Actes 22

  1. Hommes frères et pères, écoutez ce que j’ai maintenant à vous dire pour ma défense !

    Paul se défendit en cet instant, relatant ses références juives, son ancienne persécution des chrétiens, et sa conversion à Jésus-Christ.

  2. Lorsqu’ils entendirent qu’il leur parlait en langue hébraïque, ils redoublèrent de silence. Et Paul dit :
  3. je suis Juif, né à Tarse en Cilicie ; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui.
  4. J’ai persécuté à mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes.

    En tant que Juif, avant sa conversion à Jésus-Christ, Paul fut un persécuteur sans cœur et cruel. | On peut se demander comment quelqu’un qui prétend aimer Dieu peut être aussi méchant ? Lorsque les hommes sont aveuglés par un esprit religieux, ils peuvent même faire l’inimaginable ! Ils peuvent dire qu’une action est inhumaine et, à cause de la religion, ils peuvent la faire eux-mêmes ! La religion peut être une chose terriblement laide, tandis qu’une relation vivante avec le seigneur Jésus peut être si belle car elle est fondée et ancrée dans l’amour divin.

  5. Le souverain sacrificateur et tout le collège des anciens m’en sont témoins. J’ai même reçu d’eux des lettres pour les frères de Damas, où je me rendis afin d’amener liés à Jérusalem ceux qui se trouvaient là et de les faire punir.
  6. Comme j’étais en chemin, et que j’approchais de Damas, tout à coup, vers midi, une grande lumière venant du ciel resplendit autour de moi.
  7. Je tombai par terre, et j’entendis une voix qui me disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?
  8. Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Et il me dit : Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes.

    Actes 22:6-8
    Découvrez les commentaires concernant la conversion de l’apôtre Paul dans Actes 9:6-11.

  9. Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière, mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui parlait. Alors je dis : Que ferai-je, Seigneur ?

    Paul affirma qu’il y eut des témoins de sa rencontre surnaturelle avec Jésus-Christ.

  10. Et le Seigneur me dit : Lève-toi, va à Damas, et là on te dira tout ce que tu dois faire.
  11. Comme je ne voyais rien, à cause de l’éclat de cette lumière, ceux qui étaient avec moi me prirent par la main, et j’arrivai à Damas.
  12. Or, un nommé Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient un bon témoignage, vint se présenter à moi,
  13. et me dit : Saul, mon frère, recouvre la vue. Au même instant, je recouvrai la vue et je le regardai.
  14. Il dit : Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche ;
  15. car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues.
  16. Et maintenant, que tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.

    Au cas où certains pourraient interpréter ce verset comme disant ce qu’il ne dit pas, soyons clairs : l’eau du baptême ne lave pas les péchés. Seul le sang de Jésus purifie : « […] le sang de Jésus son fils nous purifie de tout péché. » (1 Jean 1:7). Examinons donc ce verset : « Et maintenant, que tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé [se réfère au baptême d’eau], et lavé de tes péchés [puisque tu as été lavé de tes péchés : le baptême d’eau aurait eu lieu après la purification des péchés], en invoquant le nom du Seigneur [une confirmation de Romains 10:13 : « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »]. ».

  17. De retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je fus ravi en extase,

    Paul utilisa une expression révélant l’aspect surnaturel de son expérience avec Dieu : « […] je fus ravi en extase ». Beaucoup de gens ont une foi rationnelle, mais la Bible présente une foi impliquant l’existence du surnaturel. Si l’on supprimait le surnaturel de la Bible, afin de plaire aux hommes intellectuels, cela supprimerait la vérité qui y est contenue.

  18. et je vis le Seigneur qui me disait : Hâte-toi, et sors promptement de Jérusalem, parce qu’ils ne recevront pas ton témoignage sur moi.
  19. Et je dis : Seigneur, ils savent eux-mêmes que je faisais mettre en prison et battre de verges dans les synagogues ceux qui croyaient en toi, et que,
  20. lorsqu’on répandit le sang d’Étienne, ton témoin, j’étais moi-même présent, joignant mon approbation à celle des autres, et gardant les vêtements de ceux qui le faisaient mourir.
  21. Alors il me dit : Va, je t’enverrai au loin vers les nations…

    Paul fut divinement mandaté afin d’être l’apôtre des nations, des non-Juifs.

  22. Ils l’écoutèrent jusqu’à cette parole. Mais alors ils élevèrent la voix, disant : Ote de la terre un pareil homme ! Il n’est pas digne de vivre.

    L’homme religieux écoutera un orateur tant qu’il est d’accord avec son discours. Dès l’instant où il entend des paroles qui contredisent ses convictions actuelles, l’homme religieux essaiera souvent de faire taire l’orateur ou voudra même chercher à le supprimer définitivement : « Ils vous excluront des synagogues ; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. » (Jean 16:2). La religion n’a pas d’empathie mais cette dernière est éteinte. En contraste, l’amour de Dieu est rempli de compassion, cherche à entendre et à comprendre son prochain.

  23. Et ils poussaient des cris, jetaient leurs vêtements, lançaient de la poussière en l’air.

    Ces hommes religieux furent dans une rage furieuse. Oui, la religion inspire des actions honteuses.

  24. Le tribun commanda de faire entrer Paul dans la forteresse, et de lui donner la question par le fouet, afin de savoir pour quel motif ils criaient ainsi contre lui.
  25. Lorsqu’on l’eut exposé au fouet, Paul dit au centenier qui était présent : Vous est-il permis de battre de verges un citoyen romain, qui n’est pas même condamné ?
  26. A ces mots, le centenier alla vers le tribun pour l’avertir, disant : Que vas-tu faire ? Cet homme est Romain.
  27. Et le tribun, étant venu, dit à Paul : Dis-moi, es-tu Romain ? Oui, répondit-il.
  28. Le tribun reprit : C’est avec beaucoup d’argent que j’ai acquis ce droit de citoyen. Et moi, dit Paul, je l’ai par ma naissance.
  29. Aussitôt ceux qui devaient lui donner la question se retirèrent, et le tribun, voyant que Paul était Romain, fut dans la crainte parce qu’il l’avait fait lier.
  30. Le lendemain, voulant savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient, le tribun lui fit ôter ses liens, et donna l’ordre aux principaux sacrificateurs et à tout le sanhédrin de se réunir ; puis, faisant descendre Paul, il le plaça au milieu d’eux.

    Actes 22:24-30
    Paul fut épargné d’une flagellation grâce à la révélation de sa citoyenneté romaine. Si Paul était resté silencieux, il aurait été battu. Que cela nous serve de leçon : nous devons parler, décréter, la parole de Dieu afin de dominer sur les forces des ténèbres. Si nous demeurons silencieux, nous ne jouirons pas de notre héritage en Christ. | « Qu’ainsi disent les rachetés de l’Éternel, ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi. » (Psaume 107:2).

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.