Marc 1

  1. Commencement de l’Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu.
  2. Selon ce qui est écrit dans Ésaïe, le prophète : Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin ;
  3. C’est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.
  4. Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés.
  5. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.
  6. Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
  7. Il prêchait, disant : Il vient après moi celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses souliers.
  8. Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui, il vous baptisera du Saint Esprit.

    Marc 1:1-8
    Marc présente ici le ministère de Jean-Baptiste prophétisé à l’avance par le prophète Malachie : « Voici, j’enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Éternel des armées. » (Malachie 3:1). Jean-Baptiste arriva sur la scène tel que prophétisé 800 ans auparavant (Ésaïe 40:3-5), prêchant le « baptême de la repentance ». Ce type de baptême existait exclusivement dans l’ancienne alliance. Aujourd’hui, nous avons le baptême de la régénération (lors du salut, qui incorpore le nouveau croyant dans le corps de Christ), le baptême d’identification (le baptême d’eau) et le baptême de puissance (lors du baptême du Saint-Esprit, par Jésus-Christ). Notons que le mot « baptême » implique toujours l’immersion des croyants. | Découvrez plus d’informations sur les types de baptêmes dans « Le Disciple Victorieux ».

  9. En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
  10. Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
  11. Et une voix fit entendre des cieux ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis toute mon affection.

    Marc 1:9-11
    Nous voyons ici la plénitude de notre Dieu lors du baptême du seigneur Jésus-Christ : le Père parla. Le Fils se tenait dans l’eau du Jourdain et le Saint-Esprit descendit sur Jésus tout comme une colombe peut descendre. Soulignons le fait que Jésus fut baptisé afin de nous servir de modèle. En fait, tout véritable disciple du seigneur Jésus-Christ devrait passer par les eaux du baptême, en signe d’identification à son seigneur. | Découvrez les commentaires de Luc 3:21-22 concernant le baptême de Jésus.

  12. Aussitôt, l’Esprit poussa Jésus dans le désert,
  13. où il passa quarante jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient.

    Marc 1:12-13
    Jésus jeûna 40 jours dans le désert et il fut victorieux sur toutes les tentations diaboliques. La Bible n’élabore pas sur la présence des anges pendant ces 40 jours mais nous savons qu’ils étaient avec Jésus. | Découvrez la série « La prière surnaturelle » afin de découvrir plus d’informations sur le jeûne et la prière.

  14. Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu.
  15. Il disait : Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.

    Marc 1:14-15
    Après les 40 jours dans le désert, Jésus prêcha la repentance, le fait de se détourner du mal, et l’Évangile, c’est-à-dire, la bonne nouvelle. « Dieu, en effet, n’a pas envoyé son fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » (Jean 3:17).

  16. Comme il passait le long de la mer de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans la mer ; car ils étaient pêcheurs.
  17. Jésus leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.
  18. Aussitôt, ils laissèrent leurs filets, et le suivirent.
  19. Étant allé un peu plus loin, il vit Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère, qui, eux aussi, étaient dans une barque et réparaient les filets.
  20. Aussitôt, il les appela ; et, laissant leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers, ils le suivirent.

    Marc 1:16-20
    Jésus se choisit des hommes d’affaires, des pêcheurs ordinaires, qui furent obéissants à son appel à le suivre. Qu’ils puissent servir de modèles pour nous aujourd’hui. « Je me hâte, je ne diffère point d’observer tes commandements [aujourd’hui]. » (Psaume 119:60).

  21. Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d’abord dans la synagogue, et il enseigna.
  22. Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.
  23. Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s’écria :
  24. Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.
  25. Jésus le menaça, disant : Tais-toi, et sors de cet homme.
  26. Et l’esprit impur sortit de cet homme, en l’agitant avec violence, et en poussant un grand cri.
  27. Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’il se demandaient les uns aux autres : Qu’est-ce que ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent !
  28. Et sa renommée se répandit aussitôt dans tous les lieux environnants de la Galilée.

    Marc 1:21-28
    Jésus illustra comment nous pouvons exercer notre autorité spirituelle sur le royaume des ténèbres. Découvrez tous les commentaires bibliques de Luc 4 à cet effet. Découvrez aussi comment vous pouvez marcher dans votre autorité spirituelle dans l’enseignement « L’autorité du croyant ».

  29. En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d’André.
  30. La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre ; et aussitôt on parla d’elle à Jésus.
  31. S’étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l’instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.

    Marc 1:29-31
    Luc 4:39 précisa que Jésus menaça la fièvre de la belle-mère de Simon. Nous apprenons donc que Jésus ne demandait pas à Dieu de guérir les malades mais il parlait directement à la maladie. Jésus menaçait et chassait la maladie par sa parole. Découvrez l’enseignement « La force de la foi » pour plus d’informations sur la puissance de nos paroles.

  32. Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.
  33. Et toute la ville était rassemblée devant sa porte.
  34. Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu’ils le connaissaient.
  35. Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.
  36. Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche ;
  37. et, quand ils l’eurent trouvé, ils lui dirent : Tous te cherchent.
  38. Il leur répondit : Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j’y prêche aussi ; car c’est pour cela que je suis sorti.
  39. Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.

    Marc 1:32-39
    Jésus guérissait tous les malades, illustrant la volonté parfaite de son père. Notons que Jésus n’accordait jamais beaucoup d’attention aux démons. Il ne les passait jamais en entrevue comme le font certains prédicateurs modernes. Son désir était de les chasser afin de libérer les captifs.

  40. Un lépreux vint à lui ; et, se jetant à genoux, il lui dit d’un ton suppliant : Si tu le veux, tu peux me rendre pur.
  41. Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et dit : Je le veux, sois pur.
  42. Aussitôt la lèpre le quitta, et il fut purifié.

    Marc 1:40-42
    Plusieurs enseignants de la Bible enseignent que Dieu veut parfois que ses enfants soient malades. Si cette croyance était correcte, Jésus aurait pu saisir cette occasion pour établir cette doctrine, mais il ne l’a pas fait ! Il déclara en fait sa volonté de guérir le lépreux, reflétant la volonté de son père. | Découvrez les exigences de la loi mosaïque concernant la purification des lépreux dans Lévitique 14.

  43. Jésus le renvoya sur-le-champ, avec de sévères recommandations,
  44. et lui dit : Garde-toi de rien dire à personne ; mais va te montrer au sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.
  45. Mais cet homme, s’en étant allé, se mit à publier hautement la chose et à la divulguer, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer publiquement dans une ville. Il se tenait dehors, dans des lieux déserts, et l’on venait à lui de toutes parts.

    Marc 1:43-45
    Jésus voulait limiter la diffusion de la nouvelle concernant son pouvoir de guérison, sachant que les foules limiteraient sa capacité d’exercer son ministère.