Matthieu 2

  1. Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem,

    Jésus-Christ est né à Bethléhem, là où le roi David est né (1 Samuel 16:1-4). | La Bible traduction Semeur précise : « Hérode le Grand est mort en 4 avant Jésus. La naissance de Jésus a eu lieu quelque temps auparavant, sans doute en 7 ou 6 avant notre ère. ». | Notons que les mages furent des savants, des astronomes (des scientifiques de l’époque) et non des astrologues (occultes). Rappelons-nous que l’astrologie est une pratique défendue dans les Écritures (Deutéronome 18:10-12) alors cela ne ferait aucun sens si Dieu avait envoyé des astrologues.

  2. et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.
  3. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
  4. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Christ.
  5. Ils lui dirent : À Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète :
  6. Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple.

    Ce verset cite la prophétie de Michée 5:1.

  7. Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait.
  8. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer.

    Hérode n’avait aucun désir d’adorer un futur roi. Il se sentait plutôt menacé par l’arrivée d’un futur monarque.

  9. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta.

    Par cette étoile, l’Éternel guida les mages vers l’enfant.

  10. Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie.

    Matthieu 2:9-10
    Concernant les mages, le texte biblique ne précise pas le nombre exact. Nous nous imaginons souvent qu’ils furent trois à cause des trois cadeaux, ceci dit, l’unique certitude que nous avons est qu’ils furent au moins deux, car le texte mentionne « des mages ». | « Nous savons que les mages étaient des sages de “l’Orient”, probablement de Perse, ou de l’Iran moderne. Cela signifie que les mages ont parcouru 1250 à 1500 kilomètres pour voir l’enfant Jésus. Très probablement, les mages connaissaient les écrits du prophète Daniel, qui dans le passé avait été le chef des voyants de la cour en Perse. Daniel 9:24-27 inclut une prophétie qui donne une chronologie pour la naissance du Messie. De plus, les mages étaient peut-être au courant de la prophétie de Balaam (qui était de la ville de Pethor sur l’Euphrate près de la Perse) dans Nombres 24:17. La prophétie de Balaam mentionne spécifiquement une « étoile sortant de Jacob ». […] Ils sont venus à Jérusalem et ont posé des questions sur la naissance du Christ, et ils ont été dirigés vers Bethléhem (Matthieu 2:4-8). Ils ont suivi les conseils de Dieu avec joie (Matthieu 2:10). Quand ils sont arrivés à Bethléhem, ils ont offert des cadeaux coûteux à Jésus et l’ont adoré. Dieu les a mis en garde dans un rêve de ne pas retourner voir Hérode, alors, au mépris du roi, ils ont quitté la Judée par une autre route (Matthieu 2:12). Ainsi, les mages étaient des hommes qui 1) lisaient et croyaient la Parole de Dieu, 2) recherchaient Jésus, 3) reconnaissaient la valeur de Christ, 4) se sont humiliés pour adorer Jésus et 5) ont obéi à Dieu plutôt qu’à l’homme. [C’était] vraiment des sages ! » (Source).

  11. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

    Commentons ce verset à partir de la traduction Semeur : « Ils [les mages] entrèrent dans la maison [cette mention indique que la famille vivait alors dans une maison. Jésus n’était plus ce nouveau-né dans une crèche (Luc 2:16)], virent l’enfant avec Marie, sa mère et, tombant à genoux, ils lui rendirent hommage [reconnaissant que Jésus était un roi]. Puis ils ouvrirent leurs coffrets et lui offrirent en cadeau de l’or, de l’encens et de la myrrhe. ». Les mages offrirent des cadeaux à Jésus supposant qu’il serait le roi des Juifs. À noter qu’il était d’usage en Orient d’offrir des cadeaux afin de témoigner du respect envers les personnes de distinction (voir aussi Genèse 32:14 ; Genèse 43:11 ; 1 Samuel 10:27 ; 1 Rois 10:2 ; Psaume 72:10-15). Soulignons aussi que les cadeaux furent très significatifs : l’or signifiait la royauté de Jésus. L’encens signifiait la divinité de Jésus, tandis que la myrrhe annonçait l’amertume, la mort et l’embaumement à venir. Les « Notes de Barnes sur la Bible » élaborent au sujet de l’encens et de la myrrhe : « L’encens est une résine ou une gomme blanche. Il est obtenu à partir d’un arbre en faisant des incisions dans l’écorce et en laissant la gomme s’écouler. Il est très odoriférant ou parfumé lorsqu’il est brûlé, et était donc utilisé dans le culte, où il était brûlé comme une offrande agréable à Dieu. Voir Exode 30:8 ; Lévitique 16:12. » ; « La Myrrhe […] une production d’Arabie, […] a été obtenue à partir d’un arbre de la même manière que l’encens. Le nom dénote l’amertume, et lui a été donné à cause de sa grande amertume. Il servait principalement à embaumer les morts, car il avait la propriété de préserver les cadavres de la putréfaction. ». | Ces cadeaux avaient aussi une grande valeur économique et permettaient de pourvoir certainement aux dépenses reliées au déplacement de la famille sainte en Egypte. | L’or et l’encens sont aussi mentionnés dans Ésaïe 60:6 parmi les cadeaux qui seront apportés en Israël : « Tu seras couverte d’une foule de chameaux, de dromadaires de Madian et d’Épha ; ils viendront tous de Séba ; ils porteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges de l’Éternel. » (Ésaïe 60:6).

  12. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

    Dieu parle de toutes sortes de façons différentes, les rêves étant l’une de ces manières : « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, quand ils sont endormis sur leur couche. » (Job 33:14-15). | Approfondissez vos connaissances sur ce sujet dans l’enseignement « Comment entendre la voix de Dieu ».

  13. Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.
  14. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte.
  15. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète : J’ai appelé mon fils hors d’Égypte.

    Matthieu 2:13-15
    Cette direction communiquée à Joseph par un ange confirma la prophétie d’Osée 11:1 : « Quand Israël était jeune, je l’aimais, et j’appelai mon fils hors d’Égypte. ».

  16. Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages.
  17. Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète :
  18. On a entendu des cris à Rama, des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, et n’a pas voulu être consolée, parce qu’ils ne sont plus.

    Matthieu 2:16-18
    Le fait qu’Hérode commanda la mort des enfants ayant deux ans et moins est un indicateur du temps écoulé depuis la naissance de Jésus. Les mages arrivèrent à la maison de Joseph et Marie un bon moment après la naissance du seigneur Jésus. | Le carnage qu’Hérode imposa sur les bébés fut un accomplissement prophétique de Jérémie 31:15.

  19. Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Égypte,
  20. et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts.
  21. Joseph se leva, prit le petit enfant et sa mère, et alla dans le pays d’Israël.
  22. Mais, ayant appris qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place d’Hérode, son père, il craignit de s’y rendre ; et, divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée,
  23. et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.

    Matthieu 2:19-23
    Après la mort d’Hérode, la sainte famille quitta l’Égypte et retourna en Israël, s’installant dans la province de Galilée, dans la ville de Nazareth. Ce serait là où Jésus grandirait toute sa vie. Soulignons aussi que cette ville n’était pas un lieu prestigieux : « Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois. » (Jean 1:46).

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.