1 Corinthiens 13

  1. Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.

    Même si je parle avec l’intelligence et en esprit (1 Corinthiens 14:14), si je ne marche pas dans l’amour, je ne fais que du bruit !

  2. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien.

    Même si je savais agir avec plusieurs dons du Saint-Esprit, si je ne marche pas dans l’amour, je ne serais rien du tout. En fait, la foi est agissante, ou opérante, par l’amour (Galates 5:6). L’amour, c’est donc comme de l’essence qui permet à une voiture d’avancer. Sans l’amour, nous ne sommes rien et nous ne faisons rien de significatif.

  3. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

    Cette description semblerait décrire des personnes aimantes, car qui distribuerait tous ses biens matériels, si ce n’était que par amour pour les pauvres ? Qui se laisserait brûler sur le bûcher si ce n’était que par amour pour Dieu ? L’apôtre Paul expliqua ici que les œuvres visibles ne sont pas forcément inspirées avec des motivations pures et authentiques. Apparemment, beaucoup de gens peuvent faire toutes sortes de choses admirées par les hommes tout en ayant de mauvaises motivations. Certaines personnes semblent être très charitables, mais elles sont inspirées par l’orgueil. Bref, si notre motivation n’est pas ancrée dans l’amour, nous ne sommes rien du tout, peu importe ce que nous faisons.

  4. La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s’enfle point d’orgueil,

    1 Jean 4:8 nous dit que « Dieu est amour » alors cette description le concerne mais nous concerne aussi car « l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné. » (Romains 5:5). | Lisons ce verset dans la version « Bible amplifiée, édition classique » traduite en français : « L’amour dure longtemps et est patient et bon ; l’amour n’est jamais envieux ni bouillonne de jalousie, n’est pas vantard ou vaniteux, ne se montre pas hautain. ». | Une vie vécue dans l’amour reflète la vie de notre créateur.

  5. elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal,

    « Il n’est pas vaniteux [arrogant et gonflé d’orgueil] ; il n’est pas impoli [inconvenant] et n’agit pas de manière inconvenante. L’amour [celui de Dieu en nous] n’insiste pas sur ses propres droits ou sa propre voie, car il n’est pas égoïste ; il n’est ni susceptible, ni agité, ni plein de ressentiment ; il ne tient aucun compte du mal qui lui est fait [il ne prête aucune attention à un tort subi]. » (Bible amplifiée, édition classique) | La vie dans l’amour est une vie reposante car celui qui aime se confie en son Dieu qui prendra soin de lui à tous les niveaux.

  6. elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ;

    « Il ne se réjouit pas de l’injustice et de l’iniquité, mais se réjouit lorsque le droit et la vérité l’emportent. » (Bible amplifiée, édition classique).

  7. elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

    « L’amour supporte tout et n’importe quoi, est toujours prêt à croire le meilleur de chaque personne, ses espoirs sont inébranlables en toutes circonstances, et il endure tout [sans faiblir]. » (Bible amplifiée, édition classique). | Ce texte ne décrit pas une personne naïve et innocente qui n’a pas de discernement. Non ! L’idée présentée ici est qu’il est possible de ne jamais soupçonner le mal chez les gens car si le mal existe, Dieu saura avertir ses enfants et leur révéler ce qui doit être révélé afin de les protéger. Vivre en soupçonnant les gens est une recette pour vivre une vie triste et remplie de faux jugements.

  8. La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.

    Examinons de près ce verset : « La charité [l’amour] ne périt jamais [ne prendra jamais fin]. Les prophéties prendront fin [car elles ne seront plus un besoin au ciel, là où la connaissance ne sera plus en partie], les langues cesseront [les langues ou messages prophétiques en esprit ne seront plus un besoin au ciel], la connaissance disparaîtra [le verset suivant qualifie ce type de connaissance, celle qui est partielle].

  9. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie,
  10. mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.

    1 Corinthiens 13:9-10
    Examinons ces versets de près : « Car nous connaissons en partie [en ce moment, avant notre résurrection, avant de vivre au ciel dans la Nouvelle Jérusalem], et nous prophétisons en partie [en ce moment, avant notre résurrection, nous ne communiquons qu’une partie de la connaissance divine qui nous est révélée], mais quand ce qui est parfait sera venu [la résurrection], ce qui est partiel [la connaissance limitée] disparaîtra. ». | La communauté de chrétiens « cessationnistes », ceux qui enseignent que les dons du Saint-Esprit ont cessé d’exister, affirment que « ce qui est partiel » se réfère à la parole de Dieu, la Bible. Ils enseignent que certains dons ont cessé d’exister depuis la fermeture du canon biblique. Ceci dit, la Bible elle-même contredit cette théologie : « … il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus Christ. » (1 Corinthiens 1:7). Certes, à la résurrection au ciel auprès de Dieu, nous recevrons une connaissance parfaite. Ceci dit, est-ce que Jésus est revenu ? La réponse est clairement non ! Donc, s’il ne nous manque « aucun don » (1 Corinthiens 1:7) dans l’attente de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ, cela implique forcément que tous les dons du Saint-Esprit, énumérés dans 1 Corinthiens 12, sont d’actualité aujourd’hui et toujours disponibles pour les membres de l’Église de Jésus-Christ. Ces dons impliquent : la parole de sagesse, la parole de connaissance, le don de la foi, le don des guérisons, le don d’opérer des miracles, le don de prophétie, le don du discernement des esprits, le don de la diversité des langues et le don de l’interprétation des langues. Voir les commentaires de 1 Corinthiens 12 pour plus d’informations sur les dons spirituels.

  11. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.
  12. Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu.

    1 Corinthiens 13:11-12
    L’apôtre Paul expliqua que tout comme il est normal de grandir dans la vie naturelle, c’est aussi le cas dans la vie spirituelle. Nous connaissons en partie aujourd’hui, mais nous grandirons aussi dans la connaissance divine.

  13. Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, la charité ; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité.

    Lisons ce verset dans la version « Bible amplifiée, édition classique » traduite en français : « Et ainsi la foi, l’espérance, l’amour [foi – conviction et croyance concernant la relation de l’homme avec Dieu et les choses divines ; l’espérance – attente joyeuse et confiante du salut éternel ; amour – véritable affection pour Dieu et l’homme, naissant de l’amour de Dieu pour nous et en nous], ces trois demeurent ; mais le plus grand d’entre eux est l’amour. ». | L’amour est la fondation de tout. | Découvrez l’enseignement « Le fruit de l’Esprit » afin d’approfondir vos connaissances sur la marche dans l’amour.