Psaume 55

  1.  Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Cantique de David.

    Ce chapitre concerne deux hommes qui avaient trahi le roi David ; son fils Absalom et Achitophel, son conseiller militaire et confident personnel. Ces deux traîtres, des hommes sans honneur, cherchèrent à détrôner le roi David afin qu’Abasalom prenne sa place. Ce récit révèle l’état d’âme du roi David et présente les émotions humaines communes à toutes personnes qui vit une trahison.

  2. Ô Dieu ! Prête l’oreille à ma prière, et ne te dérobe pas à mes supplications !
  3. Écoute-moi, et réponds-moi ! J’erre çà et là dans mon chagrin et je m’agite,
  4. À cause de la voix de l’ennemi et de l’oppression du méchant ; car ils font tomber sur moi le malheur, et me poursuivent avec colère.
  5. Mon cœur tremble au dedans de moi, et les terreurs de la mort me surprennent ;
  6. La crainte et l’épouvante m’assaillent, et le frisson m’enveloppe.
  7. Je dis : Oh ! Si j’avais les ailes de la colombe, je m’envolerais, et je trouverais le repos ;
  8. voici, je fuirais bien loin, j’irais séjourner au désert ; – Pause.
  9. Je m’échapperais en toute hâte, plus rapide que le vent impétueux, que la tempête.
  10. Réduis à néant, Seigneur, divise leurs langues ! Car je vois dans la ville la violence et les querelles ;
  11. Elles en font jour et nuit le tour sur les murs ; l’iniquité et la malice sont dans son sein ;
  12. La méchanceté est au milieu d’elle, et la fraude et la tromperie ne quittent point ses places.
  13. Ce n’est pas un ennemi qui m’outrage, je le supporterais ; Ce n’est pas mon adversaire qui s’élève contre moi, je me cacherais devant lui.
  14. C’est toi, que j’estimais mon égal, toi, mon confident et mon ami !
  15. Ensemble nous vivions dans une douce intimité, nous allions avec la foule à la maison de Dieu !

    Psaume 55:13-15
    Lisons ce passage dans la traduction Parole de Vie : « Ce n’est pas un ennemi qui m’insulte, cela, je le supporterais. Ce n’est pas celui qui me déteste qui se dresse contre moi, sinon je l’éviterais. Mais c’est toi, un homme de chez moi, mon ami, toi qui es toujours avec moi. Avec toi, nous échangions des paroles d’amitié et nous marchions ensemble dans la maison de Dieu. ». Voici ce à quoi ressemble la trahison, et c’est ce genre de violation de confiance qui détruit des relations, mêmes familiales.

  16. Que la mort les surprenne, qu’ils descendent vivants au séjour des morts ! Car la méchanceté est dans leur demeure, au milieu d’eux.
  17. Et moi, je crie à Dieu, et l’Éternel me sauvera.
  18. Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis, et il entendra ma voix.
  19. Il me délivrera de leur approche et me rendra la paix, car ils sont nombreux contre moi.
  20. Dieu entendra, et il les humiliera, Lui qui de toute éternité est assis sur son trône ; – Pause. Car il n’y a point en eux de changement, et ils ne craignent point Dieu.
  21. Il porte la main sur ceux qui étaient en paix avec lui, il viole son alliance ;
  22. Sa bouche est plus douce que la crème, mais la guerre est dans son cœur ; ses paroles sont plus onctueuses que l’huile, mais ce sont des épées nues.
  23. Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, il ne laissera jamais chanceler le juste.

    La destruction : voilà le lot des traîtres comme Absalom, Achitophel et Judas qui figurait parmi les apôtres de Jésus-Christ.

  24. Et toi, ô Dieu ! Tu les feras descendre au fond de la fosse ; les hommes de sang et de fraude n’atteindront pas la moitié de leurs jours. C’est en toi que je me confie.