Exode 34

  1. L’Éternel dit à Moïse : Taille deux tables de pierre comme les premières, et j’y écrirai les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.
  2. Sois prêt de bonne heure, et tu monteras dès le matin sur la montagne de Sinaï ; tu te tiendras là devant moi, sur le sommet de la montagne.
  3. Que personne ne monte avec toi, et que personne ne paraisse sur toute la montagne ; et même que ni brebis ni boeufs ne paissent près de cette montagne.
  4. Moïse tailla deux tables de pierre comme les premières ; il se leva de bon matin, et monta sur la montagne de Sinaï, selon l’ordre que l’Éternel lui avait donné, et il prit dans sa main les deux tables de pierre.

    Exode 34:1-4
    Moïse, détruisit le premier exemplaire des dix commandements lorsqu’il fut descendu de la montagne, trouvant le peuple d’Israël dans l’idolâtrie : « Et, comme il approchait du camp, il vit le veau et les danses. La colère de Moïse s’enflamma ; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne. » (Exode 32:19). L’Éternel lui dit maintenant qu’il devait remonter sur la montagne avec deux pierres en main afin de recevoir ces mêmes paroles une seconde fois.

  5. L’Éternel descendit dans une nuée, se tint là auprès de lui, et proclama le nom de l’Éternel.
  6. Et l’Éternel passa devant lui, et s’écria : L’Éternel, l’Éternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité,
  7. qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération !

    Exode 34:5-7
    L’Éternel fit une entrée solennelle, se présentant comme étant le Dieu de miséricorde mais aussi de justice. Découvrez les notes d’Exode 20:4-6 concernant l’Éternel qui punit l’iniquité des pères sur les générations futures.

  8. Aussitôt Moïse s’inclina à terre et se prosterna.
  9. Il dit : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, que le Seigneur marche au milieu de nous, car c’est un peuple au cou roide ; pardonne nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour ta possession.

    Exode 34:8-9
    Moïse intercéda humblement pour le peuple d’Israël.

  10. L’Éternel répondit : Voici, je traite une alliance. Je ferai, en présence de tout ton peuple, des prodiges qui n’ont eu lieu dans aucun pays et chez aucune nation ; tout le peuple qui t’environne verra l’oeuvre de l’Éternel, et c’est par toi que j’accomplirai des choses terribles.
  11. Prends garde à ce que je t’ordonne aujourd’hui. Voici, je chasserai devant toi les Amoréens, les Cananéens, les Héthiens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
  12. Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays où tu dois entrer, de peur qu’ils ne soient un piège pour toi.
  13. Au contraire, vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, et vous abattrez leurs idoles.
  14. Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu ; car l’Éternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux.
  15. Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays, de peur que, se prostituant à leurs dieux et leur offrant des sacrifices, ils ne t’invitent, et que tu ne manges de leurs victimes ;
  16. de peur que tu ne prennes de leurs filles pour tes fils, et que leurs filles, se prostituant à leurs dieux, n’entraînent tes fils à se prostituer à leurs dieux.

    Exode 34:10-16
    L’Éternel déclara qu’il traitait une alliance avec son peuple et interdit qu’ils établissent des alliances avec les nations païennes. Ses paroles visaient à protéger son peuple de la corruption morale et spirituelle.

  17. Tu ne te feras point de dieu en fonte.
  18. Tu observeras la fête des pains sans levain ; pendant sept jours, au temps fixé dans le mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t’en ai donné l’ordre, car c’est dans le mois des épis que tu es sorti d’Égypte.
  19. Tout premier-né m’appartient, même tout mâle premier-né dans les troupeaux de gros et de menu bétail.
  20. Tu rachèteras avec un agneau le premier-né de l’âne ; et si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras tout premier-né de tes fils ; et l’on ne se présentera point à vide devant ma face.
  21. Tu travailleras six jours, et tu te reposeras le septième jour ; tu te reposeras, même au temps du labourage et de la moisson.
  22. Tu célébreras la fête des semaines, des prémices de la moisson du froment, et la fête de la récolte, à la fin de l’année.
  23. Trois fois par an, tous les mâles se présenteront devant le Seigneur, l’Éternel, Dieu d’Israël.
  24. Car je chasserai les nations devant toi, et j’étendrai tes frontières ; et personne ne convoitera ton pays, pendant que tu monteras pour te présenter devant l’Éternel, ton Dieu, trois fois par an.
  25. Tu n’offriras point avec du pain levé le sang de la victime immolée en mon honneur ; et le sacrifice de la fête de Pâque ne sera point gardé pendant la nuit jusqu’au matin.
  26. Tu apporteras à la maison de L’Éternel, ton Dieu, les prémices des premiers fruits de la terre. Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère.
  27. L’Éternel dit à Moïse : Écris ces paroles ; car c’est conformément à ces paroles que je traite alliance avec toi et avec Israël.

    Exode 34:17-27
    L’Éternel répéta ses instructions (Exode 34:10-26) telles qu’elles furent données dans Exode 20 à 23 (voir les notes de ces mêmes chapitres afin d’approfondir vos connaissances sur ces lois précises). Bien qu’on lise au verset 27 : « L’Éternel dit à Moïse : Écris ces paroles », au final, ce fut Dieu lui-même qui écrivit à nouveau les dix commandements sur les tablettes de pierre : « J’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées, et tu les mettras dans l’arche. » (Deutéronome 10:2). Voir aussi Exode 34:1 qui confirme que c’est Dieu qui réécrivit les commandements.

  28. Moïse fut là avec l’Éternel quarante jours et quarante nuits. Il ne mangea point de pain, et il ne but point d’eau. Et l’Éternel écrivit sur les tables les paroles de l’alliance, les dix paroles.

    Ce verset révèle clairement que Moïse fut dans un jeûne surnaturel car il est humainement impossible pour l’homme de survivre en jeûnant le pain et l’eau pendant 40 jours et 40 nuits. C’est lors de cette rencontre surnaturelle que Dieu lui redonna les dix commandements. Le fait que Dieu ait donné à Moïse les dix commandements une seconde fois, sans le réprimander du fait qu’il avait détruit la première version, révèle la nature gracieuse de l’Éternel. Il est celui qui pardonne et qui accorde des « secondes chances » (en fait, des opportunités de repentance sans fin).

  29. Moïse descendit de la montagne de Sinaï, ayant les deux tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne ; et il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait, parce qu’il avait parlé avec l’Éternel.
  30. Aaron et tous les enfants d’Israël regardèrent Moïse, et voici la peau de son visage rayonnait ; et ils craignaient de s’approcher de lui.

    Exode 34:29-30
    Moïse rayonnait de la gloire de Dieu comme il fut en sa présence 40 jours et 40 nuits. Notons que la loi mosaïque est désignée comme étant « le ministère de la mort » dans le Nouveau Testament car son but était de révéler à l’homme son incapacité à marcher correctement par ses propres efforts : « Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d’Israël ne pourraient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l’esprit ne sera-t-il pas plus glorieux ! » (2 Corinthiens 3:7-8). Les efforts de l’homme ne peuvent lui procurer la justice, il reste donc dans ses péchés qui mènent à la mort. Heureusement, l’Éternel a fourni une solution, un sauveur, le seigneur Jésus-Christ : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. » (Romains 6:23). | Moïse se voilait le visage afin que le peuple d’Israël ne vît pas la gloire s’effacer : « Nous ne faisions pas comme Moïse qui “couvrait son visage d’un voile” pour empêcher les Israélites de voir la réalité vers laquelle tendait ce qui était passager. » (2 Corinthiens 3:13, traduction Semeur).

  31. Moïse les appela ; Aaron et tous les principaux de l’assemblée vinrent auprès de lui, et il leur parla.
  32. Après cela, tous les enfants d’Israël s’approchèrent, et il leur donna tous les ordres qu’il avait reçus de l’Éternel, sur la montagne de Sinaï.
  33. Lorsque Moïse eut achevé de leur parler, il mit un voile sur son visage.
  34. Quand Moïse entrait devant l’Éternel, pour lui parler, il ôtait le voile, jusqu’à ce qu’il sortît ; et quand il sortait, il disait aux enfants d’Israël ce qui lui avait été ordonné.
  35. Les enfants d’Israël regardaient le visage de Moïse, et voyait que la peau de son visage rayonnait ; et Moïse remettait le voile sur son visage jusqu’à ce qu’il entrât, pour parler avec l’Éternel.

    Exode 34:31-35
    Moïse servit de porte-parole de Dieu, instruisant le peuple d’Israël au sujet de sa loi. Ses rencontres avec l’Éternel furent en effet glorieuses et tous savaient que les paroles de Moïse n’étaient pas les siennes mais celles que lui avait données l’Éternel.