Actes 18

  1. Après cela, Paul partit d’Athènes, et se rendit à Corinthe.
  2. Il y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, récemment arrivé d’Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux ;
  3. et, comme il avait le même métier, il demeura chez eux et y travailla : ils étaient faiseurs de tentes.
  4. Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.

    Actes 18:1-4
    L’apôtre Paul arriva à Corinthe, lieu où il rencontra un couple qui arriva au même moment dans cette ville. L’empereur Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome, alors Aquilas, un Juif, et Priscille, son épouse, furent contraints de quitter leur domicile. Ils arrivèrent à Corinthe dans un contexte personnellement éprouvant. Le texte précise qu’ils avaient le même métier (faiseurs de tentes) que l’apôtre Paul. Notons que même si l’apôtre prêchait constamment, il avait aussi un emploi séculier. | L’apôtre Paul tissa des liens d’amitié très rapprochés avec ce couple.

  5. Mais quand Silas et Timothée furent arrivés de la Macédoine, il se donna tout entier à la parole, attestant aux Juifs que Jésus était le Christ.
  6. Les Juifs faisant alors de l’opposition et se livrant à des injures, Paul secoua ses vêtements, et leur dit : Que votre sang retombe sur votre tête ! J’en suis pur. Dès maintenant, j’irai vers les païens.

    Actes 18:5-6
    Les versets 5 et 6 sont d’une extrême importance, cruciaux en ce qui concerne le ministère de l’apôtre Paul. Notons que Paul avait comme habitude de prêcher aux Juifs premièrement, enseignant dans les synagogues dès qu’il arrivait dans un nouvel endroit. Voyant leur vive opposition à l’Évangile de Jésus-Christ, Paul déclara qu’il prioriserait désormais les non-Juifs. Bien sûr, Paul n’oubliait pas son peuple (Actes 19:8), mais son ministère fut, en grande partie, orienté vers les non-Juifs.

  7. Et sortant de là, il entra chez un nommé Justus, homme craignant Dieu, et dont la maison était contiguë à la synagogue.
  8. Cependant Crispus, le chef de la synagogue, crut au Seigneur avec toute sa famille. Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisés.
  9. Le Seigneur dit à Paul en vision pendant la nuit : Ne crains point ; mais parle, et ne te tais point,
  10. Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal : parle, car j’ai un peuple nombreux dans cette ville.
  11. Il y demeura un an et six mois, enseignant parmi les Corinthiens la parole de Dieu.
  12. Du temps que Gallion était proconsul de l’Achaïe, les Juifs se soulevèrent unanimement contre Paul, et le menèrent devant le tribunal,
  13. en disant : Cet homme excite les gens à servir Dieu d’une manière contraire à la loi.
  14. Paul allait ouvrir la bouche, lorsque Gallion dit aux Juifs : S’il s’agissait de quelque injustice ou de quelque méchante action, je vous écouterais comme de raison, ô Juifs ;
  15. mais, s’il s’agit de discussions sur une parole, sur des noms, et sur votre loi, cela vous regarde : je ne veux pas être juge de ces choses.
  16. Et il les renvoya du tribunal.
  17. Alors tous, se saisissant de Sosthène, le chef de la synagogue, le battirent devant le tribunal, sans que Gallion s’en mît en peine.

    Actes 18:7-17
    En sortant de la synagogue, Paul alla chez Justus, un non-Juif qui craignait Dieu. Paul prêcha à partir de sa maison. | Sa mission à Corinthe fut très fructueuse car plusieurs crurent en son message. Même Crispus, le chef de la synagogue, ainsi que toute sa famille crurent à l’Évangile. Ceci dit, l’opposition était tellement vive contre Paul que le Seigneur le visita en vision : « Le Seigneur dit à Paul en vision pendant la nuit : Ne crains point ; mais parle, et ne te tais point, car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal : parle, car j’ai un peuple nombreux dans cette ville. » (versets 9 et 10). Si Jésus devait rassurer Paul dans une vision, lui disant que personne ne porterait la main sur lui, c’est que Paul craignait certainement pour sa vie. Dieu le rassura en lui disant qu’il serait avec lui et qu’il y aurait de nombreux croyants dans cette ville. | Malgré l’opposition des Juifs qui mena Paul devant Gallion, le proconsul romain de l’Achaïe (en Grèce), Paul ne fut pas touché. En fait, Gallion refusa complètement de recevoir des accusations contre Paul car il percevait que toutes ces agitations n’étaient rien de plus qu’un conflit religieux. | Précisons que les Juifs n’avaient aucun pouvoir punitif dans une province romaine. Ils devaient donc présenter leurs soi-disant malfaiteurs devant les autorités romaines. Sosthène, le nouveau chef de la synagogue, qui avait remplacé Crispus, fut certainement humilié lorsque Gallion le rejeta ainsi que son procès contre Paul. | Paul resta à Corinthe un an et demi.

  18. Paul resta encore assez longtemps à Corinthe. Ensuite il prit congé des frères, et s’embarqua pour la Syrie, avec Priscille et Aquilas, après s’être fait raser la tête à Cenchrées, car il avait fait un voeu.
  19. Ils arrivèrent à Éphèse, et Paul y laissa ses compagnons. Étant entré dans la synagogue, il s’entretint avec les Juifs,
  20. qui le prièrent de prolonger son séjour.
  21. Mais il n’y consentit point, et il prit congé d’eux, en disant : Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem. Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut. Et il partit d’Éphèse.
  22. Étant débarqué à Césarée, il monta à Jérusalem, et, après avoir salué l’Église, il descendit à Antioche.

    Actes 18:18-22
    Paul se rendit à Éphèse avec ses bons amis, Priscille et Aquilas, après avoir rasé sa tête à Cenchrées, un port de Corinthe. Le texte ne donne aucune précision sur ce vœu qui l’inspira à se raser la tête. | Bien que les Juifs l’aient bien reçu à Éphèse, Paul ne resta pas avec eux, mais il se rendit à Antioche en Syrie.

  23. Lorsqu’il eut passé quelque temps à Antioche, Paul se mit en route, et parcourut successivement la Galatie et la Phrygie, fortifiant tous les disciples.
  24. Un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Écritures, vint à Éphèse.
  25. Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d’esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu’il ne connût que le baptême de Jean.
  26. Il se mit à parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.
  27. Comme il voulait passer en Achaïe, les frères l’y encouragèrent, et écrivirent aux disciples de le bien recevoir. Quand il fut arrivé, il se rendit, par la grâce de Dieu, très utile à ceux qui avaient cru ;
  28. Car il réfutait vivement les Juifs en public, démontrant par les Écritures que Jésus est le Christ.

    Actes 18:24-28
    Apollos, un homme « éloquent et versé dans les écritures », vint à Éphèse. L’éloquence et la connaissance théologique ne remplaceront jamais la connaissance révélée reçue uniquement par le Saint-Esprit. Approfondissez vos connaissances sur ce sujet avec l’enseignement « La connaissance révélée | partie 1 » et « La connaissance révélée | partie 2 ». | Ce qu’Apollos enseignait était certes correct mais incomplet alors « Aquilas et Priscille, l’ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu » (verset 26). À ce stade, Apollos connaissait Jésus comme sauveur et comprenait le baptême d’eau tel qu’il avait été enseigné par Jean-Baptiste. Par conséquent, il manquait certainement de révélation sur le message de la grâce, le baptême d’identification à Christ et le baptême du Saint-Esprit. Le chapitre se termine en mentionnant qu’il enseignait correctement la vérité alors il accepta sûrement d’apprendre humblement. | Nous pouvons définitivement conclure que cet homme était un ministre doué de l’évangile puisque l’apôtre Paul semblait l’estimer, citant son nom à côté de celui de Pierre : « Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes ; car tout est à vous, soit Paul, soit Apollos, soit Céphas [Pierre], soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir. » (1 Corinthiens 3:21-22).

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.