Psaume 7

  1.  Complainte de David. Chantée à l’Éternel, au sujet de Cusch, Benjamite.
  2. Éternel, mon Dieu ! je cherche en toi mon refuge ; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi,

    Psaume 7:1-2
    Le psalmiste déclara des mots justes, en harmonie avec le Psaume 91:2 : « Je dis à l’Éternel : Mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie ! ». Pour plus d’informations sur la protection divine, découvrez les notes « 
    Dieu mon bouclier ». Notons aussi que nous sommes maintenant délivrés des ténèbres par le Seigneur Jésus-Christ (voir Colossiens 1:13).

  3. Afin qu’il ne me déchire pas, comme un lion Qui dévore sans que personne vienne au secours.

    Ici, Saül s’avançait possiblement contre David, cherchant à le tuer. De même, le diable suscite des persécuteurs qui cherchent la mort des justes encore aujourd’hui. La Bible nous dit comment faire pour ne pas être atteints : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. » (1 Pierre 5:8).

  4.  Éternel, mon Dieu ! si j’ai fait cela, S’il y a de l’iniquité dans mes mains,
  5.  Si j’ai rendu le mal à celui qui était paisible envers moi, Si j’ai dépouillé celui qui m’opprimait sans cause,
  6.  Que l’ennemi me poursuive et m’atteigne, Qu’il foule à terre ma vie, Et qu’il couche ma gloire dans la poussière ! -Pause.

    Psaume 7:4-6
    Le psalmiste priait avec humilité, ne voulant rien cacher à l’Éternel, étant même prêt à récolter de ses fautes s’il avait mal agi. Il est bien de prier avec transparence comme faisait le psalmiste car : « Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. » (Proverbe 28:13).

  7.  Lève-toi, ô Éternel ! dans ta colère, Lève-toi contre la fureur de mes adversaires, Réveille-toi pour me secourir, ordonne un jugement !
  8. Que l’assemblée des peuples t’environne ! Monte au-dessus d’elle vers les lieux élevés !
  9. L’Éternel juge les peuples : Rends-moi justice, ô Éternel ! Selon mon droit et selon mon innocence !
  10. Mets un terme à la malice des méchants, Et affermis le juste, Toi qui sondes les coeurs et les reins, Dieu juste !

    Psaume 7:7-10
    Le psalmiste priait certainement avec un cœur sincère, cependant, nous devrions prier différemment aujourd’hui, sous la dispensation de la grâce. Dieu nous appelle à comprendre comment fonctionne la loi de la rétribution. Lorsque nous avons été lésés, nous ne devrions pas prier que le jugement divin tombe sur la tête des gens : « Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. » (Luc 9:54-55). Jésus nous a enseigné à plutôt prier la bénédiction sur la tête de nos ennemis (Matthieu 5:44). Nous devons donc comprendre comment fonctionne « la vengeance du Seigneur » : La vengeance n’a rien à voir avec la revanche. Le Petit Larousse définit la revanche comme étant une « … action de rendre la pareille pour un mal que l’on a reçu. ». Autrement dit, la revanche c’est de faire sa propre justice ou de rendre le mal pour le mal. Cela n’est pas la volonté de Dieu que nous souhaitions le mal aux gens. La « vengeance » de l’Éternel c’est le système de compensation divine, le système de dédommagement par Dieu pour tout ce que Satan nous a volé : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire… » (Jean 10:10).La vengeance selon Dieu est le système de justice de l’Éternel. Voici les lois spirituelles qui gouvernent la justice divine :
    Loi #1 – Dieu est l’acteur principal : « Je rétablirai ou remplacerai pour vous les années que le criquet a mangé [le criquet est un symbole des armées ennemies d’Israël lors des jugements] : – le criquet sautillant, le criquet dépouillant et le criquet rampant… » (Joël 2:25, traduction Bible amplifiée classique). Par exemple, vous avez perdu votre temps à cause d’un mensonge ? Faites appel à la justice divine, à la compensation divine, pour le dédommagement de ce temps volé et perdu. Cette promesse de dédommagement a une condition : Vous devez laisser Dieu vous dédommager sans intervenir personnellement. Dieu a dit : « … c’est à moi qu’il appartient de faire justice ; c’est moi qui rendrai à chacun son dû… » (Hébreux 10:30, traduction Semeur). « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit : À moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. » (Romains 12:19). Il est temps de recevoir les récompenses pour tout ce que l’ennemi nous a volé : « … il y a un jour où l’Éternel rétribuera, une année où il fera rendre des comptes pour défendre la cause de Sion. » (Ésaïe 34:8, traduction Semeur).
    Loi #2 – Comprenez ce que comprend la justice : A – La restitution complète sera multipliée sept fois : « … si on […] trouve [le voleur], il fait une restitution [une compensation] au septuple (X7)… » (Proverbe 6:31, traduction Segond 21). Satan devra vous rendre au moins sept fois ce qu’il vous a volé. Le chiffre sept est un symbole de perfection dans les écritures. Nous comprenons donc que Dieu restaure parfaitement : Il restaure la paix, la joie, la santé, les finances et même le sommeil que le diable a volé ; B – La manifestation du « shalowm » divin : « L’oeuvre [ma`aseh : l’action/le travail] de la justice [tsedaqah : fait d’avoir été justifié] sera la paix [le shalowm], et le fruit de la justice [le fait d’avoir été justifié] le repos [shaqat : être tranquille, être en paix, se reposer, ne pas être dérangé] et la sécurité [betach : sécurité, sûreté, assurance] pour toujours. » (Esaïe 32:17) | Découvrez les notes « La grande récolte » pour plus d’informations sur ce sujet.

  11. Mon bouclier est en Dieu, Qui sauve ceux dont le coeur est droit.

    Découvrez les notes de l’enseignement « Dieu mon bouclier » pour plus d’informations sur ce sujet.

  12. Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps.

    « Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps. » : est-ce que Dieu est un bougon ? Non, le sens est le suivant : tant et aussi longtemps que les hommes marchent dans l’injustice, leur péché irrite toujours l’Éternel. Autrement dit, Dieu ne sera jamais heureux avec l’injustice.

  13. Si le méchant ne se convertit pas, il aiguise son glaive, Il bande son arc, et il vise ;
  14. Il dirige sur lui des traits meurtriers, Il rend ses flèches brûlantes.
  15. Voici, le méchant prépare le mal, Il conçoit l’iniquité, et il enfante le néant.
  16. Il ouvre une fosse, il la creuse, Et il tombe dans la fosse qu’il a faite.
  17. Son iniquité retombe sur sa tête, Et sa violence redescend sur son front. Nous retrouvons ici ce qu’est précisément le fruit de la loi des « semences et des récoltes ». Pour plus d’informations lisez les essentiels de la série « La grande récolte ».

    Psaume 7:15-17
    Nous retrouvons ici ce qu’est précisément le fruit de la loi des «  semences et des récoltes ». Pour plus d’informations lisez les essentiels de la série «
    La grande récolte ».

  18. Je louerai l’Éternel à cause de sa justice, Je chanterai le nom de l’Éternel, du Très Haut.

    Nous n’avons pas à faire notre propre justice si l’Éternel défend notre cause : « Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Romains 8:31).