1 Corinthiens 15

  1. Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré,
  2. et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain.

    1 Corinthiens 15:1-2
    La persévérance des saints dans la foi est essentielle pour la vie éternelle dans le royaume de Dieu : « C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. » (Hébreux 2:1). | Découvrez l’enseignement sur la persévérance des saints dans « Le Disciple Victorieux ».

  3. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ;
  4. qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ;
  5. et qu’il est apparu à Céphas, puis aux douze.
  6. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts.
  7. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres.

    1 Corinthiens 15:1-7
    L’apôtre Paul passa à travers l’historique de ce qu’il eut enseigné aux Corinthiens sur Christ. | Les prophètes avaient annoncé la venue de Jésus-Christ : « Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance […] après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, il verra une postérité et prolongera ses jours ; et l’oeuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. » (Ésaïe 53:10) ; « Il nous rendra la vie dans deux jours ; le troisième jour il nous relèvera, et nous vivrons devant lui. » (Osée 6:2).

  8. Après eux tous, il m’est aussi apparu à moi, comme à l’avorton ;
  9. car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu.

    1 Corinthiens 15:8-9
    Concernant ces versets, la Bible Semeur note : « Paul, contrairement aux autres apôtres, a été appelé après la mort de Christ. D’autres comprennent : l’avorton, le « moins que rien » qui serait un sobriquet [une moquerie] par lequel ses adversaires le désignaient. ». Peu importe la source de ces termes méprisants concernant l’apôtre Paul, nous savons qu’il était un homme qui reconnaissait la grâce de Dieu dans sa vie.

  10. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.
  11. Ainsi donc, que ce soit moi, que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c’est ce que vous avez cru.

    1 Corinthiens 15:10-11
    Peu importe ce que les hommes pouvaient dire à son sujet, l’apôtre Paul se réfugiait dans la grâce de Dieu et non dans sa propre justice. Son message comprenait tout ce qu’il venait de dire concernant l’historique du seigneur Jésus.

  12. Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ?
  13. S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité.
  14. Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.

    1 Corinthiens 15:12-14
    L’apôtre Paul disait en effet : « Nous prêchons le Christ ressuscité alors comment est-ce possible que certains enseignants vous enseignent contre la résurrection des croyants ? Toute notre foi repose sur le fait que Jésus est ressuscité. Si vous ne croyez pas cela, votre foi est inutile. ».

  15. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.
  16. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité.
  17. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés,
  18. et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.
  19. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.

    1 Corinthiens 15:15-19
    Lisons ces versets dans la traduction Semeur : « Il y a plus : s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas, nous devons être considérés comme de faux témoins à l’égard de Dieu. En effet, nous avons porté témoignage que Dieu a ressuscité Christ. Mais s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas, il ne l’a pas fait. Car, si les morts ne peuvent pas revivre, Christ non plus n’est pas revenu à la vie. ». | Il y avait clairement de la confusion doctrinale dans le camp qui avait des répercussions théologiques et pratiques très graves : Le discours anti-résurrection faisait de l’apôtre Paul et des croyants des menteurs. Si les morts ne ressuscitent pas, cela signifierait que Christ n’avait pas eu la victoire sur la mort. Il serait donc encore dans le tombeau et par conséquent, les croyants déjà décédés seraient toujours dans leurs péchés et perdus ! De plus, sachant comment la vie chrétienne implique le combat de la foi, l’apôtre Paul dit que « si c’est seulement pour la vie présente que nous avons mis notre espérance en Christ, nous sommes les plus à plaindre des hommes. » (traduction Semeur). S’il n’y a rien après la mort, pourquoi vivre pieusement ?

  20. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts.
  21. Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts.
  22. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ,
  23. mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.
  24. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance.

    1 Corinthiens 15:20-24
    L’apôtre Paul détruit le faux enseignement selon lequel Christ n’est pas ressuscité des morts. Puisque tous les hommes ont été contaminés par la mort (Romains 3:23) à cause du péché d’Adam, tous les hommes peuvent vivre à cause du dernier Adam, Jésus-Christ : « Il est la tête du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. » (Colossiens 1:18). | Lisons les versets 23 et 24 dans la traduction Semeur, incluant aussi des commentaires : « Mais cette résurrection s’effectue selon un ordre bien déterminé : Christ est ressuscité en premier lieu, comme le premier fruit de la moisson [Jésus est le premier-né d’une nouvelle création d’hommes né de nouveau] ; ensuite, au moment où il viendra [lors de l’enlèvement de l’Église], ceux qui lui appartiennent [les enfants de Dieu né de nouveau] ressusciteront à leur tour. Puis viendra la fin [à la fin du millénium, voir Apocalypse 20], lorsque Christ remettra la royauté à Dieu le Père, après avoir réduit à l’impuissance toute domination, toute autorité et toute puissance hostiles. ». | Approfondissez vos connaissances bibliques concernant l’enlèvement de l’Église dans « L’Apocalypse commenté ».

  25. Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.
  26. Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort.

    1 Corinthiens 15:25-26
    Jésus règnera mille ans (Apocalypse 20) après quoi viendra la victoire complète sur la mort. | Bien que Jésus ait déjà vaincu la mort légalement (Colossiens 2:14-15), par l’œuvre rédemptrice, la pleine manifestation de cette victoire est encore à venir. Bien qu’un croyant soit sauvé, en chemin vers le ciel et ne mourra jamais spirituellement, son corps meurt quand même. La mort physique sera définitivement abolie pour les croyants lors de la résurrection.

  27. Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté.
  28. Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

    1 Corinthiens 15:27-28
    Tout a été soumis à Christ, excluant bien sûr son Père. Christ se soumettra lui-même à son Père lorsque tout lui sera soumis.

  29. Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux ?

    S’il n’y a pas de résurrection des morts, l’apôtre Paul demanda pourquoi y avait-il des croyants qui baptisaient par procuration pour les morts ? L’écriture ne donne aucun détail sur cette pratique, mais puisque l’apôtre Paul la mentionna, nous savons que la pratique existait à l’époque. | Notons que la Bible enseigne que nous devons prêcher l’évangile (Matthieu 28:19) aux vivants, alors nous baptisons les vivants qui croient.

  30. Et nous, pourquoi sommes-nous à toute heure en péril ?
  31. Chaque jour je suis exposé à la mort, je l’atteste, frères, par la gloire dont vous êtes pour moi le sujet, en Jésus Christ notre Seigneur.
  32. Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes à Éphèse, quel avantage m’en revient-il ? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.
  33. Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs.

    1 Corinthiens 15:30-33
    S’il n’y avait pas de résurrection, l’apôtre Paul demanda quel serait l’intérêt d’endurer toutes les diverses épreuves et difficultés qui accompagnent le fait d’être dans la foi. Il était exposé aux dangers de la mort tous les jours. S’il n’y a rien après la mort, il raisonna, pourquoi ne pas simplement « faire la fête » ? L’apôtre Paul répondit immédiatement à sa propre question, décourageant les associations immorales, valorisant ainsi la vie éternelle.

  34. Revenez à vous-mêmes, comme il est convenable, et ne péchez point ; car quelques-uns ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.

    L’apôtre Paul conclut que certains ne connaissaient pas du tout Dieu. Ils étaient possiblement parmi les chrétiens mais sans comprendre le message de l’évangile, du salut en Jésus-Christ le ressuscité. | L’expression francophone « revenez à vous-mêmes » est traduite en anglais par « réveillez-vous à la justice » (traduction King James). Quand nous savons que nous sommes devenus justes en Jésus-Christ, c’est alors que nous pouvons vivre dans la justice, c’est à dire, la sainteté : « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » (2 Corinthiens 5:21). | Découvrez l’enseignement « Vous êtes justifié » pour plus de détails sur votre identité en Jésus-Christ.

  35. Mais quelqu’un dira : Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils ?
  36. Insensé ! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s’il ne meurt.
  37. Et ce que tu sèmes, ce n’est pas le corps qui naîtra ; c’est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence ;
  38. puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre.

    1 Corinthiens 15:35-38
    L’apôtre Paul expliqua ici la loi des semences et des récoltes (Galates 6:7-8). Un corps est ensemencé dans le sol et en sortira un corps glorieux ressuscité (voir aussi Jean 12:24). | Dieu décidera lui-même l’apparence des différents corps glorifiés.

  39. Toute chair n’est pas la même chair ; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons.
  40. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais autre est l’éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres.
  41. Autre est l’éclat du soleil, autre l’éclat de la lune, et autre l’éclat des étoiles ; même une étoile diffère en éclat d’une autre étoile.
  42. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible ;
  43. il est semé méprisable, il ressuscite glorieux ; il est semé infirme, il ressuscite plein de force ;
  44. il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel.

    1 Corinthiens 15:39-44
    Comme il existe différents corps naturels (terrestres), il existe différents corps célestes (glorifiés). Il existe différentes dimensions de gloire céleste, ou niveaux de luminosité, selon les différents corps glorifiés de chacun. La fidélité des croyants aujourd’hui aura un impact éternel sur la dimension de la gloire de leur corps éternel.

  45. C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

    Examinons de près ce verset : « C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante [une personne vivante]. Le dernier Adam [Christ] est devenu un esprit vivifiant [Jésus est non seulement revenu à la vie corporellement mais aussi spirituellement ; de plus, il donne la vie à tous ceux qui le reçoivent]. ». | Découvrez l’enseignement « La révélation de la nouvelle création » afin d’approfondir vos connaissances bibliques sur la mort et la vie spirituelle de Jésus.

  46. Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite.
  47. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel.
  48. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.

    1 Corinthiens 15:46-48
    Dans le contexte actuel, Adam est venu en premier, avant le second Adam (Christ).

  49. Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.

    Nous aurons un corps glorifié semblable à celui de Jésus. Le seigneur avait un corps ayant la capacité d’être touché et qui lui permettait de manger. | « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. » (1 Jean 3:2).

  50. Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité.

    Puisque « […] la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu […] » et puisque Jésus a lui-même dit qu’un « […] esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. » (Luc 24:39), nous comprenons que le corps glorifié est donc soutenu par la vie de Dieu et non par le sang comme c’est le cas des corps humains naturels (Lévitique 17:11).

  51. Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,
  52. en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.

    1 Corinthiens 15:51-52
    La mort corporelle n’atteindra pas tous les croyants car la parole de Dieu annonce l’enlèvement final de l’Église (1 Thessaloniciens 4:16-17) : « Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. » (Jean 14:3). | Approfondissez vos connaissances bibliques concernant l’enlèvement de l’Église dans « L’Apocalypse commenté ».

  53. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
  54. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire.
  55. Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?

    Autrement dit : « Mort, où est ton pouvoir de nous attrister par le départ de nos bien-aimés ? ». Certes, la mort existe encore aujourd’hui mais lorsqu’elle aura cessé d’exister, elle n’aura plus de pouvoir.

  56. L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi.

    1 Corinthiens 15:53-56
    Il faut que ce corps terrestre soit transformé dans un corps glorifié qui sera intouchable par la mort. | Le verset 56 mentionne que la puissance du péché c’est la loi. | Découvrez l’enseignement « Vous êtes justifié » pour plus de détails sur la puissance de la grâce versus la puissance de la loi.

  57. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ !
  58. Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’oeuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur.

    1 Corinthiens 15:57-58
    L’apôtre Paul termina ce chapitre encourageant les croyants à persévérer dans la foi sachant qu’ils sont victorieux en Jésus-Christ.