient dans une situation de précarité causée par la persécution.

  2. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.
  3. Et quand je serai venu, j’enverrai avec des lettres, pour porter vos libéralités à Jérusalem, les personnes que vous aurez approuvées.
  4. Si la chose mérite que j’y aille moi-même, elles feront le voyage avec moi.

    1 Corinthiens 16:2-4
    L’apôtre Paul leur demanda de mettre de côté de l’argent, et ce, toutes les semaines. Les croyants ne devaient pas attendre que Paul soit présent avec eux avant de commencer à faire ces économies. Notons que « le premier jour de la semaine », le dimanche, était le jour de culte de l’église primitive. | L’église de Corinthe devait sélectionner des personnes qui pourraient apporter l’offrande à Jérusalem.

  5. J’irai chez vous quand j’aurai traversé la Macédoine, car je traverserai la Macédoine.
  6. Peut-être séjournerai-je auprès de vous, ou même y passerai-je l’hiver, afin que vous m’accompagniez là où je me rendrai.
  7. Je ne veux pas cette fois vous voir en passant, mais j’espère demeurer quelque temps auprès de vous, si le Seigneur le permet.
  8. Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu’à la Pentecôte ;

    1 Corinthiens 16:6-8
    L’apôtre Paul annonça ici son désir d’aller passer du temps avec l’église de Corinthe, mais il précise devoir demeurer à Éphèse jusqu’à la Pentecôte. Le Seigneur lui avait accordé une grâce spéciale pour ce ministère qu’il devait saisir. Notons que les belles portes ministérielles rencontrent souvent une grande opposition de la part du royaume des ténèbres.

  9. car une porte grande et d’un accès efficace m’est ouverte, et les adversaires sont nombreux.
  10. Si Timothée arrive, faites en sorte qu’il soit sans crainte parmi vous, car il travaille comme moi à l’oeuvre du Seigneur.
  11. Que personne donc ne le méprise. Accompagnez-le en paix, afin qu’il vienne vers moi, car je l’attends avec les frères.

    1 Corinthiens 16:10-11
    Le fils spirituel de l’apôtre Paul, Timothée, pouvait le devancer à Corinthe. Sachant que sa jeunesse pouvait inspirer le mépris (1 Timothée 4:12), Paul leur demanda de s’assurer que Timothée se sente à l’aise parmi eux.

  12. Pour ce qui est du frère Apollos, je l’ai beaucoup exhorté à se rendre chez vous avec les frères, mais ce n’était décidément pas sa volonté de le faire maintenant ; il partira quand il en aura l’occasion.

    L’apôtre Paul annonça que Apollos ne se rendrait pas à Corinthe pour le moment.

  13. Veillez, demeurez fermes dans la foi, soyez des hommes, fortifiez-vous.
  14. Que tout ce que vous faites se fasse avec charité !

    1 Corinthiens 16:13-14
    Examinons de près ces versets : « Veillez, demeurez fermes dans la foi [c’est aux hommes de choisir d’être constants dans leur foi], soyez des hommes [soyez matures], fortifiez-vous [c’est un choix à faire]. Que tout ce que vous faites se fasse avec charité [amour] ! ».

  15. Encore une recommandation que je vous adresse, frères. Vous savez que la famille de Stéphanas est les prémices de l’Achaïe, et qu’elle s’est dévouée au service des saints.
  16. Ayez vous aussi de la déférence pour de tels hommes, et pour tous ceux qui travaillent à la même oeuvre.
  17. Je me réjouis de la présence de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus ; ils ont suppléé à votre absence,
  18. car ils ont tranquillisé mon esprit et le vôtre. Sachez donc apprécier de tels hommes.

    1 Corinthiens 16:15-18
    L’apôtre Paul enseigna ici aux Corinthiens de marcher dans l’honneur envers les ouvriers du seigneur Jésus.

  19. Les églises d’Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l’église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur.

    Notons que Aquilas et Priscille, grandement estimés par l’apôtre Paul, avaient une église dans leur maison à Éphèse. Ils étaient fort probablement le couple pastoral de cette église. Précisons que les autorités romaines de l’époque interdisaient la consécration de bâtiments pour les églises.

  20. Tous les frères vous saluent. Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser.
  21. Je vous salue, moi Paul, de ma propre main.
  22. Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème ! Maranatha.
  23. Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec vous !
  24. Mon amour est avec vous tous en Jésus-Christ.

    1 Corinthiens 16:20-24
    L’apôtre Paul signa de sa propre main cette salutation pour les saints de Corinthe. | Le verset 22 peut surprendre le lecteur : « Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit maudit. » (traduction Semeur). Mais quel est donc le sens de cette parole qui semble assez dure ? En fait, il disait que si quelqu’un n’aimait pas Jésus, ce dernier n’avait pas de place parmi eux. Il est préférable de ne pas conserver, parmi le peuple de Dieu, de relations avec ceux qui s’opposent au seigneur Jésus. En fait, cette parole qui semble être choquante, cherchait à protéger la bergerie du Seigneur. L’apôtre Paul termina ce livre parlant de la faveur divine (la grâce) et de l’amour en Jésus-Christ.