Exode 30

  1. Tu feras un autel pour brûler des parfums, tu le feras de bois d’acacia ;
  2. sa longueur sera d’une coudée, et sa largeur d’une coudée ; il sera carré, et sa hauteur sera de deux coudées. Tu feras des cornes qui sortiront de l’autel.
  3. Tu le couvriras d’or pur, le dessus, les côtés tout autour et les cornes, et tu y feras une bordure d’or tout autour.
  4. Tu feras au-dessous de la bordure deux anneaux d’or aux deux côtés ; tu en mettras aux deux côtés, pour recevoir les barres qui serviront à le porter.
  5. Tu feras les barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or.

    Exode 30:1-5
    L’autel des parfums symbolisait le ministère d’intercession du seigneur Jésus-Christ. Ses prières monteraient vers son père et seraient exaucées : « C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux. » (Hébreux 7:25-26). Aujourd’hui, l’enfant de Dieu qui s’abandonne laisse le Seigneur prier à travers lui (Romains 8:26-27) : « … des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. » (Apocalypse 5:8). | Au verset 3, la « bordure d’or tout autour » symbolise une couronne, soulignant la royauté de Jésus-Christ. | Les matériaux de l’autel des holocaustes sont identiques aux matériaux utilisés pour la construction de l’autel des parfums : Le bois d’acacia signifie l’humanité de Jésus-Christ. La dimension carrée, ayant donc quatre coins, symbolise les « quatre coins de la terre » (Apocalypse 20:8), indiquant que le salut serait pour tous les hommes. Les cornes indiquent la domination sur le péché grâce à l’œuvre de la croix (Romains 6:14). L’or symbolise la divinité et la royauté du seigneur Jésus-Christ.

  6. Tu placeras l’autel en face du voile qui est devant l’arche du témoignage, en face du propitiatoire qui est sur le témoignage, et où je me rencontrerai avec toi.

    L’encens était placé sur des charbons ardents de l’autel d’airain, dégageant un parfum dans le tabernacle, encore une fois, un symbole de l’intercession du Christ. Voir l’image qui est associée concernant l’emplacement de l’autel des parfums devant le rideau.

  7. Aaron y fera brûler du parfum odoriférant ; il en fera brûler chaque matin, lorsqu’il préparera les lampes ;
  8. il en fera brûler aussi entre les deux soirs, lorsqu’il arrangera les lampes. C’est ainsi que l’on brûlera à perpétuité du parfum devant l’Éternel parmi vos descendants.
  9. Vous n’offrirez sur l’autel ni parfum étranger, ni holocauste, ni offrande, et vous n’y répandrez aucune libation.

    Tout ce qui n’était pas conçu par Dieu était « étrange » et interdit. Seul le sacrifice de Jésus-Christ fut accepté. Aucun autre sacrifice ne pouvait sauver.

  10. Une fois chaque année, Aaron fera des expiations sur les cornes de l’autel ; avec le sang de la victime expiatoire, il y sera fait des expiations une fois chaque année parmi vos descendants. Ce sera une chose très sainte devant l’Éternel.

    Une fois par année, lors du jour d’expiation, Aaron appliquait du sang de la victime expiatoire sur les cornes de l’autel, représentant la domination sur le péché.

  11. L’Éternel parla à Moïse, et dit :
  12. Lorsque tu compteras les enfants d’Israël pour en faire le dénombrement, chacun d’eux paiera à l’Éternel le rachat de sa personne, afin qu’ils ne soient frappés d’aucune plaie lors de ce dénombrement.
  13. Voici ce que donneront tous ceux qui seront compris dans le dénombrement : un demi-sicle, selon le sicle du sanctuaire, qui est de vingt guéras ; un demi-sicle sera le don prélevé pour l’Éternel.
  14. Tout homme compris dans le dénombrement, depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, paiera le don prélevé pour l’Éternel.
  15. Le riche ne paiera pas plus, et le pauvre ne paiera pas moins d’un demi-sicle, comme don prélevé pour l’Éternel, afin de racheter leurs personnes.
  16. Tu recevras des enfants d’Israël l’argent du rachat, et tu l’appliqueras au travail de la tente d’assignation ; ce sera pour les enfants d’Israël un souvenir devant l’Éternel pour le rachat de leurs personnes.

    Exode 30:11-16
    « … chacun d’eux paiera à l’Éternel le rachat de sa personne » : ce paiement était « un souvenir [un mémorial] devant l’Éternel » (verset 16) et une image prophétique de ce que Christ fit pour les hommes déchus : « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. C’est là le témoignage rendu en son propre temps. » (Timothée 2:5-6) ; « Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois, afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » (Galates 3:13-14). Ce paiement ne pouvait sauver personne mais illustrait la rédemption à venir. | Les fonds recueillis étaient destinés pour le travail du tabernacle.

  17. L’Éternel parla à Moïse, et dit :
  18. Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions ; tu la placeras entre la tente d’assignation et l’autel, et tu y mettras de l’eau,
  19. avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.
  20. Lorsqu’ils entreront dans la tente d’assignation, ils se laveront avec cette eau, afin qu’ils ne meurent point ; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l’Éternel.
  21. Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.

    Exode 30:17-21
    La « cuve d’airain » étaient utilisée pour les lavages cérémoniels, symbolisant la pureté des prêtres. Leurs mains (leurs actions) et leurs pieds (leur façon de marcher) devaient êtres lavés avant d’accéder à l’intérieur du tabernacle.

  22. L’Éternel parla à Moïse, et dit :
  23. Prends des meilleurs aromates, cinq cents sicles de myrrhe, de celle qui coule d’elle-même ; la moitié, soit deux cent cinquante sicles, de cinnamome aromatique, deux cent cinquante sicles de roseau aromatique,
  24. cinq cents sicles de casse, selon le sicle du sanctuaire, et un hin d’huile d’olive.
  25. Tu feras avec cela une huile pour l’onction sainte, composition de parfums selon l’art du parfumeur ; ce sera l’huile pour l’onction sainte.

    Toutes les épices utilisées pour créer les « meilleurs aromates » avaient été premièrement brisées (écrasées), un rappel du fait que Christ fut brisé pour les hommes : « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. » (Ésaïe 53:5). Les « meilleurs aromates » étaient mélangées avec de l’huile d’olive (voir la note d’Exode 29:40 se référant aussi au brisement de Christ), devenant ainsi une huile d’onction aromatisée. Christ fut brisé afin que nous soyons restaurés. | « … marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. » (Éphésiens 5:2).

  26. Tu en oindras la tente d’assignation et l’arche du témoignage,
  27. la table et tous ses ustensiles, le chandelier et ses ustensiles, l’autel des parfums,
  28. l’autel des holocaustes et tous ses ustensiles, la cuve avec sa base.
  29. Tu sanctifieras ces choses, et elles seront très saintes, tout ce qui les touchera sera sanctifié.
  30. Tu oindras Aaron et ses fils, et tu les sanctifieras, pour qu’ils soient à mon service dans le sacerdoce.

    Exode 30:26-30
    L’huile d’onction, un symbole du Saint-Esprit, était utilisée pour la consécration : du tabernacle ; l’arche de l’alliance ; « la table et tous ses ustensiles, le chandelier et ses ustensiles, l’autel des parfums, l’autel des holocaustes et tous ses ustensiles, la cuve avec sa base » ; « Aaron et ses fils ».

  31. Tu parleras aux enfants d’Israël, et tu diras : Ce sera pour moi l’huile de l’onction sainte, parmi vos descendants.
  32. On n’en répandra point sur le corps d’un homme, et vous n’en ferez point de semblable, dans les mêmes proportions ; elle est sainte, et vous la regarderez comme sainte.
  33. Quiconque en composera de semblable, ou en mettra sur un étranger, sera retranché de son peuple.

    Exode 30:31-33
    Cette huile d’onction devait être estimée comme étant sainte et réservée uniquement pour le peuple de Dieu.

  34. L’Éternel dit à Moïse : Prends des aromates, du stacté, de l’ongle odorant, du galbanum, et de l’encens pur, en parties égales.
  35. Tu feras avec cela un parfum composé selon l’art du parfumeur ; il sera salé, pur et saint.
  36. Tu le réduiras en poudre, et tu le mettras devant le témoignage, dans la tente d’assignation, où je me rencontrerai avec toi. Ce sera pour vous une chose très sainte.
  37. Vous ne ferez point pour vous de parfum semblable, dans les mêmes proportions ; vous le regarderez comme saint, et réservé pour l’Éternel.
  38. Quiconque en fera de semblable, pour le sentir, sera retranché de son peuple.

    Exode 30:34-38
    L’Éternel dit à Moïse de créer un saint parfum qu’il devait réduire en poudre, qui était réservé exclusivement pour le peuple d’Israël.