Exode 3

  1. Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.

    La vie de Moïse fut à ce moment extrêmement différente de ce qu’il eut vécu auparavant. Il passa du palais à « derrière le désert » où il « faisait paître le troupeau de Jéthro » son beau-père. Malgré sa position humble du moment, cela ne changea pas la grandeur de sa destinée. | Moïse se rendit à Horeb, un lieu qui marqua sa vie et sa destinée.

  2. L’ange de l’Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point.

    Notons que les apparitions de l’Éternel dans l’Ancien Testament étaient des théophanies, c’est-à-dire, des apparitions de Jésus-Christ apparaissant aux hommes avant son incarnation. Ceci dit, l’ange de l’Éternel mentionné ici est nul autre que Jésus-Christ dans son état pré-incarné : « Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1:18). | Le buisson ardent évoque d’autres types d’arbres que nous retrouvons à travers l’histoire de l’homme dans la Bible : un arbre fut utilisé afin d’établir le libre arbitre de l’homme dans le jardin d’Éden (Genèse 3:3) ; un buisson fut utilisé pour révéler à l’homme un plan de délivrance (Exode 3:2) ; Dieu utilisa ensuite un arbre lors de la crucifixion de son fils afin de sauver les perdus (Galates 3:13) et finalement, « un arbre de vie » sera utilisé afin d’offrir la guérison perpétuelle aux nations (Apocalypse 22:1-2). | Ce buisson ardent fut certainement un phénomène surnaturel, tout comme le glorieux feu du Saint-Esprit qui descendit sur les croyants dans la chambre haute (Actes 2:3-4) : le feu divin émanait la gloire divine (Ézéchiel 1:27) et inspirait l’émerveillement.

  3. Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point.
  4. L’Éternel vit qu’il se détournait pour voir ; et Dieu l’appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici !
  5. Dieu dit : N’approche pas d’ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.
  6. Et il ajouta : Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.

    Exode 3:5-6
    Ce qui rendit ce lieu saint fut, en fait, la présence de Dieu. L’instruction donnée à Moïse par Dieu, lui disant d’enlever ses chaussures, fut conforme à ce que Moïse connaissait ayant été élevé en Égypte. Il savait que les prêtres égyptiens observaient cette coutume dans leurs temples alors Dieu lui confirma, par cette instruction, qu’il était bel et bien Dieu.

  7. L’Éternel dit : J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs.
  8. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
  9. Voici, les cris d’Israël sont venus jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font souffrir les Égyptiens.
  10. Maintenant, va, je t’enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les enfants d’Israël.
  11. Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d’Égypte les enfants d’Israël ?

    Exode 3:7-11
    L’Éternel donna l’instruction à Moïse d’aller libérer le peuple d’Israël qui était esclave. Il semble étonnant d’imaginer que Dieu appela un meurtrier comme instrument de délivrance. Il faut comprendre que Dieu avait déjà prédestiné Moïse pour cette mission bien avant sa naissance, car Dieu connaît déjà tout à l’avance (1 Pierre 1:2) ! Bien que le péché de Moïse eut retardé la rapidité avec laquelle la délivrance vint, Dieu n’avait pas changé d’avis concernant cet homme : « Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. » (Romains 11:29). Si Dieu put appeler et utiliser un meurtrier pour délivrer son peuple, pourquoi devriez-vous vous discréditer aujourd’hui, croyant que Dieu ne voudrait pas vous utiliser ?

  12. Dieu dit : Je serai avec toi ; et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne.

    Lorsque Dieu nous appelle à faire quelque chose pour lui, nous devons comprendre qu’il est notre source de victoire. Sa présence est notre qualification : « Je serai avec toi… ».

  13. Moïse dit à Dieu : J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ?
  14. Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle’je suis’m’a envoyé vers vous.
  15. Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération.

    Exode 3:13-15
    Moïse accepta l’appel de Dieu mais lui posa une question relative à son identité. Dieu lui dit de dire au peuple d’Israël qu’il est : « Je suis celui qui suis », c’est-à-dire : « Je suis celui qui est ». Dieu disait en effet : « Je suis le Dieu de toute éternité ». Jésus utilisa aussi ce même nom en parlant de lui-même : « Jésus leur dit : en vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. » (Jean 8:58).

  16. Va, rassemble les anciens d’Israël, et dis-leur : L’Éternel, le Dieu de vos pères, m’est apparu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Il a dit : Je vous ai vus, et j’ai vu ce qu’on vous fait en Égypte,
  17. et j’ai dit : Je vous ferai monter de l’Égypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, dans un pays où coulent le lait et le miel.
  18. Ils écouteront ta voix ; et tu iras, toi et les anciens d’Israël, auprès du roi d’Égypte, et vous lui direz : L’Éternel, le Dieu des Hébreux, nous est apparu. Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert, pour offrir des sacrifices à l’Éternel, notre Dieu.
  19. Je sais que le roi d’Égypte ne vous laissera point aller, si ce n’est par une main puissante.
  20. J’étendrai ma main, et je frapperai l’Égypte par toutes sortes de prodiges que je ferai au milieu d’elle. Après quoi, il vous laissera aller.
  21. Je ferai même trouver grâce à ce peuple aux yeux des Égyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez point à vide.
  22. Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui demeure dans sa maison des vases d’argent, des vases d’or, et des vêtements, que vous mettrez sur vos fils et vos filles. Et vous dépouillerez les Égyptiens.

    Exode 3:16-22
    Dieu dit à Moïse à l’avance tout ce qui allait se passer et la stratégie qu’il dut utiliser pour délivrer le peuple d’Israël.

Êtes-vous béni par le travail effectué par l’équipe du département « Les publications Victoire » ?

Avez-vous pensé à être un canal de bénédiction vous-même ?

Si vous avez à coeur de servir le seigneur Jésus avec les talents que Dieu vous donné, inscrivez-vous et recevez un document de présentation du département, un mot du directeur et plusieurs catégories de services potentiels (transcription, relecture orthographique, gestion de contenu, organisation, graphisme, …).

Prenez votre place à nos côtés pour glorifier Dieu avec vos capacités et des actions concrètes.