Matthieu 1

  1. Généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham.
  2. Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ; Jacob engendra Juda et ses frères ;
  3. Juda engendra de Thamar Pharès et Zara ; Pharès engendra Esrom ; Esrom engendra Aram ;
  4. Aram engendra Aminadab ; Aminadab engendra Naasson ; Naasson engendra Salmon ;
  5. Salmon engendra Boaz de Rahab ; Boaz engendra Obed de Ruth ;
  6. Obed engendra Isaï ; Isaï engendra David. Le roi David engendra Salomon de la femme d’Urie ;
  7. Salomon engendra Roboam ; Roboam engendra Abia ; Abia engendra Asa ;
  8. Asa engendra Josaphat ; Josaphat engendra Joram ; Joram engendra Ozias ;
  9. Ozias engendra Joatham ; Joatham engendra Achaz ; Achaz engendra Ézéchias ;
  10. Ézéchias engendra Manassé ; Manassé engendra Amon ; Amon engendra Josias ;
  11. Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone.
  12. Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel ; Salathiel engendra Zorobabel ;
  13. Zorobabel engendra Abiud ; Abiud engendra Éliakim ; Éliakim engendra Azor ;
  14. Azor engendra Sadok ; Sadok engendra Achim ; Achim engendra Éliud ;
  15. Éliud engendra Éléazar ; Éléazar engendra Matthan ; Matthan engendra Jacob ;
  16. Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ.
  17. Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ.

    Matthieu 1:1-17
    Ce chapitre concerne la généalogie du seigneur Jésus-Christ. Matthieu, l’auteur de cet évangile, était d’origine juive et s’adressait à un public juif qui s’intéresserait à la lignée généalogique du messie.

  18. Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.

    L’ange Gabriel annonça à Marie qu’elle concevrait et enfanterait surnaturellement un futur roi. Lire aussi Zacharie 12 à 14.

  19. Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle.
  20. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ;
  21. elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.
  22. Tout cela arriva afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète :
  23. Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.

    Lisons une prophétie à ce sujet à partir de la traduction Parole de Vie : « Eh bien, le Seigneur lui-même vous donnera un signe : la jeune femme sera enceinte et elle mettra au monde un fils. Elle l’appellera Emmanuel, c’est-à-dire Dieu-avec-nous. » (Ésaïe 7:14). | Dans Jean 1:1-18, il est écrit : « Au commencement était la Parole [Christ], et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu [Jésus est la Parole, le fils de Dieu, Dieu fait chair (Philippiens 2:5-8).]. […] Toutes choses ont été faites par elle [la Parole, Jésus, est le Dieu créateur] […] En elle était la vie [Jésus est la source de la vie divine (1 Jean 5:11-13)] […] Elle [la Parole] était dans le monde [Jésus, le fils de Dieu, s’est incarné et a habité parmi les hommes (Philippiens 2:8-10)] […] Mais à tous ceux qui l’ont reçue [toute personne qui le désire (2 Pierre 3:9, Jean 6:40, Apocalypse 22:17)], à ceux qui croient [et qui placent leur confiance] en son nom, elle a donné le pouvoir [l’autorité] de devenir enfants de Dieu […] Personne n’a jamais vu Dieu ; le fils unique [Jésus], qui est dans le sein du Père [venant directement du ciel], est celui qui l’a fait connaître [traduction Semeur : « révélé »]. » – Un extrait de « Jésus révélé ». | Lisez également la divinité de Jésus-Christ dans Jean 1:1-18

  24. Joseph s’étant réveillé fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui.
  25. Mais il ne la connut point jusqu’à ce qu’elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

    Matthieu 1:24-25
    Joseph et Marie ont eu des relations ensemble uniquement après la naissance virginale de Jésus, produisant au moins six autres enfants après la venue de Jésus (Matthieu 13:55-56).

    Matthieu 1:18-25
    Nous lisons ici l’annonce de la naissance miraculeuse du seigneur Jésus-Christ. | La naissance virginale : Notre père céleste a décidé d’envoyer son fils Jésus sur la terre pour vivre une vie humaine parfaite, pour ensuite recevoir (en lui-même, bien qu’innocent) le châtiment que méritait le péché des coupables (les hommes pécheurs). Mais comment faire ? Comment Jésus pourrait-il s’incarner sur la terre parmi les hommes sans être lui-même contaminé par le péché ? Un simple homme ne pouvait pas féconder une femme pour que Jésus puisse s’introduire sur la terre, car le sang de Jésus aurait été certainement tâché par le péché. Il aurait été lui-même un pécheur sujet à la mort spirituelle et physique. Il n’aurait pas pu nous sauver, car il aurait été lui-même un pécheur. Dieu devait donc envoyer son fils sur la terre sans l’intervention d’un homme. J’attire votre attention sur une prophétie donnée dans l’Ancien Testament 700 ans avant la naissance de Jésus-Christ : « Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe : la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel. » (Ésaïe 7:14, traduction Segond 21). Emmanuel signifie « Dieu avec nous » (voir aussi Matthieu 1:23). Grâce à cette conception miraculeuse par le Saint-Esprit, Jésus le fils de Dieu (et lui-même Dieu) s’incarna sur la terre. L’ombre du Saint-Esprit, l’onction de Dieu, vint sur la jeune vierge nommée Marie. Dieu conçut de façon surnaturelle dans son sein, Jésus, qui vécut une vie sans pareille. J’avoue que la conception virginale semble difficile à saisir selon la sagesse des hommes, mais selon la foi, c’est facile d’y croire car sans cette naissance virginale, il n’y aurait jamais eu un sauveur substitut pour nous, mais seulement un martyr ! | Découvrez également le récit de la naissance virginale de Christ dans Luc 1:34-35.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.